Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 10:48
COMMENTAIRE : Nous avons repris cet article du site www.lolakayacongo.com, un article qui éclaire le climat de décadence généralisée de notre pays en ne partant que sur l'angle de la tricherie ou "triche" généralisée depuis le sommet de l'Etat jusqu'au citoyen lambda. Au Congo, les antivaleurs ont pris le pouvoir en se substituant aux vraies valeurs : à l'effort, on a substitué la facilité d'où la fraude et la corruption. La réforme du système éducatif sera un vrai challenge parce que les dégâts sur la société à tous les niveaux sont énormes. A une école qui charrie la médiocrité, il faudra substituer une école qui stratifie selon le niveau d'excellence - sans négliger les strates inférieures. Les enseignants ont besoin d'être eux-mêmes formés comme le contenu de l'enseignement doit être mis à jour en même tant qu'on modernise les infrastructures scolaires. Certains ne le voient peut-être pas mais c'est un travail titanesque, un défi qui nous attend tous.
Depuis que l'école n'est plus synonyme de réussite sociale ou d'ascenseur social au Congo, elle a perdu de sa superbe, n'importe qui se permettant d'ouvrir une école privée ou un centre de formation - sans en avoir les compétences. L'éducation doit redevenir le monopole de l'Etat pour qu'elle soit accessible à toutes et à tous. Celui qui vous écrit en ce moment est fils d'un paysan. L'école de la république où je venais les bras ballants m'a fourni l'ardoise, la craie, l'encrier avec l'encre et le porte-plume. J'ai une vision d'un NOUVEAU CONGO. Ma foi me dicte d'y croire parce que ce Congo-là, nous le réaliserons ensemble...
Pour terminer ce commentaire, je vais ajouter un texte que j'ai écrit sur les réseaux sociaux qui résume mieux ma pensée du système politique congolais actuel :
"Le Congo est le pays du bricolage politique quotidien. Aucun plan sur un, deux, cinq, voire dix ans ! Et on veut parler d'émergence - alors que ce régime est incapable d'élaborer le moindre projet politique. Je signale qu'un projet politique est de portée et d'étendue nationales comme l'eau pour tout le Congo, l'électricité pour tout le Congo, l'emploi pour tout le Congo, la santé pour tout le Congo, l'école de qualité pour tout le Congo, etc. Au Congo, on a inventé le détournement annuel accéléré, plus de quatre cents milliards de francs cfa qui s'évaporent chaque année en ne laissant que quelques réalisations à l'honneur de la monstruosité d'Oyo. On construit une bricole ici et là, surtout à Oyo et ses environs et on est content. Ce ne sont pas des projets politiques puisque ces actions ne visent pas une couverture nationale. S'il n'existe pas de vrais projets politiques au Congo, la conclusion logique suivante s'impose : IL N'Y A DE VRAIS HOMMES POLITIQUES AU POUVOIR DANS NOTRE PAYS !"
 
                                                     LION DE MAKANDA
BAC 2015 : témoignage émouvant d’une candidate « tricheuse » de 17ans…ça aussi c’est la faute de la constitution de janvier de 2002 ?

Mouillé jusqu’à la moelle épinière à cause de son incompétence notoire, le ministre Hellot Mampouya avait décidé l’annulation des épreuves du baccalauréat 2015 sur toute l’étendue du territoire. Décision qui avait motivé les candidats à se jeter dans la rue, causant le chaos un peu partout.

 

 

Stephanie Mabonzo | Brazzaville

Une jeune lycéenne de 17 ans qui s’était jointe à la contestation aidant ses camarades à casser les biens publics que nous avons abordée n’a pas mâché sa langue pour se défendre des accusations portées contre eux à vouloir coûte que coûte décrocher le bac facilement par le biais de la triche.

« Arrêtez de nous prendre pour des cons et idiots, nous voyons tous les jours des Papa supposés intelligents à la télévision demander au président de la république de changer la constitution pour rester au pouvoir, alors que cette même constitution est claire sur la question de son dernier mandat. Ce n’est pas tricher ?…Au Congo, depuis que Sassou est revenu au pouvoir tout le monde triche.

  • Les vieux rectifient leur âge pour ne pas aller en retraite
  • Les députés trichent aux élections
  • Le président lui-même triche aux élections
  • Les enseignants ont de faux diplômes
  • Les étudiants sont inscrits à l’université avec de faux bacs
  • Les militaires perçoivent  plusieurs salaires...

Notre seul problème, c’est que nous n’avons pas de chance avec ce voleur et incompétent de ministre »

Ce témoignage met à nu l’état catastrophique dans lequel se trouve le Congo depuis des années, et que le chef de l’Etat devrait penser à en trouver les remèdes au lieu de regarder ailleurs…Un internaute anonyme en fait une bonne analyse :

« Il faut, cependant, faire une analyse de la problématique liée à la corruption en République du Congo dans le système éducatif :
1. La prolifération des écoles privées que  nous retrouvons à chaque coin de la rue, loin d’un contrôle de qualité de la part de l’Etat (et dont certaines autorités politico – administratives sont les promoteurs)
2. Cette prolifération a pour conséquence directe, l’engagement des enseignements incompétents en oubliant que l’enseignement est la base de toute société.
3. Les élèves, se retrouvant devant multiples choix d’écoles, s’adonnent facilement à la paresse.
4. La démission de l’unité familiale dans le processus de l’éducation. Cette démission s’explique dans l’engagement aveugle des parents à soutenir leurs enfants quel que soit le niveau. Pire encore, les parents jouent à une carte noire dans un enjeu devenu très fréquent : « Si mon enfant ne passe pas en classe supérieur, je change d’école » et, devant la concurrence, le promoteur est obligé d’accepter.
5. Enfin, la responsabilité de l’Etat, des autorités administratives et donc de la machine décisionnelle en un mot. L’Etat, en tant que garant de la citoyenneté, est un réel impuissant moteur incapable de réguler, de corriger voire, de rectifier les tirs…
Tout ce tableau nous fait donc aboutir à ce que nous appelons : la corruption à (grande) échelle.
Comme on le dit que celui qui détient le micro, détient le pouvoir, la corruption s’installe de plus en plus de père en fils, d’élève en éducateur, de l’éducateur au décideur et vice versa, un grand poison avalé par le Congolais bien qu’amer. Et nous mettons dans les oubliettes que tous, nous sommes passés par le chemin de l’école pour être ce que nous sommes aujourd’hui ; que l’éducation est un investissement qu’il faut suivre – contrôler et évaluer.
Il y a de quoi s’interroger :

  • comment ces matières, alors que scellées dans les malles, arrivent à être à la portée des candidats ?
  • Qui est le réel assassin du système éducatif dans ce tableau ?
  • Qui sont les fauteurs de troubles dans tout ça ?

Le Ministre et le DEC (Directeur des Examens et Concours) doivent commencer par démissionner ; ensuite tous les membres du jury doivent être mis en examen avec liberté conditionnelle. Enfin, que les enquêtes soient engagées afin d’établir la responsabilité de chacun.
Auguste de Labouïsse – Rochefort disait :  « Il est trois grandes époques dans la vie : celle de la confiance, où tous les hommes paraissent bons ; celle de la défiance, où tous semblent méchants ; et celle de l’indulgence, où l’on s’aperçoit qu’ils ne sont que faibles ». Et pour François Gaston de Lévis : « La vie est en général si triste, que la terre serait bientôt dépeuplée par le suicide, si l’espérance ne retenait les braves, comme la peur arrête les poltrons ».

Source : http://www.lolakayacongo.com/bac-2015-temoignage-emouvant-dune-candidate-tricheuse-de-17ansca-aussi-cest-la-faute-de-la-constitution-de-janvier-de-2002#jriv7iIDbkT5r2b7.01

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 08/06/2015 20:34

Bsoir LDM ! C'est plutôt encourageant cette analyse de la société par cette élève. Elle a tout dit ou presque de l'état réel du Congo... Et pendant qu'on suit au niveau international l'affaire de la FIFA, voyez avec quel dédain le comportement du gouvernement congolais défie le bon sens. Ici, on a rien à foutre avec la responsabilité... ce qui compte c'est de tenir bon...
merci chère élève du courage de ton analyse...

Le Lion de Makanda (LDM) 08/06/2015 23:44

Mon cher Mwangou, bonsoir. Cette demoiselle justifie presque la fraude parce que tout le monde triche du sommet de l'Etat jusqu'au citoyen lambda. C'est ce que j'ai trouvé effarant. Les antivaleurs lorsqu'elles prennent la place des valeurs et sont pratiquées par tout le monde, on croit qu'elles sont la norme. Dans une société où le mal a pris la place du bien en faisant croire que lui le Mal est le Bien, nos sommes déjà en enfer...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg