Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 10:54

COMMENTAIRE : Voici un commentaire d'un de mes plus fidèles lecteurs, Mwangou, qui confirme que toute la classe politique, à toutes les époques, est coupable d'avoir tiré le pays vers le bas, vers la division ou vers la décadence en l'appauvrissant et en y instaurant des antivaleurs comme normes à la place des valeurs. Tant que les crocodiles et les éléphants seront dans nos "fleuves et nos forêts politiques", le Congo ne sera jamais en paix.

En commentant l'article que l'on trouve à l'adresse suivante, http://www.demainlenouveaucongobrazzaville.org/2015/05/video-les-consultations-pour-la-mort-de-la-nation-et-de-l-etat-ont-commence.html      il a écrit un texte qui mérite d'être lu par tous, dans la mesure où il fait montre d'une analyse de notre politique qui apporte de l'eau à mon moulin. TOUTE LA CLASSE POLITIQUE DEPUIS YOULOU JUSQU'A SASSOU EN PASSANT PAR MASSAMBAT-DEBAT, MARIEN NGOUABI, YHOMBI ET LISSOUBA, EST COUPABLE D'AVOIR TIRE LE PAYS VERS LE BAS. ILS DOIVENT DONC TOUS RENDRE DES COMPTES. Vous me direz que certains sont morts ; à ceux-là, nous demanderons aux historiens d'établir leurs responsabilités. Massambat-Débat que je considère comme le meilleur président du Congo - pour le moment - a péché par sa JMNR, entre autres choses. Oui, Pascal Lissouba a aussi sa part de responsabilité, lui et son entourage qui l'a entraîné dans sa violence. Vous comprenez pourquoi j'estime que toute cette classe politique, plutôt cette classe "pourritique", doit quitter l'arène de la gestion des affaires de la cité si leur culpabilité est établie : il faut qu'ils soient tous jugés et rétranchés de l'espace politique national pour que le Congo connaisse enfin la paix et le développement. LES COUPABLES DOIVENT PERDRE LEURS DROITS CIVIQUES ET NE PLUS JAMAIS EXERCER UNE ACTIVITE POLITIQUE OU PUBLIQUE. A voir pérorer d'anciens ministres et d'anciens responsables politiques, qui portent aujourd'hui la veste d'"opposants", m'horripile car ils ont été les incendieurs à un moment ou à un autre de notre histoire politique nationale, et voilà qu'ils jouent aux pompiers - alors qu'ils appartiennent à la même race politique que Denis Sassou Nguesso, la race des "POURRITIQUES" et des "POLITICHIENS". Si nous ne leur demandons pas des comptes, comment pouvons-nous espérer nous débarrasser de cette classe politique corrompue liée par les liens de la franc-maçonnerie, de la sorcellerie, de l'ethnie, de la famille, etc. ? En effet, ils squattent la haute sphère politique pour certains depuis près de cinquante ans !

                                                               *

Bjour LDM! on ne comprend pas grand chose de ce texte et/ou consultation. Mais si on essaie de suivre, je pense que "CE N'EST PAS SASSOU NGUESSO QUI A TUE LA NATION ET/OU L'ETAT...IL A ENFONCE LE CLOU; LA DÉRIVE POUR UNE MORT DE LA NATION ET DE L'ETAT A ÉTÉ ENTAMÉE PENDANT LA TRANSITION JUSTE APRES LA CNS 1991, ET ACCÉLÉRÉE PAR LA POLITIQUE DU PREMIER PRESIDENT ÉLU P. LISSOUBA". Sassou Nguesso le tribaliste, a été réconforté dans sa foi, par ce qu'on observera entre 1992 - 1997. Bien des intellectuels qui sont devenus si saints, doivent aussi en assumer la responsabilité : On se souviendra que mêmes les actes de la CNS, ont été magistralement refoulés par le Professeur Président ; on se souviendra que c'est pour les avoir ignorés que la politique s'est dévoyée, qu'Ondongo ministre des finances, répond au Parlement aux questions dans le sillage de la méthode UPADS Moungounga Nguila, que si Lissouba parlait pour exposer le NIBOLEK, Sassou Nguesso parle peu, mais a donné effectivement la priorité du développement à sa région (je ne discute pas de la qualité!)...L'ethnisation du pouvoir a été le socle de la politique sous LISSOUBA...et les intellectuels de l'upads ont éclairé les intellectuels du PCT... Bon !  Il y a peut-être excès...

Si en 1972-73, Ngouabi fait tonner les canons dans le Pool, en 1986, Sassou Nguesso fait tonner les mêmes canons dans la Cuvette, sa région et curieusement, après la CNS, c'est bien Lissouba qui fait tonner les canons dans la ville, semble t-il avec des prétentions sur le reste du pays, ce qui donnera des idées à Sassou Nguesso de reprendre ce flambeau des canons qui tonnent dans la ville et dans les régions qu'ils considèrent comme lui étant naturellement hostiles. ET NOUS ÉTIONS TOUS EN ADMIRATION PAR NOTRE NEUTRALITÉ...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

deborel 24/05/2015 15:25

bonjour je viens de lire le commentaire de monsieur MWANGOU je suis tout à fait d'accord avec lui,toute cette vielle classe politique pourri doit rendre des comptes au peuples congolais.
les trois président encore en vie YHOMBI SASSOU LISSOUBA doivent rendre des comptes sans esprit de tribalisme sans aménager personne pour l'unité de ce pays.

Le Lion de Makanda (LDM) 24/05/2015 16:10

Mon cher Deborel, bonjour et merci pour votre commentaire. Je cite votre commentaire car le mien, j'ai l'intention de le transformer en article - de sorte que l'on comprenne pourquoi je réponds de la sorte :

" Bonjour je viens de lire le commentaire de monsieur MWANGOU ; je suis tout à fait d'accord avec lui : toute cette vieille classe politique pourrie doit rendre des comptes au peuple congolais.
Les trois présidents encore en vie YHOMBI, SASSOU, LISSOUBA doivent rendre des comptes sans esprit de tribalisme sans aménager personne pour l'unité de ce pays."

Quel est ce pays où des grandes responsabilités existent et sont assumées par des individus tout le long de son histoire mais sans que personne ne rende jamais des comptes à la justice, au peuple ou à l'histoire ? Il s'agit d'une jungle et non d'un pays civilisé avec des lois. Cela ne vous étonne-t-il pas que personne ne soit vraiment poursuivi pour détournement de deniers publics, pour crimes économiques, pour crimes de masses, pour crimes contre l'humanité dans notre pays ? Le Congo est devenu le pays de l'impunité absolue où toutes les canailles et tous les gredins de la planète se retrouvent pour faire fructifier toutes sortes de vices et d'antivaleurs. Il faut arrêter tout cela. Et il n'y a qu'une seule façon : faire le procès de cette classe politique depuis les indépendances et prendre les sanctions qui s'imposent - sans aller jusqu'à la vengeance ou l'acharnement, sans zèle, sans parti pris d'avance. Le moins que l'on puisse infliger à certains, c'est la perte de tout droit civique et le droit d'exercer la moindre fonction publique, administrative ou politique au plan national. Une classe politique qui ne rend pas de compte au peuple est une honte. En France, on a vu Chirac, Sarkozy et Kahuzac avoir maille à partir avec la justice. J'oublie au passage Juppé et tant d'autres. En remontant à la libération (1945), je peux vous affirmer que le président de la république du gouvernement Pétain fut fusillé pour collaboration avec l'ennemi. Combien de Français s'en souviennent encore ?

Nous ne pouvons pas juger les morts comme Youlou, Massambat-Débat ou Marien-Ngouabi mais nous pouvons déterminer leurs responsabilités dans la dérive du pays en faisant appel aux historiens. NUL NE PEUT AVOIR DE GRANDS DROITS, D'ENORMES PRIVILEGES, SANS DE GRANDS DEVOIRS.

J'ai été le premier, mes textes et vidéos témoignent pour moi, à dire que TOUS DOIVENT RENDRE DES COMPTES. TOUS, SANS EXCEPTION. Mes écrits et mes paroles témoignent pour moi. Il n'y a pas que les présidents encore vivants qui doivent rendre des comptes : il y a aussi les ministres qui laissent nos enfants apprendre le cul à même le sol ou boire de l'eau impropre à la consommation, dans le noir, grelottant de fièvre paludéenne parce qu'il manque de nivaquine à l'hôpital, etc. Il y a tous ceux qui occupent des postes à responsabilité qui se permettent tout et n'importe quoi. CHACUN, A SA PLACE HIERARCHIQUE ET SELON SES RESPONSABILITES ET SES ACTES, DOIT RENDRE DES COMPTES SI ON VEUT TOURNER LE DOS A LA REPUBLIQUE DE L'IMPUNITE ABSOLUE. BIEN ENTENDU, ON DISTINGUERA L’EXÉCUTANT DE L'ORDONNATEUR.

DEMOCRATIE, JUSTICE, CONDAMNATIONS ET REPARATIONS, RECONCILIATION, PAIX. Sans démocratie, on ne affermir la justice. La justice sans réparations et condamnations n'en est pas une. Et ce n'est que lorsque la justice est vraiment passée que survient la réconciliation. Une fois le pays réconcilié, il en découle inéluctablement la vraie paix, pas la fausse, celle de Sassou qui ressemble à la kalachnikov du statu quo braquée sur la tête du peuple. La paix qui vient de ce chemin est une paix véritable. Autrement, ce n'est qu'un slogan, un statu quo en faveur du crime et des criminels Et, aussi curieux que cela puisse paraître, c'est en dehors du Congo que l'on voit poindre une légère exigence de justice envers notre élite politique du moment (Affaire des massacrés du Beach, Biens Mal Acquis)...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg