Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 19:54
RDC : JOSEPH KABILA PROMET DE SORTIR PAR LA PORTE CONSTITUTIONNELLE. QUE SASSOU EN PRENNE DE LA GRAINE...

L'Afrique se bat pour se frayer un chemin vers la démocratie alternative par la voie des urnes. Tout n'est pas parfait mais on avance. Certains en Occident comme l'ancien président Jacques Chirac, doutent qu'elle y parvienne. Entre la dictature et la démocratie, se trouve la Constitution qui appelle désormais à plus de respect des tables de sa loi constitutionnelle. En voyant déferler la "révolution de jasmin" en Afrique du nord, une révolution partie de la tunisie qui fit détaler le monarque Ben Ali et sa famille, l'Europe affirmait péremptoirement que cette révolution populaire ne traverserait pas les Tropiques. Nous avons été parmi les rares qui ont prédit le contraire (nos 517 abonnés peuvent le témoigner). Le vent de liberté a ensuite gagné le Burkina Faso inspirant ce que certains résistants aux dictatures anthracites ont appelé la "ouagattitude". Blaise Compaoré balayé par la révolte de la rue, les regards se sont tournés vers l'Afrique centrale avec sa cohorte de dictateurs qui doivent pour certains quitter le pouvoir en 2015 ou 2016. Les Bongo, Sassou, Kabila étaient désormais dans la ligne de mire.

Nous avons prédit que les choses commenceraient par dégénérer sur la rive gauche du Congo. En essayant de modifier la loi électorale, Joseph Kabila a déchaîné la vindicte des députés de l'opposition et l'indignation populaire. Le peuple fatigué de supporter le premier Rwandais du Congo a vu dans cette tentative de la modification de la loi électorale par l'intermédiaire d'un vote à l'assemblée nationale une manoeuvre dilatoire. Les jeunes se sont déchaînés. Kengué Wa Dondo a trouvé une voie de repli en affirmant que la loi électorale ne serait plus modifiée de sorte à conditionner la prochaine élection présidentielle par un recensement général de la population. Ce qui aurait pu prendre quelques années, vu la superficie gigantesque de la RDC. Joseph Kabila a fini par annoncer, le 5 février 2015 (une date qui parle à "l'homme du 5 février 1979"), par la voix de son porte-parole qu'il ne restera pas au pouvoir en 2016. Aujourd'hui, les débats portent désormais sur le coût exorbitant de l'élection présidentielle en RDC : un milliard de dollars que le pays risque  de ne pas trouver, certains redoutant que le manque de financement soit une autre façon de maintenir le cheval de Troie du président sur échasses, Paul Kagamé, en RDC. Nous savons que ce grand pays frère n'aura aucun problème à trouver les moyens pour financer cette élection présidentielle qui permettra aux Congolais de voter un fils du Congo afin qu'il nettoie le pays de la pègre rwandaise...

Sur la rive droite, lors de la dernière CAN, surfant sur la victoire des Diables rouges sur l'équipe nationale du Burkina Faso, les fanatiques du mastodonte politique congolais Denis Sassou Nguesso ont affiché des banderoles : "Le Congo n'est pas le Burkina..." Nous y avons déjà répondu que le Congo n'était pas le Burkina puisque nous avons été le premier pays africain à chasser un président de la république le 15 août 1963 au travers d'une marche populaire. Nous ne sommes pas plus lâches ou moins courageux que les Burkinabés. D'ailleurs, nos jeunes l'ont montré à Talangaï lors de la CAN en pillant les commerces des prête-noms du pouvoir. Les crocodiles du PCT ont vite fait de crier au complot, à la manipulation, eux qui s'y connaissent avec leurs docteurs en agitation politique et leurs experts en complots de toutes sortes.

Nous avons déjà averti que ce qui vient de se passer au Congo Démocratique ne manquera pas de se passer chez nous : il suffira que Denis Sassou Nguesso annonce péremptoirement qu'il veut se maintenir au pouvoir au travers d'un référendum anticonstitutionnel, par exemple. Qu'il jette donc la première sottise sur la porte constitutionnelle dont les tables de la loi se referment doucement derrière lui en le poussant à rejoindre des vaches, ses autruches et ses poissons-chats au bord de l'Alima. Prudent, le grand ndzokou veut jouer la carte du dialogue avec une fausse opposition acquise à sa cause - alors que de nombreux alliés se démarquent déjà comme le RDPS, le MUST, le MCCDI, le RDD, en disant "NIET" au changement de la constitution. Habitué au coup de force, Denis Sassou Nguesso veut jouer sa dernier carte : dialogue - échec (du dialogue) - référendum - nouvelle constitution - transition qui lui ferait gagner quelques années de plus - puis élection présidentielle, législative et sénatoriale. Il s'agit de passer comme toujours par dessus le peuple en jouant la carte d'une pseudo-opposition acquise à sa cause. Seulement, voilà, le peuple n'entend plus se faire dicter la loi du plus fort, du plus assassin. Au nord comme au sud, à l'est comme à l'ouest, les Congolais sont fatigués par trente ans de prédation tous azimuts.

A présent que Joseph Kabila vient de jeter l'éponge, que Denis Sassou Nguesso se rassure : il sera le suivant à subir le courroux populaire. C'est à lui de choisir la façon dont il exécutera sa derrière pirouette politique : où il renonce à faire couler les larmes et le sang des autres ou il le fait et, cette fois-ci, les larmes et le sang des siens risquent aussi de couler. Ceci n'est pas une hypothèse mais une prophétie...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg