Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 16:47

Depuis 1997, personne n'a osé porter plainte directement contre le criminator Denis Sassou Nguesso à la Cour Pénale Internationale. Vous me direz qu'il y a l'affaire des disparus du Beach mais on peut vous rétorquer qu'il n'est pas personnellement poursuivi. Quant à l'affaire des Biens Mal Acquis, il ne risque pas du tout de dormir dans une prison française. Juste appréhende-t-il de perdre ses hôtels particuliers mal acquis avec de l'argent public volé. Si la justice française envisage de saisir des biens et des comptes, Denis Sassou Nguesso ne redoute pas du tout d'être arrêté. D'ailleurs, la lenteur du procès a quelque chose de navrant, pour ne pas dire suspect.

C'est désormais chose faite car une plainte vise directement le monarque absolu du Congo - même si la recevabilité de celle-ci n'est pas encore acquise pour le moment à la Cour Pénale Internationale. Nous vous tiendrons au courant des suites données à cette plainte introduite par un courageux compatriote à la CPI.

Denis Sassou Nguesso mérite de se retrouver dans la situation d'Omar El Béchir, président du nord-Soudan, pour répondre de ses crimes contre l'humanité et sa planification d'un génocide contre les populations Kongos lors de l'opération qui porte le nom de sa mère Mouébara. Il est plus que temps d'utiliser l'arme juridique pour combattre la dictature du monstre de l'Alima.

Il est intéressant de savoir que les crimes contre l'humanité ne sont pas prescrits - ce qui empêche aux dictateurs de dormir et de se déplacer librement car ils risquent en cas de crime contre l'humanité reconnu, d'être arrêté, n'importe où et n'importe quand. Même si Denis Sassou Nguesso prévoit de ne pas être extradé dans sa nouvelle Constitution - issu de son putsch référendaire - qui transforme le criminel en innocent et l'accusateur en coupable dans son article 89, il arrivera un jour au Congo un gouvernement démocratique qui remettra de l'ordre dans cette légitimisation du crime, le criminel se transformant en un véritable James 007 de la politique avec permis de tuer sans risque d'être un jour extradé - c'est ce qu'on appelle l'impunité absolue avec assurance de mourir dans son village natal sans redouter de répondre de ses crimes. La lutte contre ce régime a pris une nouvelle tournure, la contestation ayant gagné le Congo. Comme on le dit : l'homme propose, Dieu dispose. Et ne dit-on pas : "VOX POPULI, VOX DEI" ?

Nous avons d'éminents hommes de loi, de bons avocats, à l'étranger - notamment en France. Si cette plainte est recevable, il faudra que l'un de vous se dévoue à défendre la cause du peuple...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB, MBUTA MUNTU

CPI : LA PREMIERE PLAINTE PORTEE CONTRE DENIS SASSOU NGUESSO DEPUIS 1997

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Mwangou 07/11/2015 05:48

Bjour LDM! je voudrais te donner mon assentiment en privé.

Mwangou 07/11/2015 05:47

Bjour LDM! OK! tant mieux. mais il faut savoir que ce sassou nguesso continue d'exercer la pression sur les populations, par des menaces directes, des intimidations, des enlèvements, etc. et dans le cadre de la lutte du jour, toutes ces plaintes contre ce régime sont de nature à durcir sa stratégie d'intimidation... sassou nguesso sait à présent que les fameux jeunes ne vont plus se soulever comme au jour du 20/10 dernier...de même que sassou nguesso va exploiter au maximum la division sociale constatée le 25/10 dernier, pour l'utiliser comme arme pour assiéger le pouvoir...sassou nguesso est un homme qui sait transformer les ennuis en arme pour la victoire, comme il a pris en otage l'ethnie Mbochi pour s'en servir comme un bouclier, laquelle ethnie le lui rend bien, il faut le croire....
l'unité nationale n'a jamais été son fort... et éliminer ses adversaires/ennemis, c'est sa passion...la loi, il n'en a que faire, et il a la force de conviction qui le sort toujours des situations délicates...il connaît mieux que nous tous le Congolais... il sait par exemple que l'histoire n'intéresse pas le Congolais qui tient à sa vie et n'a d'idée que de vivre le moment présent....la conviction politique, c'est pour "la diaspora", tant qu'elle reste diaspora... au Congo, au local, il n'y a que la conviction de tirer le maximum de plaisir de la vie... rien d'autre! sassou nguesso le sait d'autant plus que c'est lui qui a inoculé cet état d'esprit au sein de la société congolaise... Alors, ne portez pas trop vos actions au fait de la gloire sociale... prenez garde de donner matière à affiner sa stratégie à sassou nguesso...
La police est très présente dans la rue... les jeunes se désillusionnent de plus en plus du fait que le bruit de leur chef présumé de l'opposition, n'était que du bruit...beaucoup de ces jeunes ont tendance à déserter la ville de leur résidence pour aller chercher la quiétude ailleurs...s'ils avaient eu l'occasion d'un billet d'avion pour l'extérieur, la France, la population congolaise dans ce pays allait doubler...pour dire qu'au jour d'aujourd'hui, l'idéal qui a semblé porter les jeunes vers la libération, tombe; d'autant plus que ces jeunes prennent conscience que les enfants des politiciens ne sont curieusement jamais dans ces manifestations...
Ici au village, le ton est à la résignation...

Le Lion de Makanda (LDM) 07/11/2015 12:27

Sassou n'a gagné qu'une manche de la bataille. C'est-à-dire, même pas la bataille. Il n'a pas gagné et ne peut gagner la guerre car c'est un mortel : il laissera le chaos après lui et il arrivera un moment où entre la république et la scission, il faudra choisir ! Qu'on se le dise : nous ne sommes pas en république ! Il y a des droits et des devoirs de tous sur le papier mais dans les faits, l'armée, la fonction publique, l'Etat, l'administration, les revenus du pétrole, etc, profitent à une catégorie en fonction de sa proximité au chef de l'Etat privé parce que privatisé ; les autres sont dominés, méprisés, massacrés parce qu'ils sont ethno-régionalement éloignés du gangster en chef au sommet de l'Etat. Si on choisit la république, il faudra accepter et accorder des droits à tous. Si on refuse la république, il faudra un jour se résoudre à la scission et ça pourrait arriver plus vite qu'on ne le pense. Il m'est insupportable l'idée de la république qui réduit ses fils à la mendicité...

MA NDEMBO 07/11/2015 01:49

C EST UNE BONNE NOUVELLE

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg