Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 19:41

Lorsque les choses sont analysées avec pertinence, on finit par faire des prédictions. Ce qui me lisent savent que j'avais prédit depuis très longtemps, bien avant tout le monde, les troubles que fomenterait le régime de monsieur Denis Sassou Nguesso dont l'ultime tentative en cas d'échec de son coup d'Etat constitutionel sera de rendre le pays ingouvernable afin d'empêcher l'organisation de l'élection présidentielle au travers d'un état d'urgence avec des couvre-feux permanents. Ce qui lui permettra de gagner du temps. Il faudra faire barrage à tous ces plans machiavéliques. Sassou a un autre ennemi que son GOLEM-CONSTITUTION : LE TEMPS. Plus on s'approchera de 2016, plus son camp ressentira la pression du peuple et excitera Sa Monstruosité Eléphantissime à montrer ses muscles et ses dents. Il a prévenu :  " on attend qu'ils remontent à la surface..." Une des manières les plus habiles pour créer des troubles dans le pays serait de faire croire à un coup d'Etat contre son régime. Il l'a déjà fait dans le passé contre des personnalités comme Thystère Tchicaya qu'il avait fait emprisonner à Brazzaville.

Nous avons assisté à des provocations comme l'opération "MBATA YA MOKOLO SASSOU", des opposants molestés à la sortie des meetings, des arrestations arbitraires, des discours à évocation traumatisante tournés autour du sang et des larmes des autres, et ceci sous l'excitation de son camp ethnique : " Otsombé ,zua yé, boma yé !", le terrorisme de masse lors du petit Hiroshima du 4 mars 2012, le massacre d'innocents chez le colonel Marcel Ntsourou accusé à tort et à travers dans l'affaire du terrorisme d'Etat au travers des explosions du 4 mars 2012, un message clair à son camp du genre : "si vous ne me soutenez pas, je vous massacre - même vous, mes propres parents du nord". Un tel choc aurait provoqué des émeutes mais nos compatriotes des quartiers nord de Brazzaville sont restés muets, se morfondant en silence sur leur sort. Du côté de ses ennemis politiques, le message envoyé était le suivant : "si j'ai massacré mes propres parents, vous, je n'aurai aucune pitié de vous ! Je boirai vos larmes et votre sang !"

A ceux qui ne me croient pas, je vous révèle que j'étais au courant que Sassou allait raser certains quartiers nord pour récupérer des terrains afin de créer des zones commerciales, des zones d'habitations modernes, les survivants étant déplacés ailleurs. Nous voyons bien Sassou construire à quelques-uns des maisons à Nkombo. C'est vrai que moi aussi, j'ai eu du mal à croire à une telle barbarie à l'égard de populations qui soutiennent son régime mais de même qu'il y eut un 11 septembre 2001 exploité par le gouvernement Bush-fils, de même il se produisit au Congo le drame du 4 mars 2012. Les 3 millions de francs cfa ont servi à canaliser la frustration des masses et quelques maisons construites à la hâte, ont fait le reste...

Nous apprenons l'apparition d'une nouvelle forme de hooliganisme à l'Antibalaka avec machettes et des groupes de jeunes saccageant tout sur leur passage à Pointe-Noire dans des quartiers comme MAKAYABOU. Les Antibalakas au moins réagissaient à la sauvagerie des islamistes de la Séléka mais ces jeunes dont ignore les motivations agissent pourquoi ? Ils menaceraient clairement les populations selon l'Agence d'information d'Afrique Centrale (ADIAC) de son Excellence Henri Lopes, désormais opposant assumé au changement de la constitution. Cela s'apparente à une opération commandée. La radio et la télé foufou n'en parlent pas aux dires de nos observateurs.

Notre peuple est mature. Il ne cédera pas à la provocation. Il est possible de maîtriser quelques jeunes indisciplinés : il suffit de mettre la police devant ses responsabilités. Si celui qui doit assurer l'ordre ordonne, cautionne ou crée le désordre, c'est un crime de haute trahison. Il faudra un jour juger les responsables des forces publiques pour avoir corroboré des crimes de masse comme les 353 massacrés du Beach. Si ces jeunes ont d'autres motivations, nous finirons aussi par le savoir : en effet, on peut pas se fier à 100% à une revue qui est financée par le régime des crocodiles du PCT. Il y a "crocodilerie" sous information...

CONGO/POINTE-NOIRE : APPARITION DU HOOLIGANISME ANTIBALAKIEN

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg