Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 12:33
CONGO/VIE ACADEMIQUE : POINTE-NOIRE MERITE MIEUX QU'UNE UNIVERSITE CATHOLIQUE

Nous avons été parmi les premiers à décrier l'absence d'université à Pointe-Noire, une ville d'un million d'habitants pendant que dans le même temps, Brazzaville se dotait d'une deuxième université publique. C'est tout simplement impensable dans un pays comme la France où la moindre petite ville a son université, des instituts et de nombreux centres de formation.

Le fait que les étudiants de première année au Congo n'ont pas de bourse est tout simplement criminel : ceux qui viennent à Brazzaville en quittant Pointe-Noire ou Dolisie ou Mossaka, etc, abandonnent parfois les études parce que les conditions de vie en première année sont insupportables. Comment faire pour louer un petit studio à Brazzaville ? Comment se nourrir ? Comment payer le bus, etc ? Au lieu d'avoir comme seule préoccupation les études universitaires, de tels étudiants se heurtent à des difficultés quotidiennes très démotivantes. Sans parents, amis, relations capables de vous soutenir en première année, l'absence d'une bourse d'études est un crime contre l'avenir du pays. Je sais comment fonctionne l'esprit machiavélique du fils adoptif de Poro-Poro : il a coupé la bourse en première année pour casser les étudiants du sud du pays. De toute façon, les enfants de l'élite mbochie étudient pour la plupart à l'étranger...

Denis Sassou Nguesso a posé la première pierre de l'université catholique du Kouilou à Liambou, une université qui sera organisée autour d'une faculté de sciences, une université privée et non publique. Ce n'est pas une mauvaise idée mais une université catholique est tout de même une université privée et Pointe-Noire ne méritait pas cela : à Brazzaville, les universités ont été construites par l'Etat et il doit en être de même à Pointe-Noire et ailleurs.  L'éducation des fils du TSI est une mission régalienne de l'Etat qui doit en construire les écoles, les lycées et les universités.

Nous avons cherché à savoir d'où provenaient les fonds reçus par la conférence épiscopale pour construire l'université catholique de Pointe-Noire. Nous apprenons que l'argent provient des sociétés pétrolières ! L'Eglise n'a pas vocation à prendre l'argent des sociétés pétrolières, l'argent qui provient du pétrole volé au Congo, pour construire une université catholique. C'est une forme subtile de corruption. La conférence épiscopale va donc construire une université qui ne comportera pas une faculté de droit ou de médecine, etc. Cette université au rabais est une insulte de plus que Denis Sassou Nguesso fait au Kouilou.

La posture de l'église dans ces moments difficiles pour notre peuple est assez curieuse : elle semble plus se préoccuper de ce qui est à César au lieu de se borner à protéger ce qui revient au Seigneur. L'église se tait face au massacre de Congolais innocents, des Congolais qui sont aussi ses ouailles. Pour mieux acheter le silence de l'église, Denis Sassou Nguesso et ses complices pétroliers financent une église catholique à Pointe-Noire ! L'argent ne peut provenir de l'église car elle est pauvre puisque composée de fidèles pauvres.

Pour conclure, je vais mettre en entier la réflexion suivante reçue d'une personne avertie qui s'interroge sur l'église et je mettrai la réponse que je lui ai faite :

"La conférence épiscopale du Congo a reçu des fonds pour construire l'université catholique à Pointe-Noire. La première pierre est posée par Sassou (cf. La Semaine Africaine).

Que pensent les évêques de la situation du peuple ? Les bergers n'ont-ils pas sacrifié les brebis en recevant l'argent des sociétés pétrolières ? Quelle est la posture de l'église pendant cette période de crise ? Ces Congolais qui ont été assassinés pour avoir manifesté n'étaient-ils pas des chrétiens ? Des chrétiens pauvres peuvent-ils construire une église riche ? Est-ce cette pauvreté qui explique la prostitution de l'église du Congo ? Quel message l'église peut-elle encore proposer aux chrétiens du Congo ? Une université catholique ne devait-elle pas être financée par le Vatican ? Pourquoi prend-on l'argent du Congo pour construire une université privée - même s'il s'agit d'une université catholique ? Les évêques martyrs ont-ils encore leur place dans le monde ? Les évêques n'ont-ils pas trahi leurs brebis ?

Quelle honte ! Pape des pauvres, Christ des pauvres. Quel Christ servent donc les évêques congolais ? Leur silence devant la situation actuelle en dit long. La médiation à la sauvette tentée par Monseigneur Milandou peut se résumer en ceci : "il faut sauver le peu qui nous reste." Un discours révélateur car le "peu", c'est l'argent des sociétés pétrolières, au prix du sang versé par les chrétiens. Quelle conscience !

Je comprends pourquoi on a diabolisé Monseigneur Portella. Il a eu le courage de dire les choses sans le moindre soutien de ses frères évêques..."

Voici la réponse que j'ai faite à cet ami :

"...Je suis celui qui ai lancé l'idée du développement du pays en quatre pôles que le régime du PCT a reprise en ZES (Zones Economiques Spéciales) mais sans aller jusqu'au bout puisque les ZES se sont embourbées dans le cerveau bleu pourri d'un certain ministre. Je suis encore celui  qui ai poussé des bergers comme Monseigneur Portella à assumer leur NON au changement de la Constitution du 20 janvier 2002, une crise que la Semaine Africaine a exposée avec des fuites de documents.

Oui, les bergers doivent défendre les brebis. Cependant, comment le peuvent-ils s'ils mangent à la table du loup ? Sassou essaie de corrompre même l'église ! Que Dieu nôtre nous garde, Celui-là qui créa l'homme noir en premier ! "

Pour terminer, j'ajoute le commentaire suivant que je viens d'adresser à mon grand-frère Mwangou :

" Grand-frère, il n'y a qu'une bonne question à se poser : vu que les financiers sont les sociétés pétrolières pillant notre pétrole puisque même l'argent de la SNPC, l'un des actionnaires, y vient aussi, pourquoi ne pas avoir donné l'argent à l'Etat pour construire une université publique ? Jean Jacques Bouya, qui gère les grands et les petits travaux du royaume, n'aurait-il pas eu grand plaisir à ajouter un petit milliard de francs cfa dérobé à ce budget sur son compte perso ? Si tu trouves la réponse à la question, tu comprends tout.

Absolument contre l'existence d'une université dans le Kouilou, Sassou n'a accepté le compromis des pétroliers que parce qu'il espère corrompre l'église par son geste, une église qui a ainsi la bouche fermée car elle a des pétrocfas dans la gueule. Une université publique est libre d'entrée. L'université catholique de Pointe-Noire, bien que financée avec l'argent de notre pétrole aura-t-elle un accès libre à tous les enfants du Kouilou et du Congo ? On peut aussi se demander si cette université sera ouverte sous condition de chrétienté ou si tout le monde y aura accès. Une université publique nous aurait épargné ce genre d'interrogations légitimes... "

 

LION DE MAKANDA MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

dany davy 29/12/2015 01:32

Bonjour LDM.
Je trouve qu en matière de pose de premières, plus poseur que sassou tu meurs! Je suppose que ce tyran doit tenir à jour une carte très détaillée du congo pour se souvenir de toutes ces nombreuses POSES DE PREMIERE PIERRE. Sinon c est un fantasme. Sais tu qu il n y a pas très longtemps il a fallu fouiller la moitié de la plaine de Loango ou Diosso pour retrouver une des premières pierres posée par lui dans l euphorie de sa victoire sur Lissouba, il y a plus de 10 ans en vue de la construction d un musée en mémoire de la traite négrière ou du roi Maloango, je ne sais plus?

Le Lion de Makanda (LDM) 29/12/2015 11:13

Dany, bonjour. Mes vœux de bonnes fêtes de fin d'année. Il s'agit pour Sassou de se construire une image de bâtisseur. Cependant, il ne s'agit pas seulement de poser des pierres mais de mesurer l'impact des édifices et artifices sur la vie de ses concitoyens. Il faut aussi venir suivre le déroulement des travaux, prévoir l'entretien. Pour l'université catholique qui ne comportera qu'une faculté de science, peut-on parler d'une vraie université si l'universalité de l'enseignement des savoirs fait défaut ?

mwangou 28/12/2015 06:05

Bjour LDM! Lisant cette info dans la semaine africaine (qui est devenue au fil du temps, la semaine du pct), je n'y ai pas prêté grande attention. Pour la raison simple que sassou nguesso qui pose la fameuse pierre, n'est pas pour l'école. Bref! je pensais en effet que cette université était la propriété de l'Eglise catho, or non. Cette église s'est tout simplement mise en posture de recevoir le diktat de sassou nguesso. Dommage! j'ai peine à croire que je risque fort l'enfer à force de recenser les fautes de ce sassou nguesso et lui se retrouver au paradis par son jeu subtil de faire du mal et se confesser en faisant une action en faveur des croyants...On verra ça de l'autre côté.

Le Lion de Makanda (LDM) 28/12/2015 12:59

Grand-frère, il n'y a qu'une bonne question à se poser : vu que les financiers sont les sociétés pétrolières car l'argent de la SNPC y vient aussi, pourquoi ne pas avoir donné l'argent à l'Etat pour construire une université publique ? Si tu trouves la réponse à la question, tu comprends tout. Sassou n'a accepté le compromis des pétroliers que parce qu'il espère corrompre l'église par son geste. Une université publique est libre d'entrée. L'université catholique de Pointe-Noire, bien que financée avec l'argent de notre pétrole aura-t-elle un accès libre à tous les enfants du Kouilou et du Congo ?

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg