Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 14:12

Hier, s'est joué à Bata (Guinée Equatoriale) le quart de finale de la CAN entre les deux républiques soeurs du Congo et de la République Démocratique du Congo (RDC). Au regard des parties du tour précédent - émaillées de vandalisme dans les grandes villes du Congo - alors même que les Diables Rouges étaient victorieux, le régime a instauré un couvre-feu à partir de 16 heures pour prévenir les troubles du quart de finale de football de la Coupe Africaine des Nations. Malgré l'impressionnant dispositif policier à Brazzaville et dans les grandes villes du pays, il semble qu'il y ait tout de même eu de la casse et du vandalisme hier après la défaite des Diables Rouges devant les Léopards de la RDC au score de 2-4.  J'avais prédit à un ami que la police ne serait pas de taille face à la foule si elle envahissait les rues.

On prétend que face à la fuite des policiers, le régime aurait fait appel à la sécurité militaire, un des groupuscules fortement armés qui composent notre "force publique" bardée de mercenaires. Il semble en réalité que profitant du sport, des jeunes ou des personnes ont trouvé l'opportunité de créer des troubles dans notre pays. Les revendications doivent dépasser le domaine du sport puisque les troubles se poursuivent aujourd'hui. Hier, nous avons reçu des rumeurs de maisons vandalisées ou brûlées mais rien de formel. Je viens juste de recevoir un sms prétendant que sefont entendre en ce moment même des tirs à Bacongo à Brazzaville du côté de la rue des trois francs, semble-t-il. Il semblerait que même à Mouyondzi il y ait eu des troubles. Le QG politique de Claudia Sassou Nguesso aurait été incendié (on lui reprocherait d'être à moitié kinoise. Certains rajoutent une de ses maisons dans la liste de maisons incendiées...) On signale aussi des coups de feu à Mpaka, à Pointe-Noire. A Brazzaville, il y aurait eu six morts hier dont un policier (certainement la raison pour laquelle on aurait fait appel aux militaires). La crise politique qui secoue notre pays va aller crescendo tant qu'il y aura un flou politique.

Quelle mauvaise idée que celle d'instaurer un couvre-feu de 16 heures à minuit en demandant aux magasins, aux pharmaciens, aux commerçants, aux stations, aux bars, etc, de fermer ! Une telle situation ne saurait se comprendre qu'en temps de guerre et non en temps de paix. Pas étonnant que les jeunes se soient mis à piller, à saccager les magasins.

On nous parle désormais de douze morts dont deux policiers, un colonel ayant été lynché soi-disant par la foule. A chaque que le PCt arrive au pouvoir, il faut que coule le sang des innocents, il faut qu'il y ait des morts. Ce parti doit être évincé à jamais de la vie politique de notre pays.

Pendant qu'on assiste aux émeutes de la faim et de tueries sauvages, le chef de l'Etat ne se trouve même pas au Congo. Comme s'il avait peur de la tournure des événements, préférant attendre que les choses se calment. Apparemment, à Oyo, les habitants en réaction à la violence policière et militaire auraient sorti leurs "Calibre 12", une information que nous mettons au conditionnel.

Monsieur Denis Sassou Nguesso doit clarifier sa posture politique à l'heure où certains appellent désormais à boycotter les Jeux Panafricains qui se tiendront à Brazzaville en septembre 2015 - sous le prétexte qu'il ne s'agit que d'une manoeuvre habile du pouvoir visant à distraire le peuple pour qu'il se détourne des vraies questions politiques qui minent le pays comme le hold-up constitutionnel programmé par les crocodiles du PCT. C'est vrai que tous ces milliards auraient pu mieux servir mais au pays du gâchis, rien ne nous surprend comme d'apprendre que le ministre Hellot Mampouya aurait reçu 275 milliards de francs cfa pour juste une infrastructure scolaire construite à l'intérieur d'une école primaire... La situation de flou artistique dans laquelle patauge le système politique national ne peut que donner l'impression à notre peuple que nous vivons une période d'indécision. Or, quand il y a indécision, le peuple se fait sa propre idée et cherche à imposer ses leitmotivs. Or, quand le peuple conteste le système, tout se joue dans la rue - de manière violente...

Si des troubles émaillent déjà de simples parties de football, nous nous demandons ce qui se passera si demain Denis Sassou Nguesso proclame haut et fort sa volonté d'imposer un référendum injustifié car non constitutionnel à notre peuple. IL EST TEMPS, MONSIEUR DENIS SASSOU NGUESSO, DE DIRE AU PEUPLE QUE VOUS TIREZ VOTRE REVERENCE EN SORTANT PAR LA PORTE CONSTITUTIONNELLE. SOYEZ CLAIR, SANS DETOURS DANS VOTRE DECLARATION. A MOINS QUE VOUS NE PROJETIEZ ENCORE UNE ENIEME FOIS DE VERSER LES LARMES ET LE SANG DES "AUTRES"...

RUMEURS : QUE SE PASSE-T-IL A BRAZZAVILLE ?
RUMEURS : QUE SE PASSE-T-IL A BRAZZAVILLE ?RUMEURS : QUE SE PASSE-T-IL A BRAZZAVILLE ?
RUMEURS : QUE SE PASSE-T-IL A BRAZZAVILLE ?RUMEURS : QUE SE PASSE-T-IL A BRAZZAVILLE ?
RUMEURS : QUE SE PASSE-T-IL A BRAZZAVILLE ?

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg