Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 13:53

 

Une certaine rumeur fait état de la présence de membres de la Garde Républicaine dirigée par le Général Nianga Mbouala à Diata où ils entoureraient le siège de l'UPADS. Cette manoeuvre d'intimidation, si elle se vérifie, n'est pas digne de Denis Sassou Nguesso qui prétend qu'au Congo, les organisations sont libres de se retrouver - surtout dans un espace privé et de discuter librement.

Certes, la Garde Républicaine est libre de circuler sur toute l'étendue du territoire mais décider d'encercler le siège d'un parti au prétexte de procéder à des contrôles d'identité n'honore pas cette unité dont la fonction est de protéger le monstre d'Edou dans son palais royal ; pour le reste, il y a la police et la gendarmerie. Nous leur demandons de ne pas faire preuve d'un zèle inutile car l'opposition n'a pas perturbé le monologue de Sibiti, encore que Denis Sassou Nguesso aurait pu le tenir à Oyo - pour servir du ngoki frais de l'Alima aux participants.

Lorsque que Denis Sassou Nguesso affirme avoir le coeur chaud et l'esprit froid, il faut qu'il apprenne désormais à refroidir son coeur avec sa bière NDZOKOU pour ne pas céder à l'animal qui rugit en lui, une bête qui lui réclame chaque seconde les larmes et le sang des autres. Sassou sait qu'il est observé par la communauté internationale et ce genre de comportement ne fait que l'enfoncer un peu plus dans la bataille de l'opinion. Oui, Denis Sassou Nguesso a bel et bien perdu la bataille de l'opinion, la bataille de l'image, bref, la bataille de la communication. Et s'il persiste dans sa cécité politique, il déclenchera la bataille politique dans la RUE et la perdra. FACE A DENIS SASSOU NGUESSO, IL NE NOUS RESTE PLUS QU'UNE SEULE BATAILLE A REMPORTER : LA BATAILLE POLITIQUE.  NOUS Y TRAVAILLONS...

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 11:46

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 21:47

On nous l'a annoncé au téléphone ; nous avons fini par retrouver le post de l'ancien ministre André Okombi Salissa sur Facebook. Dans ce message, il affirme en substance que si Denis Sassou Nguesso actait son coup d'Etat constitutionnel, le FROCAD, la CADD et la société civile, certainement inspirés par l'idée de l'organisation d'un dialogue alternatif, promettent d'opposer au gouvernement putschiste un gouvernement alternatif qui se targue d'être reconnu par avance par la communauté internationale avec le pouvoir de déchoir et de nommer les ambassadeurs et les représentants du Congo dans les institutions internationales. Il y a des chances que la communauté nationale reconnaisse le gouvernement alternatif mais rien n'est gagné d'avance dans un monde où les puissances du monde se préoccupent avant tout de leurs intérêts. Si un tel conflit congolo-congolais survenait, il est aisé de voir que si l'on juge par la manipulation des forces, Denis Sassou Nguesso n'aurait aucun mal à mettre en déroute le gouvernement alternatif, plongeant le pays dans un bain de sang comme à son habitude. Option néanmoins risquée car il s'ouvre grandes, les portes de la CPI !

Cette idée n'est pas à proprement parler un gouvernement de transition qui est une solution que nous voulons consensuelle - parce que fermeture de la dictature sassouiste oblige mais, si les participants au dialogue alternatif envisagent déjà le pire, c'est qu'au niveau de la stratégie visant à  arrêter Denis Sassou Nguesso dans son offensive putschiste, l'opposition s'avoue d'avance vaincue pour se résoudre à la solution d'un gouvernement alternatif avec présomption de reconnaissance internationale. Il s'agit avant tout d'arrêter Denis Sassou Nguesso, de l'empêcher d'ourdir son ultime coup d'Etat. Il nous faut gagner la bataille de la rue en l'organisant et en la pilotant. Ce moyen serait beaucoup plus efficace comme nous l'avons observé au Burkina Faso. Ensuite, avec l'appui du peuple, le camp adverse ayant été évincé, il sera plus facile de gouverner au lieu d'avoir deux gouvernements, l'un nommant et défaisant les ambassadeurs et les représentants du Congo à l'étranger, l'autre bloquant les vivres à ces nouveaux nommés - puisqu'ils auront entre leurs mains les caisses de l'Etat.

La bataille internationale s'annonce rude car SA Monstrousité Eléphantissime pourrait se gargariser de tenir son autorité du peuple par voie de référendum - même illégal. Le souverain primaire est libre de se placer au-dessus de la loi - telle pourrait être l'argument fatal de l'enfant terrible d'Oyo. Cependant, dans la pratique, même pour Denis Sassou Nguesso, la chose ne sera pas aussi aisée : si Denis Sassou Nguesso s'en remet à un référendum, il devra l'organiser pendant qu'il a encore la possibilité de le faire. Or, après l'avoir organisé, il ne peut plus se prévaloir d'être président. Dans le cas d'un NON massif ou d'un d'OUI truqué, Sassou ne peut plus diriger le pays. Il pourra au nom de la continuité de l'Etat chercher à s'imposer dans la mesure où aucune élection n'a pas encore eu lieu, afin de diriger la constituante mais rien n'est moins sûr ! Ce droit pourrait lui être contesté puisqu'il ne sera plus président après août 2016. Référendum ou pas. Le pays risque de se retrouver dans une situation d'ingouvernabilité. Le référendum est une option somme toute risquée car ce coup d'Etat constitutionnel n'ouvre pas sur des certitudes quant à la revendication et à la distribution légitimes de l'autorité d'Etat.

Nous avons déjà envisagé la meilleure façon pour Sassou d'en sortir par le haut : il s'agit pour lui de déclarer clairement qu'il a ouvert une parenthèse dictatoriale et qu'il aimerait la refermer ; ce qui autoriserait la mise en place d'une transition qui décidera d'une élection libre et transparente afin de mettre en place un président démocratiquement élu et des institutions qui puiseraient leur légitimité du peuple, le souverain primaire. L'idée d'un gouvernement alternatif qui tirerait une prétendue légitimité de l'illégitimité d'un autre ne peut que conduire à un conflit ouvert et à une crise sociale : la voie du consensus voudrait que le peuple se détermine pour en choisir un seul. A la réflexion, la communauté nationale peut bien choisir la troisième voie, la nôtre, celle d'une transition démocratique avec un Conseil National de Transition négocié dans lequel se retrouverait des personnalités de la société civile aux mains propres qui auraient la responsabilité d'organiser de véritables élections libres et transparentes.

Une chose est certaine, par son post sur les réseaux sociaux, André Okombi Salissa ouvre un avenir conflictuel au Congo par la promesse d'un bras de fer entre deux gouvernements qui ne tiennent nullement tous les deux leur pouvoir du peuple, la communauté internationale n'ayant pas vocation à se substituer au peuple congolais qui seul peut décider d'une transition démocratique. Cela constituerait un cas d'ingérence manifeste.

Denis Sassou doit savoir que son référendum sur le changement de la constitution est nul et non avenu car non prévu par l'actuelle constitution du 20 janvier 2002. Par contre, il peut sortir honorablement en reconnaissant qu'il a pris le pouvoir par la force, par putsch, qu'il n'avait pas le droit d'abroger la constitution du 15 mars 1992 et que pour faire amende honorable, il se retirait sans organiser les élections afin de permettre à un Conseil National de Transition de prendre le relai afin d'organiser des élections présidentielles crédibles parce que transparentes, plurielles et démocratiques, les Congolais ayant été au préalable rétablis dans leur droit de vote. Ensuite, on examinerait la question institutionnelle en s'arc-boutant sur l'autorité légitime du nouveau président démocratiquement élu.

Si à la dictature du PCT coexiste avec celle du FROCAD-CADD et compagnies, le Congo cesse d'être un Etat de droit pour de bon. Denis Sassou Nguesso ouvre à nouveau les portes de l'enfer pour notre pays en faisant feu de tout bois. La troisième voie est celle de la transition concertée animée par des personnalités aux mains propres pour garantir à notre pays sa démocratie confisquée depuis 1997. C'est la nôtre...

P.S. : Voici un commentaire que je viens de poster sur les réseaux sociaux pour étayer ma pensée :

"Je suis de l'avis de Menia Oko car il s'agit d'empêcher le référendum et non de réagir juste après coup, c'est-à-dire, une fois que le NGANDO SUPREME a commis son coup d'Etat, mon cher J.r. Beedjins ! Je le dis dans mon article : on ne crée pas de la légitimité en ajoutant de l'illégitimité à l'illégitimité, du désordre au désordre, un coup d'Etat au coup d'Etat, un gouvernement illégal à un autre gouvernement illégal. Non, il faut partir du fait que Denis Sassou Nguesso a interrompu un processus démocratique par un coup d'Etat pour ensuite l'emballer dans du papier démocratique mais à l'intérieur, c'était toujours de la dictature issue d'un coup d'Etat. IL FAUT PARTIR DE CETTE BASE. Autrement, on fait fausse route et on ne réussira pas à vaincre le dernier MOKILIMBEMBE DE L'ALIMA. Ceux qui sont rassemblés à Diata au siège de l'UPADS, toutes ces intelligences, ont mieux à nous proposer... "

                  LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

RESPECT DES INSTITUTIONS : OKOMBI SALISSA ANNONCE LA FUTURE EPREUVE DE FORCE

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 12:07

Nous mettons en ligne la première vidéo disponible sur Youtube sur le dialogue alternatif des forces de l'opposition qui a été ouvert ce 26 juillet 2015 pour une durée de quatre jours. Même s'il ne s'agit que d'une supputation, nos réseaux évoquent de possibles infiltrations du dialogue par les forces du complot contre notre peuple mais nous savons d'avance qu'elles seront neutralisées et qu'il sortira de ce dialogue alternatif un message fort qui répondra à l'initiative de coup d'Etat constitution ourdie par le PCT et son gourou Denis Sassou Nguesso, drogué du pouvoir.

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 21:17

En observant que Paul-Marie Mpouélé, coordonnateur du FROCAD, n'était pas présent sur les première photos prises au dialogue de ce dimanche, nous avons eu des informations confuses auprès de nos informateurs que nous tenons à rectifier. Monsieur Tsonguissa Moulangou a confirmé la présence de Paul-Marie Mpouélé au dialogue qu'il préside par ailleurs, un dialogue qui durera quatre jours. Nous nous excusons pour cette méprise auprès de nos lecteurs. Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux apprences. C'est Alphonse NSIMBA NDIMBANI, président du FPU (Front des Patriotes Unis) qui est par contre en fuite à cause des incidents de Pointe-Noire pour lesquels la DST le recherche. Il a publié une vidéo dans laquelle il confirme par ailleurs qu'il est en cavale. Dans cette même vidéo, nous apprenons que même Bertin Pandi Ngouari est porté disparu après l'arrestation de son fils Pathurel âgé de 22 ans. Il serait aussi, selon nos informations, menacé d'arrestation arbitraire.

Le régime de Brazzaville s'en prend à ceux qui disent NON au changement de la constitution, les arrête et a même dressé les listes de personnes à incarcérer. Nous dénonçons la violation de la liberté d'expression et de la liberté de circulation ainsi que les arrestations arbitraires de personnes qui ne demandent que le respect de la constitution dont la défense a été garantie par Denis Sassou Nguesso lui-même lors de son serment d'investiture. Encore une fois, sa Monstruosité Eléphantissime prouve qu'il n'a pas de parole puisqu'il affirmait péremptoirement que les Congolais avaient le droit de donner librement leur opinion sur le changement ou non de la constitution. Alors, comment expliquer cette traque de personnalités politiques qui ne font que défendre librement leur point de vue comme ceux qui soutiennent Denis Sassou Nguesso ?

Monsieur Denis Sassou Nguesso, nous sommes au courant de ce que vous faites. Sachez que vous risquez d'accélérer votre chute si vous continuez ainsi. Retenez bien ceci : " IL Y A UN TEMPS POUR POURSUIVRE ET UN AUTRE POUR ETRE POURSUIVI..." 

Nous tenons à dire ici que monsieur Denis Sassou Nguesso n'est pas un démocrate pour qu'on s'évertue à discuter ou à dialoguer avec lui : IL FAUDRA LE DESINTOXIQUER DU POUVOIR. De toute façon, les forces qu'il réveille vont finir par se retourner contre lui. CE COUP-CI, CHER MONSTRE DE L'ALIMA, LE PEUPLE CONGOLAIS NE CEDERA PAS !

Comment peut-on faire du chantage à monsieur Bertin Pandi Ngouari en menaçant de tuer son fils s'il ne se rendait pas à la DST ? Que reproche-t-on à Bertin Pandi Ngouari et à son fils Pathurel ? Ce n'est pas normal de chercher à arrêter les gens sans motifs judiciaires établis ! De toute façon, nous sommes au courant de tout ce que vous tramez, chers crocodiles du PCT : chacun de vous rendra des comptes au moment opportun...

A NSIMBA, PATHUREL, PANDI NGOUARI ET LES AUTRES, TENEZ BON ! NOTRE CAUSE EST JUSTE NOUS FINIRONS PAR TRIOMPHER ! DE TOUTE FACON, LA FACON DONT LES CHOSES SE PRESENTENT, IL Y AURA UNE CONFRONTATION DANS LA RUE ENTRE LE PEUPLE ET LA DICTATURE DE DENIS SASSOU NGUESSO. C'EST LUI QUI IMPOSE LA LUTTE ET MEME LE LIEU DE BATAILLE : LA RUE ! LE POUVOIR DU PEUPLE, NE L'OUBLIEZ PAS, EST DANS LA RUE. AUSSI, DES QU'IL LANCERA LES HOSTILITES, ENVAHISSEZ LA RUE ! SI SA MILICE TIRE, SASSOU ET SES GENERAUX FINIRONT LEURS JOURS A LA CPI.

                                    LION DE MAKANDA, MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 19:50

Comme vous le savez, en réaction au dialogue-monologue du corrupteur Denis Sassou Nguesso, l'opposition a tenu à organiser le sien - en dépit des empêchements du régime de Nguélé (Brazzaville). Nous n'avons pas encore les conclusions dudit dialogue des forces légalistes de ce dimanche à Brazzaville au siège de l'UPADS, le palais des Congrès leur étant réfusé par le pouvoir. Par forces légalistes, nous entendons les personnalités et structures politiques qui défendent la légalité républicaine et constitutionnelle, contrairement aux forces du complot qui soutiennent le coup d'Etat constitutionnel que Denis Sassou voudrait perpétrer au nez à à la barbe du peuple congolais. 

Cette rencontre prouve que si l'on vous interdit les lieux officiels construits avec l'argent public, si vous le désirez, vous pouvez toujours vous réunir. Cet acte de bravoure a tout le chic pour contraire l'enfent terrible d'Edou. Voici juste quelques photos  de certains participants glanées ici et là sur les réseaux sociaux :

 

LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...
LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...
LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...
LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...
LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...
LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...
LE DIALOGUE DE CE DIMANCHE : QUELQUES IMAGES...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 16:05
A MWANGOU : ILS SAVENT DEPUIS 2000 ANS QUE LE SAUVEUR ETAIT NOIR...

Mwangou, bonjour. Hier, je t'ai fait une longue réponse mais curieusement, mon ordinateur a commencé à changer tout seul la taille de mes caractères jusqu'à se déconnecter d'internet ! J'ai donc tout perdu et je dois recommencer en espérant que je retrouverai le fil de mes idées. Je vais commencer par les douze tribus. Toutes étaient noires – y compris les deux fils que Yosseph eut avec une Egyptienne !

L'histoire biblique commence avec l'histoire des Noirs créés à l'image de Dieu. On y découvre aussi l'arrivée des anges du ciel, pères des Néphilims qui survécurent au déluge puisqu'on les retrouve lorsqu'on parle des fils d'Anak, les Anakim et dans d'autres versets bibliques.

Comment se fait-il que l'on ne retrouve plus les douze tribus perdues d'Israël ? L'argument qu'on nous propose pour expliquer l'amnésie collective des juifs actuels serait que les archives du temple furent détruites en brûlant avec le temple. Ce qui ne tient pas : même après la destruction du temple, qu'est-ce qui empêchait les survivants de dire à leurs enfants de quelle tribu ils étaient s'ils le savaient vraiment ? Ce qui montre que lors de la destruction du premier temple, les faux Juifs de l'époque ne savaient rien des véritables douze tribus ! En fait, elles avaient déjà quitté la terre de leur ancêtre Canaan dans leur majorité... Prenons juste un exemple : les Dan (Yakouba) sont en Côte-d'Ivoire, la tribu de Juda s'est installée au Bénin à Juda, aujourd'hui, Ouida (sachez que le j n'existe pas dans l'alphabet phénicien devenu alphabet hébreu et quand sur les cartes du XVIième siècle, Ouida s'crivait bien Juda) ; ils savent que leurs ancêtres viennent de l'ancien royaume d'Israël après une longue migration. Ils ont même reçu la visite des faux Juifs actuels venus enquêter pour savoir si leur religion talmudique pouvait se retrouver dans les tradition de ce peuple - alors même que le Talmud a déformé la vraie religion de Moshé. Une des tribus est aujourd'hui les Mossé, tu as les Kongos qui fondèrent le royaume de Mbanza Kongo, tu as une autre qui se trouve au Ghana, tu en trouves en Ethiopie, jusqu'en Afrique du sud. La vraie histoire de l'humanité est connue. Tacite, l'historien romain, par exemple, a parlé du retour des Hébreux en Afrique.

Il faut fouiller l'histoire, faire preuve de bon sens et démêler le faux du vrai. Comment un même père peut-il avoir des enfants blancs et noirs ? C'est génétique impossible - à moins qu'il y ait un albinos dans la famille. Ou ils sont tous blancs ou ils sont tous noirs. On parle de Sarah mais Sarah était noire comme son frère Abraham. Il est impossible qu'un soit blanc et l'autre noire. Il est incroyable que l'on perde le bon sens lorsqu'il s'agit des textes bibliques écrits par les hommes avec de nombreuses erreurs, déformations, ajouts, contrefaçons. On nous fait croire que parce qu'Abraham venait de Sumer qu'il ne pouvait être noir. Anton Parks montre en lisant attentivement les tablettes sumériennes soutient que les populations d'origine de Sumer étaient noires avant que ceux qui vinrent du ciel (Néphilims) ne se retrouvent en Mésopotamie. Ce que soutient Rudolph Windsor, par ailleurs dans son livre "From Babylon to Timbuktu".

Les églises actuelles ne veulent pas que les lecteurs de la Bible cherchent la VERITE en dehors de la BIBLE qui contient des erreurs et des contradictions - tout en portant le message prophétique qui s'accomplira dans la venue du Messie. LA BIBLE parle d'autres livres qui ont inspiré sa rédaction. Donc si la Bible s'est inspirée d'autres sources qu'elle-même quant à sa rédaction, cela prouve qu'on peut chercher la vérité ailleurs et qu'elle ne se trouve pas que dans la Bible. Nombres 21 : 14 parle du livre des guerres de l'Eternel (on se demande contre qui guerroyait l'Eternel, vous voyez ?) :

"C'est pourquoi il est dit dans le livre des Guerres de l'Eternel: ...Vaheb en Supha, et les torrents de l'Arnon,"

Donc à l'époque de la rédaction du Pentateuque, il existait un livre des guerres de l'Eternel dont des extraits ont été retrouvés à Qumran à l'intérieur des manuscrits de la Mer Morte. Il y a le livre de d'Hénoch, le livre de Japher et le livre d'Adam, les livres que Paul a demandés qu'on lui rapporte. Donc dire aux chrétiens de ne pas regarder ailleurs en matière de vérité relève de l'obscurantisme puisque la Bible elle-même s'est inspirée d'autres livres comme ceux dans lesquels on a tiré les Proverbes.

Toutes les premières représentations de Marie, Jésus,des apôtres, même du prophète Daniel, au premier siècle, les dépeignent en personnes d'origine noire (même les anges au début étaient peints en noir, cheveux courts). Cela est indéniable puisque les preuves existent encore aujourd'hui dans les statuettes et dans l'iconographie vaticanes. Les catacombes du Vatican en sont remplies. Le blanchissement de Jésus sera orchestré sous le règne des papes Borgia. Le Jésus que l'on trouve en image chez les catholiques n'est autre que César Borgia ou l'un de ses frères. La preuve iconographique est très sérieuse ! En Ethiopie, Haïlé Selassié mit son portrait à la place de celui de Jésus-Christ en faisant brûler toutes peintures qui montraient que le Christ était NOIR, plus noir que lui. J'ai publié la peinture du vrai Jésus avant la crucifixion. Elle fut validée par un pape et par l'Eglise catholique qui sait que le Christ était noir.

 

La méthode scientifique a déjà été appliquée sur de nombreux plans : linguistique, archéologique, historique, génétique et même sur le plan de l'exégèse. L'hébreu était la langue de Canaan adoptée par Abram qui venait de Sumer - à moins qu'il ne parlait déjà cette langue. Le prophète Esaïe le précise bien. N'importe quel être non issu du métissage appartient à une race bien définie. On ne se demande jamais quelle était la race d'Abram : était-il Blanc, Noir, Jaune, Rouge ? En fait, il était NOIR. La langue de la Bible est une langue africaine - ce n'est qu'un effet de langage de la qualifier de chamito-sémitique. L'hébreu est très proche du guèze.

Selon le chercheur Gaston Maspéro, les premiers peuples du bassin méditerranéen jusqu'en Mésopotamie étaient des peuples très proches culturellement et linguistiquement appartenant à la race noire. Selon les annales égyptiennes, les peuples comme Canaan qui habitent la Palestine sont des Noirs. Les premiers envahisseurs seront les Hyksos - ce qui introduira le métissage des races en terre de Kemet. Le règne de l'homme noir sur la terre a duré plus de 10.000 avant l'arrivée des Caucasiens, toujours selon Gaston Maspéro.

Il faut savoir que lorsque Jésus commence son ministère, de nombreux vrais Hébreux ont déjà quitté la Palestine, soit pour l'Egypte, soit pour l'Afrique de l'ouest, soit pour des zones plus subtropicales à cause des invasions de peuples étrangers. de 721 à 70 avant la naissance de Jésus-Christ, plus d'un million de vrais Hébreux avaient déjà quitté la Palestine.

Sur le plan archéologique, il n'y a pas de trace d'une quelconque civilisation qui aurait quitté l'Europe pour venir s'installer autour de ce bassin méditerranéen aux temps bibliques. Rudolph Windsor a montré que les Noirs ont fondé Sumer avant d'en être chassés, les poussant à émigrer en Palestine et en Egypte jusqu'à Tombouctou pour ensuite descendre plus profond (Afrique centrale, Afrique australe, Afrique du sud) en fuyant l'esclavage arabe.

Sur le plan de l'exégèse, nous apprenons que celui qui fonda Babylone s'appelait Nemrod, descendant de Canaan, donc un Noir.

Une question : quelle est la couleur d'un homme qui a un enfant noir ? La réponse est évidente ! Noé était donc Noir et Sem, Cham et Japhet étaient par conséquent tous noirs. Maudire quelqu'un ne change pas la couleur de sa peau (Noé parle d'esclavage et non de couleur de peau) ; ce qui voudrait dire que Dieu aurait changé sa toute première ordonnance (Genèse 1 : 24) :

" Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi ".

Voici la première ordonnance que Satan et les anges déchus violèrent au commencement selon le livre d'Hénoch dans lequel cette histoire biblique fut tirée. Chaque espèce devait se reproduire à l'intérieur d'elle-même. Satan et les anges déchus introduisirent l'hybridisme et avec les descendants de Caïn et des Néphilims, le premier monde sombra dans la méchanceté. Le nôtre a pris le même chemin. Ce fut le péché originel.

Sur le plan historique, ceux qui se disent Juifs aujourd'hui proviennent en grande majorité des steppes russes car ce sont des Khazars ayant adopté la "daat yehoudi" ou religion juive d'aujourd'hui. Déjà aux temps de Jésus, les pharisiens n'avaient plus rien à voir avec les vrais Hébreux puisque le Christ avait devant les yeux les descendants de Caïn, le fils du Serpent, ceux-là mêmes qui poussèrent les Romains à le crucifier (c'est ainsi que Satan a placé ses fils au sein des églises pour qu'on lui rende un culte en lieu et place du vrai DIEU). Voici ce que dit Jésus-Christ qui les connaissait bien :

«  Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8 : 43-44).

Le Christ indique que ceux qui se disent Juifs ne le sont pas parce qu'ils descendent du diable par Caïn, le premier meurtrier de l'histoire de l'humanité. Ceux-là mêmes qui lui répondront qu'ils n'ont jamais été esclaves de personne, révélant qu'ils n'avaient aucun lien avec les Hébreux qui vécurent en Egypte noire. Il en rajoutera dans le livre de l'Apocalypse en évoquant les faux juifs de la synagogue de Satan...

Des tests génétiques ont été faits sur les Juifs actuels qui habitent en terre d'Israël et ils n'ont rien en commun avec Abraham, même pas une petite goutte de sang et ils le disent eux-mêmes pour ceux qui en ont le courage. Rudolph Windsor démontre que les Hébreux véritables se sont installés en Afrique de l'ouest, en Afrique centrale (royaume Kongo), jusqu'en Afrique du sud, une partie étant demeurée en Ethiopie, là où se trouve le vrai jardin d'Eden qui partait de l'Ethiopie jusqu'en Mésopotamie. Il ne faut pas se fier aux cartes actuelles ; elles diffèrent des premières cartes et les noms ont été changés. En fait, on nous fait croire que les Noirs ne se trouvent qu'en Afrique ; ce qui est démenti par les faits car on les trouve jusque dans les îles éloignées, en Inde, en Irak, ils étaient même en Amérique avant Christophe Collomb, prouvant qu'ils étaient là les premiers. Des reconstructions à partir des crânes datant de l'époque de Jésus ont montré que les habitants de Jérusalem (Jébus) ressemblaient aux Bantous !

L'Eglise sait que le Christ était noir mais elle a commencé à blanchir son image à partir des portraits de César Borgias qui s'est fait passer pour le fils de Dieu, lui, un pécheur et un assassin ! Il faut savoir que l'escalavage des Noirs a été avalisé par le romanus pontifex du pape Nicolas V. L'Eglise catholique a par ailleurs elle-même possédé des esclaves.

Pourquoi les faux Juifs écument-ils l'Afrique à la recherche des anciens Hébreux ? Comment eux qui sont Blancs peuvent venir chercher leurs supposés ancêtres en Afrique ? Ce sont des Caucasiens, ils savent d'où ils viennent, eux qui ont détourné la Bible qui est en fait l'histoire des peuples noirs qui sont les vraies créatures que Dieu créa pour les placer sur cette terre. Tous les hommes qui vivent sur la terre ne sont pas tous de la terre ! LA BIBLE LE MENTIONNE DANS L'HISTOIRE DES NEPHILIMS ou anges déchus qui vinrent s'accoupler sur la terre, introduisant un ADN extraterrestre qui se mélangea à celui de l'homme créant des géants méchants jusqu'au point où Dieu voulut détruire toute sa créature.

Pour ton information, un Américain du nom de Ben Rich, ancien directeur de Lockheed Martin's Skunk Works (Lockheed Martin est une société militaro-industrielle très puissante aux Etats-Unis qui travaille aussi dans la Zone 51 au Nouveau Mexique où il y a sept sous-sol, les extraterrestres faisant leur expérience sur des êtres humains au dernier sous-sol selon le témoignage d'un ancien officier membre de Disclosure qui y travailla), affirma sur son lit de mort que l'Amérique (en fait, des sociétés privées) avait la technologie pour renvoyer E.T. chez lui et que les Américains avaient visité de nombreuses étoiles habitées par ceux que l'on appelle les Néphilims dans la Bible.

Ils sont sur le point de détruire totalement cette planète ! Ensuite, une petite élite s'en ira rejoindre leurs ancêtres. Sache que lors de l'alunissage d'Apollo XI, il y avait des extraterrestres sur la lune. La retransmission fut coupée pendant plus de deux minutes. En fait, les Américains le savaient - raison pour laquelle ils voulaient entrer en contact avec eux avant les Russes. Pourquoi les Américains ne retournent-ils plus sur la lune ? Parce qu'on le leur a interdit. Ils ont même lancé une bombe atomique sur la face cachée de la lune mais la bombe fut désactivée ! Il y a des traces d'une très forte radioactivité sur la planète Mars et une planète a été détruite entre Vénus et Jupiter formant ce que l'on appelle la ceinture des astéroïdes...

Le bond technologique des Etats-Unis survient peu après l'événement de Roswell où un vaisseau extraterrestre s'écrasa dans le nouveau Mexique. Les extraterrestres vinrent plus nombreux surveiller la terre quand ils surent que l'homme était parvenu à maîtriser l'atome. Il y a une collaboration entre les E.T. et les Américains dans la zone 51. Apparurent l'informatique, le rayon laser et bien d'autres avancées technologiques. Malheureusement, au lieu de faire profiter la technologie extraterrestre à toute l'humanité, ils l'ont privatisée. En fait, on peut se passer de pétrole pour faire fonctionner les moteurs. Cela, ils le savent depuis les travaux de Nicolas Tesla. Hélas, il y a une poignée de gens qui veulent absolument dominer toute la planète pour créer leur gouvernement mondial avant la venue de l'Antéchrist, le messie des faux Juifs. Ce troisième millénaire verra des choses extraordinaires. En fait, les Etats-Unis ont deux gouvernements : un visible et un secret. Le gouvernement secret possède une science qui a un siècle d'avance sur la technologie moderne, il a ses propres armées privées avec des armes terribles. Il entretient la guerre dans le monde pour vendre les armes tout en les testant. C'est au complexe militaro-industriel que le président Eisenhower faisait allusion dans son discours d'adieu (1). J'espère m'en aller avant que les grandes tribulations ne viennent dans ce monde.

Le Noir, la vraie créature de Dieu, celle qui avait été destinée pour vivre sur cette planète a été avilie, trompée, manipulée, dominée, brisée au point où il ne s'aime même plus ! Il essaie aujourd'hui de ressembler à ceux qui vivent dans l'abomination.

L'Europe entière a adopté le mariage homosexuel, une abomination aux yeux de Dieu qui indique que la fin de ce monde est arrêté par devers le créateur. La corruption de la créature divine est très avancée. Jésus l'avait prédit : « QUAND JE REVIENDRAI, TROUVERAI-JE LA FOI SUR TERRE ? »

 

Voici, ma conclusion, grand-frère. Imagine un homme qui se réveille et qui se retrouve dans un train magnifique dans lequel des gens sont embarqués en ne se souciant de rien – sinon de prendre du bon temps. Il leur demande : "Que faisons-nous dans ce train ?" Aucune réponse. "Comment sommes-nous arrivés ici ?" Aucune réponse. "D'où venons-nous ?" Silence. "Où allons-nous ?" Silence. "Qui conduit ce train ?" On lui demande de faire comme tout le monde en cherchant son bon plaisir. Que fera cet homme ? Fera-t-il comme les autres ou essayera-t-il de trouver les réponses qui expliquent le sens de son existence ? En fait, dans notre monde, il y a ceux qui se contentent de vivre comme tout le monde (c'est le travail de l'éducation qui veut formaliser tous les hommes) et il y a la petite élite qui cherche le sens de tout ceci et qui l'ont trouvé mais qui ont choisi de mener cette planète à la ruine – au nom du pouvoir et de la cupidité. Sauf si le monde se réveille et les arrête. Le salut viendra d'Afrique ; ils le savent très bien...

Je publie un commentaire que je viens de poster sur Facebook. Wens Sompila me signale qu'il y a des Noirs en Palestine :

"Je sais qu'il y a des Noirs en Palestine. Le fait est que l'on retrouve les Noirs même dans des îles très reculées. Tous ne sont pas partis de leur lieu d'origine ! Même en Irak (autrefois, la Mésopotamie et Sumer), il y a eu des Noirs qui descendent des Noirs qui y vivaient depuis des temps très anciens ! Ce sont les islamistes qui ont provoqué la migration de certains comme à l'époque des invasions des Hittites, des Hurrites, des Akkadiens, etc. Si j'avais les moyens, je ferai un travail anthropologique de recensement de la présence noire dans le monde, mon cher Wens Sompila ! Les Occidentaux font semblant en jouant sur le sensationnel à propos de l'identité de Jésus qu'ils connaissent depuis très longtemps mais ils n'ont plus le choix : ils doivent dire la vérité ! On ne peut pas tromper le monde sur le salut car ceux-là savent qu'ils le perdront. "Malheur, à vous, pharisiens hypocrites, vous n'entrerez pas dans le royaume et vous empêchez ceux qui le veulent de le faire !" Cette remarque du Christ est toujours d'actualité. Il faut comprendre la problématique occidentale : l'église est devenue romaine, c'est-à-dire, politique. En dominant le monde temporel, Rome a voulu aussi dominer le monde atemporel, c'est-à-dire, spirituel (c'est d'ailleurs tout ce qui reste de l'empire romain !). D'où la légalisation de l'église. Dans un monde où le Blanc était le maître et le Noir l'esclave, il était impensable de continuer à présenter un Christ noir ! Il fallait le blanchir, l'amener du côté de la race des vainqueurs. Cependant, ils savent qu'il va bientôt revenir et il devient de plus en plus difficile de maintenir ce mensonge. Voilà pourquoi certaines données sortent ! "

-------------------------------

(1) Peu de gens savent que lorsque le président américain Eisenhower essuya un refus de visiter la zone 51, il menaça de prendre la première armée américaine et de détruire la Zone 51. On ouvrit alors les portes à ses trois émissaires qui découvrirent le vaisseau accidenté de Roswell ainsi qu'un extraterrestre vivant. Les trois hommes qu'il dépêcha découvrirent aussi des technologies guidées par la seule pensée. En procédant par rétroingénierie, le complexe militaro-industriel put profiter de la science extraterrestre pour prendre de l'avance sur la science et la technologie officielles. Il créa le groupe Majestic 12 pour s'occuper des extranéens. Un hacker anglais ayant piraté le site de la CIA détient les preuves qu'il y a des officiers extraterrestres qui travaillent sur le sol américain dans la Zone 51. Il est activement recherché et risque la prison à vie ainsi qu'une lourde amende. Ils sont tous dans le coup : CIA, NSA, le lobby militaro-industriel...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 19:41

Lorsque les choses sont analysées avec pertinence, on finit par faire des prédictions. Ce qui me lisent savent que j'avais prédit depuis très longtemps, bien avant tout le monde, les troubles que fomenterait le régime de monsieur Denis Sassou Nguesso dont l'ultime tentative en cas d'échec de son coup d'Etat constitutionel sera de rendre le pays ingouvernable afin d'empêcher l'organisation de l'élection présidentielle au travers d'un état d'urgence avec des couvre-feux permanents. Ce qui lui permettra de gagner du temps. Il faudra faire barrage à tous ces plans machiavéliques. Sassou a un autre ennemi que son GOLEM-CONSTITUTION : LE TEMPS. Plus on s'approchera de 2016, plus son camp ressentira la pression du peuple et excitera Sa Monstruosité Eléphantissime à montrer ses muscles et ses dents. Il a prévenu :  " on attend qu'ils remontent à la surface..." Une des manières les plus habiles pour créer des troubles dans le pays serait de faire croire à un coup d'Etat contre son régime. Il l'a déjà fait dans le passé contre des personnalités comme Thystère Tchicaya qu'il avait fait emprisonner à Brazzaville.

Nous avons assisté à des provocations comme l'opération "MBATA YA MOKOLO SASSOU", des opposants molestés à la sortie des meetings, des arrestations arbitraires, des discours à évocation traumatisante tournés autour du sang et des larmes des autres, et ceci sous l'excitation de son camp ethnique : " Otsombé ,zua yé, boma yé !", le terrorisme de masse lors du petit Hiroshima du 4 mars 2012, le massacre d'innocents chez le colonel Marcel Ntsourou accusé à tort et à travers dans l'affaire du terrorisme d'Etat au travers des explosions du 4 mars 2012, un message clair à son camp du genre : "si vous ne me soutenez pas, je vous massacre - même vous, mes propres parents du nord". Un tel choc aurait provoqué des émeutes mais nos compatriotes des quartiers nord de Brazzaville sont restés muets, se morfondant en silence sur leur sort. Du côté de ses ennemis politiques, le message envoyé était le suivant : "si j'ai massacré mes propres parents, vous, je n'aurai aucune pitié de vous ! Je boirai vos larmes et votre sang !"

A ceux qui ne me croient pas, je vous révèle que j'étais au courant que Sassou allait raser certains quartiers nord pour récupérer des terrains afin de créer des zones commerciales, des zones d'habitations modernes, les survivants étant déplacés ailleurs. Nous voyons bien Sassou construire à quelques-uns des maisons à Nkombo. C'est vrai que moi aussi, j'ai eu du mal à croire à une telle barbarie à l'égard de populations qui soutiennent son régime mais de même qu'il y eut un 11 septembre 2001 exploité par le gouvernement Bush-fils, de même il se produisit au Congo le drame du 4 mars 2012. Les 3 millions de francs cfa ont servi à canaliser la frustration des masses et quelques maisons construites à la hâte, ont fait le reste...

Nous apprenons l'apparition d'une nouvelle forme de hooliganisme à l'Antibalaka avec machettes et des groupes de jeunes saccageant tout sur leur passage à Pointe-Noire dans des quartiers comme MAKAYABOU. Les Antibalakas au moins réagissaient à la sauvagerie des islamistes de la Séléka mais ces jeunes dont ignore les motivations agissent pourquoi ? Ils menaceraient clairement les populations selon l'Agence d'information d'Afrique Centrale (ADIAC) de son Excellence Henri Lopes, désormais opposant assumé au changement de la constitution. Cela s'apparente à une opération commandée. La radio et la télé foufou n'en parlent pas aux dires de nos observateurs.

Notre peuple est mature. Il ne cédera pas à la provocation. Il est possible de maîtriser quelques jeunes indisciplinés : il suffit de mettre la police devant ses responsabilités. Si celui qui doit assurer l'ordre ordonne, cautionne ou crée le désordre, c'est un crime de haute trahison. Il faudra un jour juger les responsables des forces publiques pour avoir corroboré des crimes de masse comme les 353 massacrés du Beach. Si ces jeunes ont d'autres motivations, nous finirons aussi par le savoir : en effet, on peut pas se fier à 100% à une revue qui est financée par le régime des crocodiles du PCT. Il y a "crocodilerie" sous information...

CONGO/POINTE-NOIRE : APPARITION DU HOOLIGANISME ANTIBALAKIEN

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 12:38

Le contexte politique congolais pue le coup d'Etat constitutionnel, vu que Denis Sassou Nguesso semble ne pas vouloir tirer sa révérence en 2016 comme le prévoit la constitution du 20 janvier 2002. A ce propos, les Congolais épris de démocratie et de transparence électorale ont pu bénéficier du soutien de l'Hexagone. Nombreux sont les Congolais qui ont redouté que la position française à propos du respect des textes constitutionnels en Afrique ait évolué lorsque le chef d'Etat français et son premier ministre ont fait état de recherche du consensus, un concept sur lequel Denis Sassou Nguesso a bondi pour imposer à Sibiti, SON "consensus" au cours d'un dialogue-prétexte orienté diktat sous corruption.

Son Excellence, l'ancien ambassadeur Marcel Makomé, a voulu en avoir le coeur net. Il a écrit au président français pour demander un éclaircissement. La réponse qu'il a reçue de la Présidence de la république française est très explicite et très licite : La France n'a pas changé de point de vue au sujet du respect des textes constitutionnels et de l'observation des échéances électorales. François Hollande a démontré qu'il était un homme cohérent, constant et irréversible dans ses prises de position. Le peuple congolais doit se dire que pour une fois, le gouvernement français semble en phase avec lui : nous sommes au xxième siècle ; le monde doit changer - même si les intérêts le poussent à conserver les rapports du siècle passé.

CONSTITUTION : SON EXCELLENCE MARCEL MAKOME NOUS RASSURE CAR HOLLANDE N'A PAS CHANGE DE POINT DE VUE !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 23:30

Ce dimanche les forces intérieures attachées à la démocratie et au respect de la constitution tiennent le VRAI DIALOGUE inter-congolais au Palais des Congrès à Brazzaville. Sans influence aucune, juste arc-bouté sur le respect des lois de la république et non de leur violation, sans corrupteur, ni corrompus. Du vrai dialogue des fils du Congo qui ne sont pas des traîtres à la nation ne sortira qu'un gagnant : Le CONGO ! Contrairement au monologue de Sibiti qui a vu le triomphe d'une volonté droguée du pouvoir dicter sa LOI à coups de millions de francs cfa...

Il est temps que le Congo ait la place de l'excellence au travers de l'attention accordée à toutes les filles et tous les filles de la nation, dans la paix, la justice sociale, la reconnaissance de la compétence et l'égalité des droits et des devoirs. LE TEMPS DU CONGO NE PEUT ETRE QUE CELUI DE LA JUSTICE ET DU DROIT TRIOMPHANT DANS L'AMOUR ET LE RESPECT DE LA VIE HUMAINE. 

Nous sommes de tout coeur avec vous dans cette initiative. Montrez à Sassou quel est le vrai sens du mot : CONSENSUS. Ne cédez ni à la provocation, ni à l'intimidation ! Les morts, les vivants et les âmes à venir du Congo vous regardent. SACHEZ QUE VOUS N'ETES PAS SEULS !

 

                                              LION DE MAKANDA

URGENT/CONGO : LE VRAI DIALOGUE SANS CORRUPTEUR, NI CORROMPUS, AURA LIEU CE DIMANCHE !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 8.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 6.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2600 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1800 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg