Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 13:50

D'un monstre à un autre, on se connaît, on s'admire, se déteste, se cherche, se redoute mais, créatures d'une même nature, on sait quelle est la longueur des dents de l'autre, ainsi que la qualité de sa dentition politique qui dépend pour beaucoup de son porte-monnaie. Kagamé incarne une castification du règne tutsi sur le Rwanda sur fond de culpabilité internationale indexée hutue. Il manifeste aussi une volonté expansionniste par infiltration politique tutsie au sommet des Etats bantous. Eux au moins, les Tutsis, ont délaissé, en apparence, le prétexte de la race supérieure pour se contenter de l'exhibition de milliers de crânes, tous Rwandais confondus. Israël a son mémorial, le Rwanda a ses crânes. Le règne de la victime est un peu plus digeste au sel de la culpabilité et de la culpabilisation du bourreau devenu à son tour victime (syndrome de Spartacus). Au Congo, c'est une hitlerisation qui est en marche au nom de l'ethnie supérieure. Aux maux d'hier, aujourd'hui, les mêmes conséquences : il y eut une race supérieure hier en Allemagne qui fabriqua une idéologie holocaustienne sur fond de nettoyage de l'inférieur ou de l"infériorisé (notez bien la nuance car l'inférieur selon Hilter se prend aujourd'hui pour le maître du monde, syndrome de Spartacus oblige), il y a une ethnie supérieure  ou "supériorisée" aujourd'hui au Congo qui s'octroie le droit de vie et de mort sur les autres ethnies inférieures, mieux, infériorisées dans l'absolu. Ainsi se construit la chaîne alimentaire politique avec au sommet de celle-ci une ethnie supérieure qui peut se nourrir de toutes les autres. Hitler a sévi au sein de la blancheur en créant sa hiérarchie au sommet de laquelle trônait l'Aryen ; Sassou frappe au sein de la noirceur de son soi-disant propre peuple en séparant les points cardinaux et en plaçant le septentrion ethnisé au sommet de la pyramide avec le Mbosi en pointe. Le Mukongo, ennemi atavique, ennemi épidermique par nécessité d'unification du septentrion, n'est bon que mort ou soumis. Ainsi va le subconscient qui inscrit doucement dans l'esprit d'une ethnie une haine castisante qui dure depuis plus d'un demi-siècle. Ce que j'écris ici est bien pesé et soupesé à la balance de l'histoire et des faits. Observez et vous ferez le constat que je fais mien ici, un constat purement sociologique. Je défie quiconque de venir ici me convaincre qu'il s'agit d'une élucubration qui n'a aucune prise sur la réalité. A ceux-là, je leur demanderai de m'expliquer l'histoire du Congo depuis la guerre civile de 1959 dans notre pays...

La politique en Afrique se darwinise et s'applaudit d'autant plus que la monstruosité est tangible. De la haine au meurtre de masse, de l'holocauste de son ennemi au triomphe des siens, il n'y a qu'une différence d'échelle, même pas. La politique en Afrique est le lieu commun où la victime applaudit, encense son bourreau. La respectabilité n'est pas dans la vertu, la sagesse mais dans la force, l'inouï, l'inaudible, l'inimaginable, l'intolérable. Hier, la force faisait la grandeur des empires, aujourd'hui, elle fait la monstruosité des dictatures.

La monstruosité est une qualité de la nature qu'elle a tenu à réduire en échelle en éliminant les saurien géants. Pour ne plus survivre aujourd'hui que dans un animal préhistorique : le crocodile sous apparence humaine. En changeant d'échelle, le monstre s'est enveloppé d'un épiderme qualitatif. Oui, l'homme est le dernier monstre, une espèce de crocodile à deux pattes. Au PCT, les crocodiles ont créé leur parti forcément criminogène - parce que mû par l'appétit de la chair du plus faible. Hélas, a réussi le tour de passe-passe de se hisser au sommet, un monstre par son hydrisme, mi-crocodile, mi-éléphant, né pour régner, tuer de mille et une façons. Au nom de son ethnie transformée en race des seigneurs. Le Congo est un pays à trois castes : les seigneurs venus du septentrion, les étrangers nouveaux néphilims et les faibles tous du midi.

Au XXI ème siècle, les dictatures essaient de se débarrasser des écailles de la monstruosité au travers de l'onguent de la démocratie. On ne tue plus l'insoumis ; on le soumet par le truchement de la loi mais il arrive qu'il faille parfois combattre la loi qui l'épargne. Tuer la loi revient à un meurtre de masse. L'assassinat ou le viol d'une constitution est une arme de destruction politique massive. Alors, on en appelle à la rescousse la victime même en lui expliquant que son statut ne sied qu'accompagné du règne de son bourreau.

Or, un bourreau seul ne crée pas une nouvelle espèce ; il faut passer à une stratification continentale. Aussi a-t-on tous les pays africains migrer de la dictature armée à la démocratie, de la démocratie à la démocrature, de de la démocrature à la dictature élue démocratiquement, de la dictature élue démocratiquement, on se dirige désormais vers la dictature élue démocratiquement par héritage consanguin : De Kabila-père à Kabila fils a suivi d'Eyadéma-père à Eyadéma-fils. Ce dernier vient même de réussir le coup de la dictature constitutionnelle à vie. C'est une forme de royauté sous les oripeaux de la république qui devient la tendance. Au Burundi, Nkurunziza essaie de conforter ce modèle. Il se heurte à un nouveau courant à effluve de jasmin venu de la Tunisie qui a hélas fini par embaumer sous les Tropiques. Nkurunziza n'a pas les moyens de son terrorisme politique, eu égard à la pauvreté de son Etat. C'est là qu'intervient Denis Sassou Nguesso, Sa Monstruosité Eléphantissime riche en pétrocfas, méchant envers son propre peuple mais généreux avec les dictateurs qui oeuvrent pour le chemin de domination politique sempiternelle.

Secoué par la révolte de son peuple, 20 milliards de francs cfa plus tard, Nkurunziza est devenu une Pierre endurcie par Denis qui hante désormais l'espace Tutsi-Hutu. En maître Tutsi conquérant ayant étendu son empire sur la RDC au travers d'un cheval de Troie devenu le premier Rwandais du Congo, Paul Kagamé voit d'un mauvais oeil que son nouvel allié Sassou développe son spectre d'influence jusqu'aux portes du Rwanda. Que les Tutsis colonisent les Bantous, cela s'entend mais qu'un Bantou devienne marionnettiste en chef d'un Tutsi marionnettisé, cela ne peut s'admettre. Paul Kagamé a tenu à l'exprimer de façon polie au Mbosi d'Oyo qui aspire devenir le monstre dominant du centre de l'Afrique et d'ailleurs, tellement il subordonne les autres chefs d'Etat à coups de milliards de francs cfa.

Qu'un monstre en nourrisse un plus gros, cela suit l'ordre taxonomique du darwinisme politique mondial (il n'y a qu'à voir comment le Congo enrichit l'Hexagone) mais qu'il soutienne un plus petit, c'est qu'il aspire à une vassalité - du moins à une reconnaissance. Or, dans la sphère tutsie, le plus grand monstre, c'est Paul Kagamé. Il est hors de question de chasser du Tutsi ou du Hutu sur ses plates-bandes. Denis Sassou Nguesso est averti.

 

                                                  LION DE MAKANDA               

 

TERRORISME POLITIQUE : QUAND PAUL KAGAME DEMANDE A SASSOU D'ARRETER DE FINANCER L'OUTRAGE DU PEUPLE BURUNDAIS

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg