Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 12:15

Hier, j'ai invité à dîner notre compatriote Nsaku Kimbembé Sengele à Lyon. J'en ai profité pour acheter ses trois livres, question de renforcer ma bibliothèque africaniste. J'ai compris que l'histoire de l'Afrique a été manipulée au profit de ceux qui l'ont écrite, à savoir, les occidentaux. Il faut donc encourager tous ceux qui, kamites, africanistes, traditionalistes, réécrivent l'histoire de l'Afrique en achetant leurs ouvrages. Je possède déjà tous les livres du professeur C. Anta Diop, ceux de Martin Bernal et n'arrête pas d'enrichir ma bibliothèque (j'ai plus de livres numériques que physiques par ailleurs). Nous avons en projet une grande conférence sur le patrimoine traditionnel de l'humanité menacée de disparition sous les coups de boutoir de la modernité qui n'est autre que la dictature de la culture occidentale sur les autres cultures vouées aux gémonies. Nous espérons réunir les tenants de la tradition, ceux de la tribalité, les Kamites, les égyptologues véritables et le camp des tradi-républicains que je représente.

J'ai appris de Nsaku que les événements de 1997 avaient en fait commencé en avril et non en juin lorsque des populations kongos furent chassées de Djambala et du nord de la république. Bref, la déformation de l'histoire continue...

Trève de digression. J'aimerais attirer l'attention de mes compatriotes sur les deux types d'alternance qui se profilent dans notre pays en particulier et en Afrique en général. Il existe deux types d'alternance une alternance dictatoriale et une alternance démocratique. Vous allez me dire : que nous sort encore LDM ? Où va-t-il pêcher tout ça ? Je vais vous expliquer le fond de ma pensée. A l'heure actuelle, nous constatons tous une frénésie autour de l'idée du respect de l'ordre constitutionnel. C'est certainement le moyen le moins coûteux en vies humaines de se débarrasser d'un vieux dictateur qui hante l'espace politique congolais depuis plus de 30 ans puisqu'il était déjà ministre de la défense sous la présidence de Marien Ngouabi. Nous savons tous que c'est chez lui que se retrouvaient tous les conspirateurs de la république. Les Congolais aspirent à l'alternance. Ils ne veulent pas que Nguesso succède à Sassou comme Sassou a succédé à Denis. Cependant, quelle alternance aurons-nous si Denis Sassou Nguesso lâche prise et fait comme Joseph Kabila en acceptant de s'en aller ? Nous avons tous appris que Joseph Kabila ne sera pas candidat à la prochain élection. Le clan rwandais a déjà choisi un autre Rwandais pour lui succéder. Et confidence pour confidence, nous avons appris que Denis Sassou Nguesso redoute l'idée d'une transition car il sait que la transition transformerait l'alternance dictatoriale programmée en alternance démocratique avec un président légitime sorti des urnes transparentes comme l'eau de roche...

Il est temps de bien réfléchir. En commentant le texte du PCT, le professeur Charles Zacharie Bowao a bien souligné que la constitution congolaise institutionnalisait une dictature en attribuant tous les pouvoirs à un seul homme. Soit Sassou réussit son coup de force constitutionnel en piétinant la volonté populaire - même au moyen d'un référendum truqué et il maintient sa dictature constitutionnelle en place, soit il s'en va en prenant le temps d'organiser les élections. A quelle sorte d'alternance aurons-nous droit ? Dans les deux cas, si rien n'est fait, dans la mesure où notre constitution actuelle légitime la dictature, à une alternance dictatoriale, un dictateur légitimement institué remplaçant un autre. Il ne pourra sortir que du chapeau du PCT. En sa qualité de president de ce parti, Denis Sassou Nguesso pourra s'il le désire continuer à piloter le système Congo dans l'ombre.

Les choses dans leur configuration actuelle présagent d'une alternance dictatoriale et non d'une alternance démocratique. Voyez-vous, en exigeant que Denis Sassou Nguesso respecte sa constitution, vous vous imposez aussi de la respecter ! Comment ? Le mastodonte respecterait la Constitution du 20 janvier 2002 et vous ne la respecteriez pas ? S'il tombe dans son propre piège, ce dernier est conçu pour que le peuple s'y précipite aussi. Vous me direz : comment faire pour obtenir une alternance démocratique en lieu et place d'une alternance dictatoriale au cours de laquelle un dictateur succède comme par le passé à un autre dictateur ?

Nous estimons qu'il faut une transition. Nous ne pouvons aspirer à une alternance démocratique sans transition. C'est tout simplement impossible. Tout est trafiqué pour qu'il y ait une alternance dictatoriale au cours de laquelle un dictateur du PCT succède à un dictateur du PCT : listes électorales truquées, CONEL, Conseil Constitutionnel aux ordres du PCT, sans oublier une force publique nordisée à souhait avec 90% de généraux d'une même ethnie. Le PCT tient même le tissu économique local directement ou indirectement au travers de prête-noms. TOUT A ETE CONCU POUR QUE LE PCT SUCCEDE AU PCT.

Cette alternance dictatoriale arrange les affaires des Chinois qui déciment nos éléphants à Ouesso pour l'ivoire sans oublier qu'ils pillent allègrement notre bois entre autres ressources. Cette alternance dictatoriale arrange les Libanais, les ouest-africains qui tiennent tous les commerces dans notre pays. Cette alternance dictatoriale dans la continuité de la politique actuelle arrange même les affaires de certains pays occidentaux.

A présent que vous découvrez les deux types d'alternance possibles, vous devez faire votre choix : soit l'alternance dictatoriale, soit l'alternance démocratique qui passe par une transition comme au Burkina Faso afin de défaire tous les pièges tendus par la dictature. Il faut choisir et vite. Plus personne ne peut dire qu'il n'était pas au courant.

VOUS SAVEZ DONC VOUS POUVEZ VOUS DETERMINER EN CONNAISSANCE DE CAUSE. INGUETA !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg