Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 14:50

Il est de bon ton que la jeunesse congolaise s'implique en politique car c'est la portion la plus grande de notre peuple, la plus plus dynamique, celle qui représente l'avenir, le Congo de demain - même si son avenir semble largement compromis depuis cinquante-quatre ans. Sa prise de conscience politique ne peut qu'être encouragée : plus tôt on tombe dans la marmite politique, plus tôt, on fait ses armes. Certes, les jeunes ont aussi des ambitions politiques comme l'envie de créer des partis politiques afin de se faire entendre et de porter aux yeux de la nation leur implication dans l'arène politique mais qu'ils aient au moins des convictions, des vraies idées, des vrais projets politiques ! Qu'ils partent de la diaspora pour aller prendre part au bal politique du muhirika national ou qu'ils proviennent directement de l'intérieur, les jeunes qui se mettent au devant des projecteurs ne doivent pas croire que le peuple est naïf ou crédule. Il ne suffit pas de recevoir de l'argent du PCT, de regrouper quelques jeunes dans une salle pour prétendre créer un parti. Un parti est plus que quelques jeunes regroupés autour d'un verre de jus dans une salle de Mvoumvou.

Nous avons de nombreux partis politiques construits autour du culte de la personnalité. Autant de partis, autant de leaders maximo qui ont pour seul projet ou leur personnalité mégalomaniaque ou leur ambition vendue aux enchères à leur ethnie - toujours dans le but de récolter une gloire bien personnelle. Voici à présent sortir du marigot national des partis basés sur le seul culte de la jeunesse. Tout jeune, tout beau, tout frais, tout creux ! Nombreux ont bâti leur stratégie de popularité sur le fait d'être jeune ; je n'ai pas envie de citer des noms - vous les reconnaîtrez sans le moindre effort. Comme si la jeunesse était en soi un projet politique. Si le projet politique est bâti sur une simple question d'âge ou de fraîcheur physique, je préfère alor le culte du "bébé" politique. Oui, je vais chercher le nouveau leader directement dans le berceau ou dans son landau pour le proclamer "leader minimo" qui prendra le temps de devenir leader maximo. Au moins, le peuple aura le temps de le voir venir ! Le nouveau-né est innocent et ne saurait nous décevoir comme ces jeunes qui créent des micro-partis qui se subdivisent bien vite en "nano-partis". Une jeunesse brouillonne, ambitieuse, traîtresse qui a vite fait de démontrer que ces jeunes-là, le Congo ne saurait compter sur eux. La politique exige de la patience, la culture de la dignité, le sens de l'honneur, de la parole donnée, le culte du secret et surtout, un vrai projet politique construit en perspective d'une correction des erreurs de notre histoire. En France où il y a plus de soixante millions d'habitants, il y a moins de partis politiques qu'au Congo et, ces caisses de résonance politique vivent plus par le concert de casseroles de donnent de temps à autre leurs leaders minimo ou leaders rikiki que par des joutes d'idées véritables qui viseraient à transformer notre pays de fond en comble.

Le PCT se frotte les mains en cassant des cacahuètes sur le dos du peuple. En multipliant les micro et nano-partis, il fragilise le tissu politique national et vend son projet de constitution pour quelques milliers voire millions de francs cfa à ces jeunes leaders minimo qui proclament à tue-tête qu'une révision de la constitution est nécessaire sans faire la démonstration de sa nécessité. Pauvres Tropiques, pauvre jeunesse engluée dans le chant des sirènes de l'argent facile. Nous sommes au courant que l'argent que le PCT donne, il ne le donne pas pour rien : le parti des crocodiles de l'Alima attend des résultats. Aussi quand un "TODEC" meurt en se divisant comme une hydre c'est UN "ORC" qui apparaît avec le même "leader minimo" à la tête. Le culte du leader maximo alias grand mastodonte s'achève ; celui des leaders minimo ou leaders rikiki danseurs de muhirika commence. Et il commence mal...

Question jeunesse, je préfère ces "vieux" qui ont versé dix-huit ans de la leur dans la lutte pour la restauration de la démocratie - sans prendre pour slogan le "jeunisme". Attendez, le Congo se trouve dans de très sales draps politiques :  si les vieux de plus de soixante-dix ans qui jouent au culte de la personnalité n'ont pas la sagesse de sortir le pays de son marasme politique, eux qui veulent continuer à traîner leur sclérose au sommet de l'Etat et si cette jeunesse débridée et dégingandée ne vend que de l'huile de jeunesse comme argument politique, il y a de quoi être inquiet. Très inquiet... .

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg