Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 22:06

Par une résolution votée lundi 9 novembre 2015, le parlement catalan a exprimé son désir de devenir un Etat indépendant en se séparant de l'Espagne. Regardons le contexte : nous sommes en Espagne, un pays européen démocratique qui a accordé une grande autonomie à la Catalogne, et on ne peut pas dire comme au Congo qu'on massacre les Catalans parce que Catalans, comme les milices ethnisées de Sassou massacrent les sudistes, parce Kongos. Ce n'est pas comme si on brimait les Catalans dans la redistribution de l'emploi et des ressources nationales en Catalogne, bref, on se demande pourquoi les Catalans veulent l'indépendance. Est-ce le fait qu'il apporte 20% au budget global de l'Espagne en sa qualité de région la plus riche de l'Espagne suffit ? Si oui, il y a longtemps que le Kouilou qui fournit plus de 80% du budget de l'Etat congolais aurait mérité d'être indépendant.

Les indépendantistes catalans vont se heurter aux rigueurs de la Constitution espagnole qui n'est pas un torchon. En effet, elle garantit en son article 2 l'indivisibilité de l'Espagne, un pays où les Espagnols ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Barcelone cherche donc à se désolaridariser de Madrid juste par égoïsme. Et là encore, il faudra attendre qu'un vrai référendum soit organisé mais rien n'est moins sûr car le premier ministre espagnol veillera à ce que la loi soit respectée. Si ce n'est pas le roi qui s'en occupe personnellement.

Que se passerait-il si les catalans qui revendiquent le droit de se gérer leur destin eux-mêmes se retrouveraient dans la situation des Bakongo au Congo où ils sont massacrés, assassinés violentés, enlevés, brimés, assujettis par une dictature ethno-régionale au pouvoir depuis trente-deux ans ? Que se passerait-il si comme les Bakongo, les Catalans n'avaient pas le droit de travailler ou de bénéficier des revenus de l'Etat qui proviennent en majorité de la partie sud du pays où ils sont installés ?

C'est étonnant : voilà des gens qui ont le lait et le beurre, qui vivent dans une vraie démocratie mais qui veulent être indépendants. A cela, on leur opposera une Constitution que l'Etat espagnol essaie d'appliquer au mieux pour tous. Au Congo, la constitution est un torchon, la république, une arnaque et la démocratie, un mensonge éhonté qui ne parvient même plus à berner un petit enfant, un petit Mukongo de cinq ans qui meurt de faim - parce que Mukongo. Au sud, Denis Sassou Nguesso en fait en sorte que les Bakongo vivent dans des ghettos - alors qu'ils ne réclament qu'une REPUBLIQUE JUSTE qui ne laisse personne au bord du chemin. Denis Sassou Nguesso en véritable réincarnation d'Hitler, poursuit la haine du Mukongo sous des fallacieux prétextes. Partout, ceux qui profitent du système dictatorial et assassin s'époumonent en criant : "UNITE !" - alors que l'unité n'existe pas dans l'assiette de tous les enfants de la république. Il y a pourtant de la place pour que quatre millions de Congolais vivent heureux ensemble mais à la place d'une vraie république, nous avons une idéologie politiquement instrumentalisée depuis cinquante-cinq ans que l'on voit à l'oeuvre : tout est accordé, y compris l'impunité absolue, à une certaine catégorie de la population juste par sa proximité consanguine, familiale linguistique, clanique et régionale au gangster en chef Denis Sassou Nguesso qui règne en monarque absolu sur le Congo, lui qui vient aujourd'hui de tenter d'éliminer le Général Ferdinand Mbaou de deux balles dans le dos - parce que Mukongo.

Les Espagnols ont de bonne raison de se battre pour une Espagne unie tout comme les Catalans ont le droit d'oser exiger leur autodétermination. Cependant, ce qui surprend, c'est que tout ceci intervient dans un pays démocratique, en pleine Europe, une Europe qui doit redouter que le cas de la Catalogne ne fasse jurisprudence auprès des Corses et des Bretons, par exemple. L'Espagne a gros à perdre et l'Europe risque d'entrer dans un cycle de revendication indépendantiste qui remodelerait toutes les cartes européennes.

Si le Congo était dans la configuration de l'Espagne avec une Catalogne assimilée au sud, il y a longtemps, vu les meurtres, les injustices, les humiliations, l'apartheid ethnique, il y a longtemps que la Catalogne aurait demandé son indépendance. Au Congo, il a fallu attendre cinquante-cinq ans pour voir apparaître de telles vélléités indépendantistes totalement justifiées par Robert Poaty Pangou et Modeste Boukadia. Sans pencher ou porter justification de la sécession, je défie quiconque d'argumenter ou de laisser croire que dans les conditions de vie des Bakongo ghettoïsés, génocidés, les Catalans auraient pu supporter cinquante-cinq avant de demander leur indépendance. Surtout dans le contexte d'une constitution qui ressemble à du papier-cul dans l'esprit de ceux qui dominent et asservissent les Bakongo depuis tant d'années.

Ce qui fait l'unité, ce n'est pas le simple fait de le scander mais la réalité de la traduction de l'égalité des droits de tous dans la vie quotidienne. Or, au Congo, dans les faits et par sa pratique, Denis Sassou Nguesso a déjà divisé le Congo dans la distribution des ressources de tous transformées en privilèges ethno-régionaux - tout en maintenant de force dans SA "république" royale bananière en pointant du canon tous ceux qu'ils détestent parce que différents de lui ethniquement. Nous assistons, impuissants, à la mise en place d'une ETHNIE-ETAT qui domine les autres depuis près de trente deux ans.

Au Congo, la souffrance est partout - même si ce n'est pas dans les mêmes proportions et une étude sociologique serait la bienvenue pour éclairer cette réalité. Cependant, les ethnies de la partie nord du pays, au lieu de se battre avec le reste du peuple pour l'égalité des droits et des devoirs, c'est-à-dire, pour une vraie république et une vraie démocratie, préfèrent se taire, au nom d'une idéologie, pour que le président soit toujours de leur bord afin de leur distribuer des privilèges en lieu et place des droits de tous.

Les Catalans ne réussiront peut-être pas à obtenir leur indépendance car l'Espagne et Bruxelles leur barreront le chemin mais eux au moins, essaient de porter à la face du monde une revendication légitime qui leur a déjà permis de glaner une grande autonomie. Au Congo, pour que cela arrive, il faudra d'abord que tous les BAKONGO soient prêts à mourir pour un idéal.

 

LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

denis 11/11/2015 18:43

Bonjour a tous, dans la region autonome e catalogne, il ya un aspect que les mediats de ne signalent pas souvent, parmi les peres favorables a la creation de la republique de catalogne, il ya toute la famille puyol, ex president catalogne et son parti sur le coup d'une investigation sur la corruption, en effet les puyol et son parti obligeaient aux entreprises de leur verser entre 3 et 20 % sur les contrats de l'etat, la famille a pu accumuler plus de 3000 millions d'euros en suisse , andorra angleterre, alors qu'il disait que l'espagne volait les ressources de la catalogne.

NSK 11/11/2015 03:37

Comparer la situation de l'Espagne et du Congo ne semble pas très juste. Ceux qui veulent une division du Congo en deux se heurteront à plusieurs problèmes : 1/ la ville de Brazzaville qui se trouve dans le Pool, donc dans le sud est peuplée à moitié ou presque de "Nordistes" qui sont nés sur place. Que vont-ils faire de toute cette population ? 2/ la frontière choisie par ces séparatistes est la léfini, mais a t-on demandé aux Tékés leur avis sur cette tracée, vu qu'ils vont se retrouver à cheval sur deux pays ?

Le Lion de Makanda (LDM) 11/11/2015 16:05

Comparer la situation du Congo avec l'Espagne est JUSTEMENT approprié : d'un côté, il n'y a aucune raison de demander l'indépendance parce qu'ils vivent en paix, en harmonie autour des mêmes droits et des devoirs de tous, de l'autre, au Congo, on assiste à un apartheid politique, à une palestination du sud du Congo totalement désarmé, sans ressources pour vivre, à l'émergence d'une Ethnie-ETAT qui massacre au nom de la différence, à un holocauste gratuit au seul titre qu'on peut tuer des Bakongo réduits à l'état d'esclaves, puisqu'ils n'ont aucun droit, ne peuvent rien revendiquer, pas même le droit au respect de la Constitution.
Le fait que les Mbochis vivent en paix au sud du pays démontre au contraire que nous sommes pour la république, pour l'égalité devant l'espace, devant la vie. Peut-on dire qu'il existe une mixité démographique au nord ?
Croyez-moi, ne venez pas me chercher car les autres ne sont pas aussi outillés que moi pour défendre la cause du Mukongo judaïsé parce qu'on veut le conduire à l'holocauste. Je ne défends pas la scission mais je réclame le droit à une vraie république, à une vraie démocratie. Les questions que vous posez, lisez mes textes où j'attaque Boukadia, vous y trouverez plus de détails.
SI JE M'INSURGE AUJOURD'HUI, C'EST PARCE QUE JE CONSTATE QU'ON PEUT IMPUNÉMENT DANS MON PAYS MASSACRER DES BAKONGO AUX YEUX DE TOUS - SANS RISQUER D'ETRE ARRETE, CHER NSK ! CE QUI VEUT DIRE QU'ON A OTE AU MUKONGO LE DROIT D'ETRE UN ETRE HUMAIN, AVEC LE DROIT DE VIVRE EN LIBERTE COMME CE FUT LE CAS DES JUIFS. C'EST LA DEFINITION D'UN PROJET CONNU SOUS LE NOM DE GENOCIDE ! Je ne peux accepter cela et dire : voilà, il faut que les choses se poursuivent sans rien dire, pendant qu'on massacre les miens qui ne veulent que vivre dans une république égalitaire en droits et en devoirs ! Vous n'êtes pas un Mukongo pour ne pas être choqué comme il a fallu attendre que les Juifs d'Amérique se lèvent pour arrêter l'holocauste de leurs frères. Ils ont largué des gaz à BAKONGO dans les maisons ; il y a eu des morts. ON A GAZE DES BAKONGO COMME ON A GAZE DES JUIFS !
La question n'est pas d'être "nordiste" mais de respecter la loi républicaine et de ne pas assassiner l'autre parce que sudiste. Les fameux sudistes vivent en paix avec les nordistes. Alors, pourquoi veut-on absolument massacrer les Bakongo quand ils appellent à la démocratie ? La question n'est pas de vivre ici ou là mais de respecter la loi, de tolérer l'autre. NOUS, LES BAKONGO, LE KIMUNTU NOUS ENSEIGNE LE RESPECT DE LA VIE HUMAINE QUI EST SACREE. NOUS ATTENDONS TOUJOURS LE BOMOTO DES MILICIENS COMME ZULU BAD QUI A TUE DE SANG-FROID DES CONGOLAIS - PARCE QUE BAKONGO.
NSK, je ne suis pas pour la scission, ou la sécession, ou la séparation, ou l'indépendance du sud mais à voir comment les Catalans veulent leur indépendance - alors qu'ils vivent dans un pays démocratique dans lequel la loi vaut quelque chose, comment ne pas comprendre RPP et Modeste Boukadia ? Qu'on commence par donner à TOUS les Congolais les mêmes droits et les mêmes devoirs et on verra si une vraie république ne peut fonctionner dans notre pays.
Croyez-moi si vous qui vous cachez derrière des initiales ne prenez pas ce problème au sérieux, l'Occident divisera un jour ce pays car il est insupportable qu'on massacre, qu'on vous tire dans le dos, parce que Mukongo. Trouvez-moi une seule justification sinon la haine du Mukongo de tous ces enlèvements, de toutes ces discriminations, de tout cet arbitraire qui frappe une certaine catégorie de la population. Si cela ne vous émeut pas, alors NSK, vous êtes un monstre. Une haine gratuite qui prive la plus grande catégorie de la population des ressources du pays - alors qu'elles proviennent de leurs régions, si vous soutenez cela, vous n'avez rien d'un être humain.
Au contraire, on peut comparer le Congo avec Israël et la Catalogne, nonobstant le droit de censeur de la pensée des autres que vous vous octroyez. Mes textes vous choquent certainement parce que vous bénéficiez des privilèges de ce régime assassin et que vous avez peur de les perdre un jour mais vous pourrez toujours mentir que vous êtes un Mukongo insensible au génocide des siens.
J'attends que tous les fils du Congo s'insurgent contre les massacres des Congolais au seul titre de Bakongo et là, la comparaison est soutenable avec l'holocauste des Juifs - parce que Juifs. Ou vous êtes aveugle ou vous êtes aveuglé par les privilèges que le régime ETHNIE-ETAT vous donne.

Les Bakongo ont plus de raison de réclamer l'indépendance du Sud-Congo que les Catalans au vu de la façon dont ils sont massacrés par la milice ethnisée de Denis Sassou Nguesso.
Lorsque le professeur Marion Mandzimba témoigne qu'il a été épargné par les mercenaires mbochis parce que du nord et les Miérassa et Boungouandza ont été brutalisés parce que non-Mbochis, vous avez là un exemple de discrimination ethnique, de violence ethniquement orientée et gratuite.

Zulu Bad a tué, aux yeux de tous, des Bakongo. Aux yeux de tous ! S'il n'était pas Mbochi, croyez-vous qu'il serait encore libre ? Epargnez-moi votre monstruosité tribalisée qui tend à défendre l'injustice, l'arbitraire, l'holocauste au nom de la différence car Sassou a reconnu qu'il ne versait que le sang et les larmes des autres. Si vous soutenez cet état de chose, vous n'êtes pas digne d'être considéré comme un être humain. Il est à redouter que le fait que vous sous-estimez la gravité de la situation est dû de votre capacité de massacrer les Bakongo, qu'un jour vous le regrettiez : LA SCISSION NE SERA PAS DE MON FAIT, NI DE CELUI DE RPP OU ENCORE BOUKADIA MAIS DES PUISSANCES DU MONDE.
J'en parle pour qu'on évite d'en arriver là comme entre l'Inde et le Pakistan, comme au Soudan. Mais des gens comme vous ne pensent certainement qu'à leur estomac et non à la justice, à l'égalité, au droit, etc. C'est en cela que l'on reconnaît les animaux.
NSK, NE ME METTEZ PAS DANS LA SITUATION DE MOISE DEVANT L'INJUSTE PHARAON. JE SUIS POUR L'INSTANT JUSTE POUR LE RESPECT DE LA VIE, DE LA LIBERTE, DE L'EGALITE, DE LA CONSTITUTION, DE LA REPUBLIQUE, DE LA DEMOCRATIE. JE SUIS COMME L'A DIT UN TRES PROCHE DU PRESIDENT SASSOU QUI SE RECONNAITRA "L'HOMME DE TOUT LE CONGO, DE TOUS LES CONGOLAIS"...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg