Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 15:28
CORRESPONDANCE : MA REPONSE A JCB DE LILLE

Cher JCB,

bonjour. Je tiens à vous remercier pour votre mail qui me donne l'occasion de préciser mon interrogation sociologique qui ne doit pas faire peur aux vrais démocrates de notre pays. C'est en pointant du doigt les vrais problèmes que nous pourrons améliorer la donne politique dans notre pays. En effet, si nous faisons un mauvais diagnostic des maux politiques qui entravent le développement et le vivre-ensemble dans notre pays, il est à redouter que les maux persistent encore longtemps. Cinquante-cinq ans, c'est déjà trop !

C'est très dur de constater qu'au nom d'une certaine idéologie séparatiste politiquement instrumentalisée, opposant les Congolais entre eux, une frange de nos compatriotes préfère accepter leurs souffrances en soutenant un dictateur qui ne connaît qu'une seule ethnie : LE POUVOIR. Lors de la contestation contre le coup d'Etat référendaire dans notre pays, je m'attendais à un peu plus de solidarité collective toutes régions confondues car tous les Congolais souffrent sans distinction. Or, il n'en a pas été le cas. Cela prouve qu'une certaine manipulation politique clivant la république fonctionne et pour l'exorciser, il faut parfois aller dans le coeur de la contradiction dialectique. Cependant, je sais que ce qui se déroule à Brazzaville et qui n'a rien à voir avec la dichotomie politique artificielle nord/sud, a ébranlé tout le Congo et que les choses risquent de ne plus être pareilles. La question est : sommes-nous capables de dépasser les méfiances ethniques instrumentalisées par le régime du PCT pour restaurer la démocratie ? C'est en posant clairement la question que l'on peut provoquer une prise de conscience.

La transformation des droits de tous en privilèges ethniques ne peut plus durer. Vous en avez certainement subi les conséquences en essayant de vous implanter au Congo. On ne peut que soigner par la vérité crue les maux causés par une certaine perversion politique. Oui, nous luttons contre des maux multiples. Parfois, il sied de mettre le doigt dans le pus pour être capable de l'extirper. Pour l'instant, l'injustice ethnocentrée est imposée aux Congolais par la force. Jusqu'à quand ? Que se passera-t-il quand le constat de l'impossibilité de la vie commune deviendra une évidence aux yeux de tous ? Allons-nous nous rwandiser, nous antibalakiser en se massacrant les uns les autres ? Cinquante-cinq ans d'espoir non tenu, cinquante-cinq ans de promesses vides, cinquante-cinq ans d'une république qui joue sans cesse à la dictature en se faisant passer pour une démocratie ressemblent à cinquante-cinq ans de mensonges. 

Il est temps de se dire les choses en face. Cette chose artificielle construite par le colon pour le colon - bien que chevauchée par un gouverneur noir - peut-elle encore durer ? Si rien ne change, il est à redouter que la haine l'emporte et dévaste tout sur son passage. Il arrivera et il arrive déjà que ceux qui n'ont rien à perdre osent braver les canons qui les réduisent à mourir de faim. Au Congo, il y a comme la planification d'une castification politique que j'ai tenu à dénoncer et si la vérité est amère comme le sang des jeunes du Kouilou que les mercenaires du régime massacrent, alors je suis amer.

J'ai fait le constat de deux extrémismes qui minent la politique de notre pays depuis son indépendance : celui des tenants du pouvoir au nord et ceux qui aujourd'hui prônent la scission parce qu'il leur paraît impossible de trouver un point de réconciliation républicaine entre les deux bords, héritiers des tenants du pouvoir au sud. Depuis le début, les troubles ont opposé deux camps dans notre pays : le nord et le sud ; ce qui fait croire à ceux qui défendent la scission que seuls deux Etats pourraient résoudre le problème et je redoute que face à l'extrémisme du nord qui redoute la démocratie en pêchant par déficit démographique, préférant par conséquent conquérir le pouvoir au bout du canon et les autres qui aspirent à la démocratie des urnes, que le Congo ne soit politiquement dans un cul-de-sac. Dites-moi : quelle place faisons-nous à la démocratie et à la république quand nous nous retrouvons coincés entre deux formes d'extrémismes nord-sud qui paraissent politiquement irréconciliables ? Une certaine manipulation qui a certainement atteint le subconscient de certains de nos compatriotes empêche à une frange de la population de croire en une république juste, ouverte à tous et ipso facto à la démocratie - au point de préférer soutenir un dictateur qui a ethnisé la force publique afin de conserver ad vitam aeternam le pouvoir.

Les solutions existent mais entre le modèle républicain et la réalité sociale telle que vous l'avez constatée, vous-même, il y a un abysse qui se creuse et se renforce depuis cinquante-cinq ans. Cinquante-cinq ans ! Une durée qui vaut qu'on en discute, qu'on y réfléchisse. Si le modèle est bon, alors l'homme, le politicien congolais est mauvais puisqu'il ne parvient pas à l'appliquer correctement. Si l'homme est bon et le modèle mauvais, il faut changer de modèle et si l'homme et le modèle sont mauvais, il faut éduquer l'homme et changer de modèle. Enfin, pourrons-nous réussir à créer une société harmonieuse dans laquelle l'homme est bon et le modèle adapté à ce dernier. Voilà en substance, ce que j'ai écrit et dénoncé. 

Ce n'est pas de l'amertume mais une gifle reçue de la réalité qui m'a démontré que les vieux démons ethniques n'étaient pas morts et qu'il fallait les combattre à visage découvert - au lieu de faire semblant de ne pas percevoir le problème qui mine notre république.

Justement, j'ai voulu réveiller ceux qui dorment encore et qui ne mesurent pas la gravité de la situation. Les conséquences à l'avenir risquent d'être dramatiques pour tout le pays. Il est peut-être encore temps d'éviter le pire. Qu'est-ce qui nous attend lorsque nous aurons consommé l'échec de la république héritée de la colonisation ? Je vous laisse répondre à cette redoutable question.

Il est à redouter qu'après cinquante-cinq (55) ans, que le mal soit devenu incurable et que la solution ne soit dans l'amputation d'un membre. J'espère avoir essayé de me faire comprendre.

Que pouvez-vous faire pour le Congo, mon cher JCB ? Arrêter avec l'indifférence et rejoindre ceux qui rêvent encore de changer la donne politique. Plus nous serons nombreux, plus nous ferons porter la voix de la restauration de la démocratie perdue en 1997. Il faut rassembler les Lillois et commencer à faire entendre la voix des Congolais à Lille pour que les parisiens cessent de croire que la seule diaspora congolaise est celle de Paris. Il est peut-être encore temps de sauver ce qui nous reste de république. Après, il sera certainement trop tard. Les puissances du monde viendront nous imposer des solutions de l'extérieur.

Patriotiquement,

 
LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 04/11/2015 07:03

Bjour LDM! Pour la réponse à ce JCB...?, je conseille encore les livres "Brazzaville aux carnassiers" l'Harmattan, 2001 et le livre " Violences politiques et guerres civiles au Congo-Brazzaville", l'Harmattan 2015...

ANONYME 04/11/2015 01:55

QUI DIT MIEUX?

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg