Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 13:12
Paulin Makaya sous la menace d'un mercenaire armé qui le pointe de sa kalachnikov à l'entrée de Madingou...

Paulin Makaya sous la menace d'un mercenaire armé qui le pointe de sa kalachnikov à l'entrée de Madingou...

Paulin Makaya au tribunal et derrière les barreaux
Paulin Makaya au tribunal et derrière les barreaux

Paulin Makaya au tribunal et derrière les barreaux

 Le bruit de l'arrestation de Paulin Makaya court sur les réseaux sociaux. Depuis qu'il est rentré au Congo, le président de l'UPC (Unis Pour le Congo) dérange par son activisme et sa liberté de ton vis-à-vis du pouvoir. Il a la spécificité de ne pas avoir servi le maître Sassou, et il n'est pas l'un de ceux qui ont reçu leur part de dépouille du Congo comme de nombreux autres "opposants" qui sont entrés dans le passé en servitude volontaire. L'homme aurait refusé toutes les propositions du régime. Le monstre d'Oyo n'a pas apprécié la réponse à sa question suivante de la part de ses sbires :

"Que veut-il ?

 - Il veut ta place".

Pour le monstre de l'Alima, on peut tout exiger de lui - sauf son pouvoir. Il est prêt à vous corrompre en vous inondant de pétrocfas mais il est hors de question que quelqu'un convoite son fauteuil de gangster en chef au sommet de l'Etat privé du Congo. Denis Sassou Nguesso a d'abord commencé par lui empêcher de sillonner le Congo en lui interdisant l'entrée à Madingou où il serait né, au prétexte que son parti n'aurait pas encore été reconnu officiellement. Il a ensuite essuyé une convocation injustifiée de la part de la police politique. S'en est suivi le sac de sa maison. Hier, nous avons appris son arrestation.

Si je vous disais qu'il s'agit encore d'un Mukongo arrêté arbitrairement que me répondrait NSK ? Que c'est un pur hasard qu'il soit Mukongo ?  L'arrestation de Paulin Makaya illustre le sombre constat suivant : la probabilité que vous soyez arrêté arbitrairement, enlevé, torturé, empoisonné, assassiné est d'autant plus grande que vous appartenez au Congo au groupe linguistique Kongo, - surtout si vous combattez pour la liberté et la démocratie.

Sur le mobile de son arrestation, le régime des crocodiles du PCT prétend qu'il serait en possession d'armes de guerre. Armes de guerre, dites-vous ? Pourquoi faire ? C'est un homme qui ne sait même pas manier une arme ! Au Congo, seul le régime du PCT possède des armes de guerre qu'il distribue à sa guise à ses "BEBES NOIRS", à ses "DOUZE APOTRES", entre autres brigands en treillis. La milice ethnique tient lieu de "force publique" au Congo.

L'arrestation de Paulin Makaya intervient dans un contexte de terrorisme de Daesh en Europe poussant  les puissances occidentales à tourner leurs regards vers la Syrie et l'Irak. Il est à se demander si comme à son habitude Denis Sassou Nguesso n'a pas ordonné son arrestation de l'étranger, vu qu'il est allé marier son petit-fils aux frais de l'argent public en Côte-d'Ivoire, le pays des Abbeys...

Comme à l'accoutumée, le régime inique et illégal du Congo Brazzaville après son arrestation arbitraire s'est ingénué à humilier et à torturer Paulin Makaya d'après ce que nous avons lu sur le web. Hier à 23 heures, au commissariat central, Paulin Makaya aurait été déshabillé et laissé nu devant la cellule des femmes avant qu'un certain lieutenant Ngatsié ne demande, à deux heures du matin, aux autres prisonniers de le tabasser pour ne pas faire le sale boulot lui-même.

Cet homme est pour Denis Sassou Nguesso le pire de tous car il veut prendre sa place au lieu de courber l'échine comme les autres qui l'ont servi avant de se rebeller. Il s'agira de le torturer pour le diminuer psychologiquement - de sorte que son opposition politique en prenne un coup. Nous demandons à Paulin Makaya de tenir bon. La mafia des bords de l'Alima n'a rien contre lui. Il va finir par être relâché. Mais dans quel état sera-t-il à la sortie ? That is the big question...

Nous exigeons à Denis Sassou Nguesso d'arrêter les outrages à l'égard de Paulin Makaya et de tous ceux qui combattent son régime. Ne lui suffit-il donc pas d'être un usurpateur, un homme d'Etat illégal pour qu'il se mue encore en terroriste d'Etat ? Que l'Occident se souvienne de la demande de Denis Sassou Nguesso d'accueillir des terroristes afghans et syriens au Congo au nombre de 30.000. Cet homme savait très bien que parmi ceux qui sortaient de Syrie, d'Irak et d'Afghnistan se trouvaient des terroristes qu'il souhaitait à accueillir dans son royaume pour l'aider dans sa tâche macabre qui consiste à inventer chaque jour de nouvelles façons de terroriser ses esclaves.

Le FROCAD et l'IDC doivent pousser le peuple à réclamer la libération de Paulin Makaya avant qu'il ne subisse de graves sévices corporels et psychologiques en prison où il risque même l'empoisonnement au travers de la nourriture. Le commissariat central est un mouroir, un abattoir. Vous ne pouvez en sortir indemne - même si on ne vous infligeait pas de tortures tellement l'endroit est insalubre et mal famé. Le commissariat central de Brazzaville ressemble à un lieu de culture microbienne et virale. Y passer une semaine vous expose au thyphus, au choléra, au paludisme, à la tuberculose, à la diphtérie, etc.

Pour avoir porté plainte contre le gang de mercenaires du régime qui a saccagé sa demeure, Paulin Makaya, la victime, se trouve en prison pendant que les coupables et les criminels sont libres dans notre pays. AU CONGO-BRAZZAVILLE, LE CRIME EST LIBRE ; LA LIBERTE, LA JUSTICE ET LA DEMOCRATIE SONT EN PRISON. LE GARDIEN DE PRISON N'EST AUTRE QUE LE CRIME, LUI-MEME...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

David 27/11/2015 05:40

NSK raconter pas des betises. P. Lissouba n'a jamais envoye les NIBOLEK a l'etranger. Si Sassou envoie les nordistes se faire former, ce n'est de toute facon pas nouveau, Sassou et son concept de yaka noki noki agissait sur tous les plans, la formation y compris.
Si vous avez les preuves de vos declarations, contradisez moi.

Quant aux 5km de goudron dont vous recherchez des lignes du bilan de P. Lissouba, votre courtesse de vue ramene a ne voir la vie nationale que de vos yeux. Encore qu'il faille apprendre a prendre un peu de distance pour etre capable voir de vos yeux teintes.
Sassou a 1000000km de goudron et le Congo va mieux.
C'est juste genant d'etre incapable d'apprendre de vous autres. Honnetement, Pascal! Si vous n'etes pas capables d'oublier ce P. Lissouba, c'est la preuve que vous faites face a un GEANT. Comment expliquer qu'apres l'avoir bloque, l'avoir gene, l'avoir vaincu par les armes et l'avoir empoisone, vs ne parveniez pas a l'oublier? Comment l'expliquer vous?

NSK 30/11/2015 11:16

David, je connais personnellement une personne qui a été envoyé en France en tant qu'étudiant par le régime de Lissouba. Peux-tu oublier quelqu'un qui t'a fait du mal ? Pas moi en tout cas. Mais on peut la pardonner. Le problème avec ton prof, c'est qu'à la place de la science et de la technologie qu'il devait nous amener, c'est la guerre et le tribalisme qui ont pris place. Le Congo qui devait devenir une petite suisse est désormais UNE GRANDE RUINE, et le professeur a sa part de responsabilité dans l'etat actuel du pays.
Non, Lissouba pas un géant, loin de là. Tous les vieux que je côtoie sont unanimes à reconnaitre que la seule période prospère post-coloniale est celle de Massamba-Debat. Avec seulement le bois comme principale richesse, il a hissé le Congo parmi les pays les développés d'Afrique à l'époque. Donc si géant il devait y avoir au Congo, tu sais où le trouver. Et même tous les héros qui ont lutté pour le Congo (Mabiala Ma Nganga, Matsoua...) étaient originaires d'une région bien localisée du pays.
Au Congo, il y a ceux qui ont fait quelque chose pour le pays, mais jusqu'à présent ce sont des bouc émissaires de ceux qui ont profité ou profitent actuellement du pays.

P.S.
J'ai entendu dire que Lissouba avait déjà traumatisé les Congolais avec sa jmnr, mais il a quand même été élu à la tête du pays. Est-ce de la mémoire courte, du tribalisme ou du syndrome de Stockholm dont souffrent les Congolais ?

Amour 26/11/2015 19:22

A monsieur le Lion de Makanda, Vous nous fatiguez avecvotre histoire des mukongos et nordistes ou sudistes et nordistes! Vos analyses sont souvent pertinentes et j´en apprécie! Cependant, j´ai l´impression que vous faites le même jeu que Sassou c´est-à-dire diviser pour règner. C´est très dommage! Ce n´est pas les nordistes qui demandent à Sassou de faire ce qu´il fait! Sachez-le très bien, les nordistes ne le soutiennent pas! C´est vrai, le PCT ou Sassou a beaucoup de partisans au Nord ; ces personnes-là sont libres de le soutenir. Mais je dis bien la majorité des populations du Nord ne soutient ni Sassou ni le PCT. Le problème est le suivant: les populations du nord du Congo (entendons par là, les ressortissants du nord) sont prises en otage par le pouvoir de Sassou. Ces populations du nord du Congo côtoient la mort et le risque chaque jour car vivant autourées des armes de guerre, des engins de la mort,... déténus par le régime de Brazzaville. Exemples: explosion de la poudrière (domicile général Adoua à Talangai), du carnage du 04 mars des quartiers Ouenzé et Talangai, génocide d´Ikogono (Owando), assiègements repétés du district de Lékana par les miliciens du pouvoir, les arrestations des cadres militaires et civiles du nord, etc.. C´est facile à comprendre que les ressortissants du nord ne réagissent pas à la même vitesse que celles du sud du Congo. D´une manière générale, les souffrances sont les mêmes partout, au nord comme au sud! Vous êtes dites-vous, aussi sociologue de formation. Donc,vous devriez comprendre ces choses mieux que quiconque, bon sang! Je repète, certaines personnes issues du nord du Congo soutiennent le pouvoir de Sassou, tout comme certaines personnes issues des régions Niari, Bouenza et Lékoumou ont soutenu Lissouba au pouvoir. Est-ce que ce sont les sudistes (comme vous dites nordistes) qui ont demandé au président Lissouba de créer les milices cocoyes, obevillois et zulu (où l´on trouvait que les jeunes des régions Niari, Bouenza et Lékoumou)? Est-ce que c´est tous les Niboleks (comme vous aimez le dire) ou sudistes qui ont "goûté" le pouvoir de Lissouba? Est-ce que c´est tous les Kongos ou sudistes qui ont "goûté" du pouvoir de Massamba-Débat? Est-ce que c´est tous les laris ou sudistes qui ont goûté le pouvoir de Youlou? Est-ce que c´est tous les kouyous ou nordistes qui ont "goûté" le pouvoir le Ngouabi? Est-ce que c´est tous les kouyous ou nordistes qui ont "goûté" le pouvoir de Yhombi? Est-ce que c´est tous les mbochis ou nordistes qui ont "goûté" le pouvoir de Sassou? Je reconnais qu´il y a un clan tribal et tribaliste au pouvoir. Ce clan est composé en majorité par les bochis. Existe t-il le tribalisme au Congo? Ma réponse: oui! Ce tribalisme est instrumentalisé et véhiculé au Congo par des personnes comme Sassou (au niveau de l´Etat et la République via le P.C.T, les courtisans de Sassou, les pseudo-démocrates, les associations bidons, etc.), Modeste Boukadia (surtout au niveau des congolais de l´étranger avec le C.R.D.C ), Robert Poaty Pangou (au niveau des congolais de l´étranger), le Lion de Makanda (au niveau de l´Internet avec son journal DNCB), et bien d´autres. Sassou (le nordiste) exerce le tribalisme, le clanisme, le népotisme, ... avec la bénédiction de certains traitres et corrompus sudistes! Sans cette collaboration (qui est un grand soutien moral et de traître) avec quelques hommes et femmes originaires du sud du Congo, Sassou serait rien ou déjà fini politiquement et surtout militairement. Pour l´Afrique, les vrais africains démocrates et humanistes disent vouloir le Panafricanisme et non des micro-Etats! Je refuse de marcher à reculons! Arrêtez de nous diviser surtout en ces moments de lutte! Je vous remercie! Bien cordialement

jdm 26/11/2015 00:34

Chers freres et soeurs, le moment est venu d'intensifier la pression sur ce monsieur et ses complices, il nous faut des preuves irrefutables, desormais, dans la mesure du possible , nous savons que les techniques d'informations ont vachement evolué, il nous faut rassembler toutes les informations: photos ou films avec les visages a decourt de tous ceux qui tuent et tortures les inoncents au congo, leurs noms et prenoms pour qu'ils subissent ce qu'a failli subir dabira, comme bagbo, mais la encore, nous savons tous qu'il devrait etre en compagnie de son complice ouatarra. Coutage mes frerea et soeurs.

isidore 25/11/2015 16:18

Pourquoi avec ses dictateurs africains, l’homme noir ne sera jamais respecté dans le monde?

L’éveil de conscience à l’échelle de la communauté noire et métissée mondiale: les dictateurs africains nuisent t-ils gravement l’image et la respectabilité de l’africain et donc de l’homme noir partout dans le monde? Oui !

Par conséquent, le combat contre ces dictateurs ou contre ses ennemis de l’Afrique et donc de l’homme devient donc universel à l’échelle de la communauté noire planétaire – Tant qu’à faire !!! https://www.youtube.com/watch?v=4SsOki8GE3s

NSK 24/11/2015 23:52

LDM, ne vous méprenez pas. Je ne suis pas votre ennemi ou opposant, à part en ce qui concerne la division du pays. Pour le reste, on ne peut que constater la faillite du Congo pendant le règne des Mbochi qui est toujours en cours.
Mais j'aimerais bien que vous me fassiez le bilan de Lissouba pendant ses 5 ans de règne. A t-il goudronné ne serait-ce qu'un km de route en 5 ans de pouvoir ? Par contre je sais qu'il s'est laissé tenter par cette maladie qu'est le tribalisme en envoyant des étudiants à majorité Nibolek à l'étranger à l'instar de Sassou qui envoie des Nordistes en majorité à Cuba. Mais reconnaissant que le président Lissouba n'était qu'un pion des Mbembé, et de ce fait on ne peut pas le comparer à Sassou.
En ce qui concerne Paulin Makaya, lui au moins a eu les couilles d'aller sur le terrain et d’affronter la réalité pendant que d'autres brassent du vent à l'extérieur. Espérant pour lui que ça ne lui coûtera pas la vie.Mais quand on veut aller défier le tyran du Congo, il faut en peser les conséquences. Le Congo vaut-il qu'on sacrifie sa vie ?
Personnellement, j'ai renoncé à la politique pour me consacrer à l'économie et j'invite d'autres Congolais à faire de même car il n'est pas concevable que l'économie du Congo soit aux mains des étrangers (Westaf et Chinois). Il y a d'autres moyens de servir son pays que de vouloir seulement être politicien ou fonctionnaire. Je fais mienne la devise de Kennedy : "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. " Trop de Congolais veulent devenir fonctionnaire.
Est-il normal que les Burkinabés ou les Maliens mangent mieux que les Congolais ? Peut-on tout mettre sur le dos de Sassou pour ça ? Qu'est-ce qui empêche les Congolais qui errent à Pointe-Noire ou à Brazzaville de rentrer à l'intérieur du pays cultiver la terre.
Maintenant, ceux qui estiment qu'ils n'ont pas assez bouffé ou que c'est leur tour de se goinfrer sur le pétrole, ils n'ont qu'à descendre sur le terrain comme Paul Makaya et qu'ils arrêtent d'envoyer les jeunes Congolais à l’abattoir. ASSUMEZ !

Le Lion de Makanda (LDM) 25/11/2015 02:56

NSK, je ne fais que vous taquiner, vous le commerçant ou l'agriculteur que j'ai tout de même un peu intéressé aux affaires politiques du pays. J'ai du mal à comprendre votre obstination à voir en moi un sécessionniste de première classe - alors que je dénonce les dérives tribales d'un système nuisible à l'unité nationale. Votre ressenti est une énigme pour moi mais je le conçois avec bienveillance. Bref, passons.
Je vous le concède et je l'ai déjà souligné avant vous, Lissouba n'a rien à son actif en matière d'infrastructures - même pas une case à Tsinguidi, que je sache (enfin, je peux me tromper). Cependant, il est celui qui a renégocié le pactole pétrolier sur lequel se goinfrent Sassou et les siens : en somme, il a apporté les moyens qui ont permis d'ériger les quelques infrastructures que nous voyons - ce qui n'est pas très juste puisqu'elles sont financées par de la dette. Et question tribalisme, relisez mes articles, j'ai dénoncé la cyclicité du phénomène depuis Fulbert Youlou, le phénomène ayant atteint son paroxysme sous Denis Sassou Nguesso. Au moins, à l'époque de Lissouba, il ne s'est pas manifesté de façon généralisée dans tous les domaines la haine du Mungala et à ce que je sache Pascal Lissouba n'a pas instigué une opération Marie Bouanga pour aller à Oyo et à Ollombo massacrer les Mbochis. Il y a des échelles dans la démesure. Sassou en est le pinacle. Restons dans des échelles comparables parce que similaires. Sous Lissouba, on n'organisait pas la chasse au Mungala comme on chasse le Mukongo de nos jours. En disant cela, je ne défends point Lissouba qui est aussi comptable dans les drames du pays au même titre que Sassou ou les autres "politichiens" du pays.
.
J'ai pris la plume parce qu'il n'y avait rien en matière de critique sociale. A l'époque, il y avait à peine Mwinda et le Moustique. Il fallait bien que quelqu'un donne à la critique sociale ses lettres de noblesse. Je m'y suis collé à mes risques et péril. Résultat : deux ans de procès au tribunal de Grande Instance de Paris où j'ai fini par connaître les recoins de la chambre correctionnelle.

Vous avez raison : les Congolais n'ont pas la fibre affairiste ; il faut que les businessmans comme NSK les aident un peu. Il faut un peu d'argent, un projet, des terres, une logistique, des ressources humaines, des infrastructures, quelques compétences appropriées mais avec une grande motivation, il est possible d'aller planter ses bananiers à Diosso même si on n'a pas les moyens de transporter ses bananes à Pointe-Noire. Encore que j'omets de dire que les Westafs bénéficient de la solidarité des leurs au nom de l'origine ou de la religion. Chez nous, Christ s'emploie à sauver l'âme mais les pasteurs n'ont pas vocation à réaliser que le chrétien est un estomac comme un autre... Il nous faut des écoles de commerce, de ponts et chaussées, d'architecture, d'ingénieurs agronomes, etc. J'ai toujours pensé qu'au lieu de laisser les étrangers tenir tous les commerces dans notre pays, l'Etat pourrait créer une centrale commerciale qui importerait des produits de premières nécessités en y favorisant l'accès aux nationaux, de sorte que lorsque les westafs font la gueule, qu'on puisse au moins trouver une boîte de sardines !

Il y a du travail et rien ne vous empêche de motiver vos concitoyens dans ce sens. LDM a fort à affaire avec la défense des libertés, de la justice et de la démocratie. Aider à l'épanouissement économique de vos compatriotes n'est pas une routine qui conduise à la case prison puisque vous ne rivalisez pas avec le monstre de l'Alima qui ne prête attention qu'à ceux qui convoitent son fauteuil royal.

Nombreux arguent qu'il faille que nous venions tous, au même moment au pays, pour combattre la bête d'Edou. Même le fameux Général De Gaulle a pris le temps de résister à l'étranger. Il n'est rentré que Paris libéré.
En ce qui me concerne, dans mon tréfonds, la politique ne m'intéresse pas telle qu'elle se pratique dans notre pays. Je ne fais que promouvoir des idées et élever la conscience politique collective - quitte à passer pour celui que je ne suis pas. Le pouvoir de Brazzaville n'a pas attendu que je sois à Brazzaville pour m'agresser juridiquement. On menace de m'enlever dès que je mettrai le pied sur le continent africain. Le fait que le Général Mbaou ait pris une balle dans le dos pourrait vous convaincre que l'espace pour ce qui est de l'élimination des vrais opposants n'est plus un obstacle. Nous ne sommes plus à l'abri de rien.
Quand vous indexez ceux qui estiment qu'ils n'ont pas assez bouffé, etc, je sais que votre ironie malicieuse essaie de m'atteindre. Cela fait dix-huit ans que ma préoccupation, mon idéal est d'ordre transcendantal. De nombreux jeunes qui viennent à peine d'entrer en contestation s'abaissent pour 5000 euros face à Hugues Ngouélondélé. Si on m'avait trouvé des poux politiques, en dix-huit ans, il y a longtemps que je serai passé pour un pouilleux !
Quand je viendrai, je me réjouis déjà de venir déguster en toute amitié la papaye de la paix et de l'amitié avec vous Pour cela, il vous faudra sortir de ces trois initiales NSK... Le temps de la critique sociale approche de sa fin, les jeunes ayant déjà constitué une relève. La voix du Congo s'entend au niveau international. a la différence de Paulin Makaya, je ne caresse pas le rêve de prendre la place du dictateur en chef, grand gangster devant l'Eternel mais aspire à m'installer à la campagne. Je prépare mon retour. Ce pays est mien. Je reviendrai quitte à mourir dans une prison. Je crois qu'il est des hommes qui ne sont pas faits pour mourir de leur bon sommeil. si c'est mon cas, je me résignerai à mon sort. Comme Moïse, je travaille à permettre que mon pays accède à la terre promise - même si je ne souhaite pas y entrer. LA TERRE PROMISE DE LA LIBERTE...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg