Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 19:10
Régis Batola

Régis Batola

P.C.C.I

Plateforme Congolaise contre la Corruption et l’Impunité

Dénoncer la Corruption et l’Impunité au Congo et en Afrique ; Saisir les juridictions compétentes nationales et internationales; Solliciter une réparation des préjudices ; Contribuer à la bonne gouvernance au Congo

28, Avenue des Fleurs, 45130 Saint-Ay

Tél. : 06 64 88 01 59

Mail : plateformeanticorruptioncongo45@yahoo.fr

http://pcci.wordpress.com/

 

Communiqué relatif à l’assassinat de monsieur Batola Régis

Depuis quelques temps, Les informations en provenance du Congo sont inquiétantes. En effet, celles-ci font état de très graves atteintes aux libertés fondamentales des citoyens, consécutives au faux débat sur le changement de la constitution du 20 janvier 2002.

Le 14 Avril 2015, au niveau du marché Mont Kamba de la ville de Pointe-Noire , a eu lieu vers 16 heures, l’arrestation de monsieur Mouanda Mpanzou Red Mickael, de nationalité congolaise, petit vendeur exerçant le commerce de CD et diplômé sans emploi. Arrêté par des éléments de la force publique, il est détenu depuis ce jour au poste de police du port autonome de Pointe-Noire au delà des délais légaux sans avoir vu le juge.

Il lui est reproché la vente de CD subversifs alors que ces documents ne contiennent que la position de la diaspora de France et de l’opinion internationale qui s’oppose au changement de la constitution de janvier 2002. Cette prise de position circule librement sur les réseaux sociaux.

D’autres jeunes ont été arrêtés dans la même période, pour le même motif

Il s’agit de Mayoula Clest, Missamou Bienvenu, Banguissa Mouanza Christ (mineur), Bambi Paul , Batchi Risnel, Koutoma Owen et Bilongo Bitsinda, détenus depuis lors sans avoir vu un quelconque juge.

En outre, La très sérieuse organisation RDPH  (Rencontre pour la paix et les droits de l’homme) installée au Congo, nous rapporte le décès de   Monsieur Batola Régis âgé de 28 ans arrêté le 6 avril et incarcéré au commissariat central de Pointe-Noire. Monsieur Batola Régis est décédé le 13 avril 2015 suite à des traitements inhumains dans son lieu d’incarcération.

Pour expliquer ces arrestations, les autorités congolaises ont inventé pour eux une nouvelle accusation : Offense au chef de l’Etat et incitation à la révolte, alors que tous ces jeunes avaient comme dénominateur commun le refus du changement de la constitution du 20 janvier 2002

En effet, depuis le début de l’année 2015, le Général Denis Sassou Nguesso (Président autoproclamé), multiplie les manœuvres pour conserver le pouvoir à tout prix, en briguant un troisième mandat. Pris au piège de sa propre constitution du 20 janvier 2002 qui lui interdit de se représenter après deux mandats, Il use de manœuvres dilatoires sur son opposition politique et de menaces sur sa population.

Bien qu’ayant proclamé un débat libre sur la question afin de tranquilliser l’opinion internationale, la prise de position du non au changement de la constitution de janvier 2002 et son affirmation sur la place publique, provoque tracasseries et arrestations. Les jeunes arrêtés et torturés à Pointe Noire en ont fait les frais.

 

Tout en rappelant les positions citoyennes de la Plate forme Congolaise contre la corruption et l’Impunité (PCCI) à savoir:

  • Non radical à la modification, à la révision et au changement de la constitution  congolaise du  20 janvier  2002 ;

  • Non au projet de référendum sur la question de la constitution ;

  • Non au système électoral en vigueur sans un fichier électoral répondant aux normes internationales de transparence. 

  • Pas d’organisation d’élections tant que ces conditions ne seront pas satisfaites.

  • Refus catégorique de toute participation à un dialogue sous l’égide de monsieur Sassou Nguesso

  • La résolution politique et judicaire des affaires liées aux crimes de sang et des biens mal acquis est un préalable à tout changement politique.

 

La PCCI demande à la communauté internationale de contraindre les autorités politiques congolaises à :

  • Diligenter une enquête internationale afin d’identifier et sanctionner les auteurs du crime de monsieur Batola Régis.

  • Libérer sans conditions les 10 jeunes vendeurs de CD de la ville de Pointe-Noire qui n’exprimaient par ce biais que le NON au changement de la constitution de janvier 2002.

  • Respecter les délais légaux de garde à vue dans toute interpellation.

  • Permettre à l’ensemble des populations d’exprimer leurs positions sur cet épineux problème constitutionnel.

 

                         Fait à Paris le 9 novembre

                                    Pour la PCCI

                              Toungamani Benjamin

                                      Président

 

Organisation régie par la loi de 1901, J.O du 10/11/2007 sous le n°20070045-

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

resistant 25/05/2015 01:26

Dans « La Marée du soir », Henri Montherlant a écrit « Il n’y a que deux partis dans un pays : ceux qui osent dire non, et ceux qui ne l’osent pas. Quand ceux qui ne l’osent pas dépassent en nombre considérable ceux qui l’osent, le pays est fichu ».

"Ce n'est pas la révolte en elle-même qui est noble, mais ce qu'elle exige de l'individu (Albert Camus).

Pourquoi l'indignation est-elle si consensuelle?

Peut-elle se convertir en action ou en révolte, ou bien n'est-elle que l'écrin d'un moralisme immobile?

Comment ne plus s'indigner et, enfin agir?

Est ce que l'indignation est-elle la philosophie de l'inaction ou de l'immobilisme? Et la révolte serait-elle la noblesse attribuée à tout état d'esprit critique ou d'action plus ou moins consensuelle?


Dans tous les cas - sois acteur de ta vie mais pas spectateur de celle des autres - ceci est un cas de prise de conscience individuelle !

Soyez des êtres libres mais pas enchainés par un tyran et son régime diabolique à bout de soufre.

SASSOUFFIT

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg