Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 14:09

Avons-nous besoin de vous rappeler le faux procès du drame du 4 mars 2012 qui a accouché d'un bouc émissaire en la personne du colonel Marcel Ntsourou emprisonné en lieu et place du vrai coupable, Denis Sassou Nguesso, le ministre de la défense du Congo cumulativement avec son poste de chef d'Etat - même s'il avait jugé bon de confier ce ministère au philosophe Charles Zacharie Bowao - aujourd'hui éjecté du gouvernement, c'est-à-dire de la servitude volontaire ? Un montage a été orchestré par le pouvoir pour en arriver à l'arrestation du colonel Marcel Ntsourou d'abord blanchi par un premier jugement. Il a été arrêté manu militari à son domicile de fonction en compagnie de plusieus autres personnes - venus se constituer boucliers humains. Nous vous épargnons le souvenir des massacres de tous ceux qui étaient dehors ce jour-là assassinés - alors qu'ils n'avaient même pas d'armes sur eux.

Pour rappel, le 4 mars 2012, les quartiers nord de Brazzaville ont été frappés par une déflagration digne d'un petit Hiroshima à l'heure où les chrétiens se préparent à aller à l'église de réveil, une heure à laquelle les ambianceurs du samedi soir dorment encore, le temps de mieux cuver leur ngok ou leur primus si ce n'est leur whisky. Nombreux sont passés du sommeil à trépas sans s'en rendre compte. Quand on est avide du sang, des urines et des larmes des autres comme Denis Sassou Nguesso, on ne se lasse pas de tuer. 2015 aura aussi son lot de larmes, de sang, de sueur et d'urine. Des autres, bien sûr, eux, on ne les juge pas, on ne les condamne pas - même quand ils détournent des milliards de francs cfa, provoquent des morts en masse, affament mères et nourrissons, livrent le pays aux étrangers, bastonnent des citoyens en réunion, etc...

Nous vous apprenons un transfert de détenus proches du colonel Marcel Ntsourou de la manière suivante : dix (10) à Pointe-Noire, dix (10) à Dolisie, sept (7) à Ouesso et quinze (15) à Impfondo - soit un total de quarante-deux prisonniers politiques transférés de la maison d'arrêt de Brazzaville pour les maisons d'arrêt citées ci-dessus ce lundi 9 mars 2015. Nos informateurs s'interrogent : De quoi le régime de Brazzaville a-t-il peur ? D'une révolte ? D'une opération de libération de prisonniers politiques ? Par ailleurs, nous manquons d'informations à propos des conditions d'emprisonnement du colonel Marcel Ntsourou lui-même. Affaire à suivre. De très près...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg