Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 17:48

Nous avons lancé le mouvement de la libération de la parole, façon prédication politique nouvelle qui a fini par déteindre sur tout le continent. Il fallait dire sans périphrase la saleté qui encrassait l'intérieur et explosait à l'extérieur saleté, immondices, saleté politique - même cachée par le costume à 15000 euros. 

Au Congo, tant qu'une certaine catégorie de la population profitait des largesses et des privilèges de l'ethnie-Etat au nom de : "C'est notre pouvoir", personne ne caftait. Une bouche pleine n'a pas chapitre à se plaindre. On broutait en silence en applaudissant quand le pachydermique barbare de l'Alima dévastait le pays. Quand l'éléphant dévaste la forêt et la savane, les petits oiseaux sont bien contents de trouver des insectes faciles à se mettre sous la dent. Hélas, il arrive que la gloutonnerie du mastodonte entraîne la sécheresse. Alors, la faim remet l'esprit en place : avec un estomac vide, le charme du tribalisme est vite rompu. On l'ouvre. D'autant que la fermeture du C.H.Tue ne frappe pas que les familles bakongo. Etant majoritaires pour raison de cooptation au CHU, à l'université, etc, le non-paiement des salaires et des pensions commence à soulever des vagues de lucidité auprès de nos compatriotes du nord dont les bouches se délient. Hélas, il est peut-être trop tard. Le mal est fait. Nombreux du côté du septentrion ont eu leur mukua, leur os. Sassou a hélas tout volé. Les caisses du Trésor sont vides. On commence à comprendre que le règne des barbares qui privent le peuple même de son plus grand hôpital était diabolique. Certains sont même très stratèges quand ils proposent de former des groupes de protestation - juste composés de nordistes pour éviter que le régime dictatorial des barbares venus des berges de l'Alima ne disent : "Bakongo ba lingui kozua bokonzi na bisso" (lire la pièce jointe audio).

Au sud, nous avons chassé deux présidents, deux fils du sud, Youlou et Massamba. Et vous, chers compatriotes du nord : vous n'êtes même pas capables de vous lever pour chasser un fils du nord qui détruit notre pays ! Youlou a même été accusé à tort d'avoir tout volé - alors qu'il n'y avait que des cacahuètes laissées par les colons dans les caisses du gouvernorat rebaptisé république. Nous en sommes là. Que chacun fasse sa prise de conscience car le gang des barbares de l'Alima, si la crise s'accentue, finira par prendre la poudre d'escampette. Et nous resterons ensemble à Ouenzé, Talangaï, Bakongo, Diata, Mvoumvou, Tié-tié, etc, à attendre que les manguiers donnent des fruits. Vertes et toutes petites, on les dévorera les mangues de la misère. Qui attendra qu'elles mûrissent ? La faillite devenue banqueroute nationale est diabolique : elle frappe tout le monde - même ceux qui ont soutenu le monstre de l'Alima. Nous savons que tous au nord - même à Oyo, ne sont pas riches. il faudra bien reprendre le chemin de la pêche quand le salaire ne passera plus. On va y arriver. Non, ils ne ramèneront pas les milliers de milliards volés au peuple. Le fonctionnaire finira par reprendre la pêche du ngoki sur les berges de l'Alima...

Nous sommes devenus une république. Par la force l'histoire subie. Ce n'est pas nécessairement un mal. Nous avons mis en commun en les factorisant nos terres, nos ressources, nos destins. Déséquilibrer l'équation devenue inéquation a fini par gâter tous les paramètres. Nous sommes dans le même bateau du destin. C'est ensemble que Denis Sassou Nguesso fera sombrer le navire du destin commun dans les eaux boueuses de l'Alima.

Devant la menace Denis Sassou Nguesso, nous nous sommes levés pour tous, nous sudistes - sans minimiser les frères du nord qui avaient compris le danger. Nous sommes morts et nous tombons encore pour tous, pour que les Congolais aient un hôpital et un bout de moungouélé à se mettre sous la dent.

Même à Haïti, l'un des pays les plus pauvres du monde, l'hôpital fonctionne. Comprenez-vous que le soutien aveugle apporté à Sassou, c'est comme creuser vos tombes et celles de vos enfants ? Le 4 mars 2012, l'enfant terrible d'Edou vous a explosé dans votre sommeil. Vous avez laissé tranquille Denis Sassou Nguesso - au nom de l'idéologie de lokonzi na bisso. Maintenant que nous allons tous mourir de faim, dans le noir, sans eau potable, comme des esclaves, vous comprendrez mieux pourquoi nous nous battons depuis vingt ans pour que tous aient droit à la dignité par l'égalité des chances devant la république.

Nous avons été nombreux à donner nos voix au Général Jean Marie Michel Mokoko. Auriez-vous fait la même chose pour un candidat originaire du sud ? Nous avons perdu beaucoup de temps en nous querellant et en nous battant pour conserver le pouvoir dans un camp ou dans un autre au nom de l'idéologie de l'ethnie-Etat qui n'a pas commencé avec Denis Sassou Nguesso. Il est temps de nous rassembler, de nous réconcilier car il n'y a pas de mal à se partager équitablement les ressources du pays, il n'y a pas de mal à défendre les intérêts du pays contre des appétits étrangers. Nous n'avons jamais pris le temps de vivre comme des républicains, comme des Congolais, comme une vraie nation au destin collectif commun.

En nous divisant, plaise que la faim que Sassou a provoquée, nous unisse pour que nous devenions un peuple, une seule âme, un seul destin, une seule famille, moto moko, mboka moko : CONGO !

SI LE NORD SE LEVE, L'ELEPHANT TOMBE. C'EST UNE CERTITUDE !

Il y a plus important que nos petits égoïsmes, nos petits chauvinismes ethno-régionaux : l'avenir de nos enfants. Nous sommes forcés de vivre ensemble par le sort jeté par les colons français. Transformons l'essai de tribus et d'ethnies en NATION, sans nous renier, nous qui nous marions sans regarder d'où vient la fesse gauche ou droite de la dulcinée qui fait bondir notre coeur. Il est temps que de nos malheurs provoqués par la faute d'un seul fils fou sorti du ventre d'une mère du Congo naisse un peuple qui aura retrouvé son kimuntu-bomoto, le feu atavique de la sagesse des anciens, la hauteur morale de nos ancêtres qui plaçaient l'homme au piédestal de l'importance. Qu'à nouveau, il n'est plus rien de plus important que l'homme, que le partage. Même pas un bout de papier avec un nombre...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

N'OUBLIEZ PAS D'ECOUTER NOTRE FRERE MBOCHI QUI PARLE AUX NORDISTES...

Voici le courageux message d'une compatriote originaire du nord qui a compris le danger de l'inaction de ses frères du nord qui soutiennent Sassou - sans réserves

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 16:51
MILITANT DE L'UPADS A LA JUPADS SAUCE RAT PALMISTE : QUI DEMASQUE QUI ?

Bonjour, LDM.


Ta hauteur ne te permet pas de descendre au bas niveau de la médiocrité pour répondre à cette Kikamba perdue au bord de la Seine.
Tu te permettrais tout de même de publier la réaction d'un militant de la première heure de l'UPADS et fidèle lecteur du Lion de Makanda. Merci d'avance.
La voici :

QUI DÉMASQUE QUI ? 


C'est à cette question que je souhaite répondre en qualité de militant de l'UPADS de longue date connaissant bien les rouages de l'appareil et les méthodes du premier secrétaire Pascal Tsaty Mabiala, rat palmiste au nombrilisme assumé mais non déclaré publiquement. En effet, les moeurs sexuelles en disent long sur la moralité d'un individu qui se veut leader de masses. En effet, une sexualité débridée et désordonnée est un signe de pauvreté morale et de légère personnalité : celui qui ne tient pas son entre-jambes ne peut tenir un peuple. Quand on a le cerveau dans le slip et un coffre-fort à la place du coeur, on peut pas aller loin en politique. Surtout, pour un rat palmiste : il y va de la tenue de son caleçon comme il y va de la maîtrise de sa conduite. Celui qui se déshabille vite n'est pas homme à résister à la moindre tentation. Surtout pas quand on a un coffre-fort à la place du coeur et un oeil huileux qui s'allume dès qu'on aperçoit le moindre petit billet de banque. L'homme qui a fait plus de deux mandats à la tête de l'UPADS et Denis Sassou Nguesso se ressemblent : même moeurs sexuelles dégingandées, même esprit politique frivole. Pas étonnant que le pays prenne l'eau partout...


Qui démasque qui ? C'est, en fait, à  cette question que nous vrais militants de l'UPADS devrons répondre. 


Tes deux précédents articles ont eu le mérite de dénoncer les abus de TSATY MABIALA que tous les membres du bureau politique connaissent mais à  chaque fois que nous les dénonçons, le petit groupe qui entoure et accompagne Tsaty Mabiala dans sa gabegie s'organise pour étouffer la vérité. Bien, nous avons soufflé le chaud et la fumée commence à sortir du trou où se cache le Mammouth  TSATY MABIALA ; résultats : les petites souris commencent à sortir du trou avant que la grosse ne fasse précipitamment surface. La première souris est alors démasquée,  une qui serait la femme de joie, sa MAKANGOU de France qui lui serait offerte par la coordination de l'UPADS France dont MAHOUELE fut le facilitateur, la nommée  Marie Kikamba puisque c'est d'elle qu'il s'agit pour avoir osé répondre au Lion de Makanda qui n'a fait que son rôle de défendre les braves militants de l'UPADS le parti du Pr le grand PASCAL LISSOUBA.


Cette dame qui n'est nulle part au parti - même pas militante de base s'est vue propulsée candidate aux législatives dans la circonscription de Tié-Tié à Pointe Noire parce qu'elle servirait de fille de joie à Tsaty MABIALA et elle seule se permet de s'en prendre au Lion de Makanda. 


Que tous les braves militants lissoubistes de l'UPADS ou d'autres partis fassent comme moi en envoyant des textes au Lion de Makanda pour dénoncer tout ce que vous connaissez de Tsaty Mabiala qui continue à chasser tous les grands cadres du parti pour continuer a régner en seul maître des trois palmiers pour en manger seul les noix de palme et se saouler au  tsamba...  


Des nouvelles reçues de France nous indiquent que le coordo de l'UPADS était surpris d'apprendre l'investiture  par le 1er secretaire lui-même de cette dame Kikamba Marie à la circonscription de Tié-Tié à Pointe Noire sans qu'elle ne soit  militante de l'UPADS mais simple femme de joie du 1er secrétaire. 


Autre tintin, MABIALA  BOUANGA qui diffuse les photos et les communiqués du Secrétariat, chauffeur de taxis en région parisienne et taximan de circonstance de Tsaty MABIALA  pendant ses courses parisiennes et bruxelloises : lui avait été promis par son maître d'être nommé  député  de Loandjili. Erreur. Tous avaient commencé à  vendre chacun sa portion de la peau de l'ours dont le fusil  pour tuer la bête  était dans les mains de TSATY MABIALA. Depuis un temps il ne publiait plus rien en attendant d'avaler la colère qui le rongeait suite à  la fausse promesse. 

Il fallait une autre promesse : celle de faire partie du cabinet du chef de l'opposition, nouveau poste attendu par Tsaty MABIALA pour que le taximan reprenne du service en publiant les nouvelles de l'UPADS, comme promesse de substitution. A Brazzaville, tous les courtisans ont reçu la même promesse  de devenir conseiller au cabinet du chef  de l'opposition ou bien  représentant du chef de l'opposition à l'étranger. Si non, qu'est ce qui explique ce semblant de calme après cette tromperie ? 

L'aigle devait être le dernier à  parler à moins qu'il soit obligé de le faire. Madoulou Sidoine, dit l'aigle à été sacrifié à  Moutamba pulvérisé par le candidat  du puissant Ndouna. Voilà un autre qui n'a pas encore fini de sécher ces larmes qui se met naïvement à  défendre son bourreau qui l'a envoyé avec la petite somme de cinq cent mille F CFA  battre campagne contre un puissant milliardaire devant l'Eternel. Le même se plaint partout auprès de qui veut l'entendre que le Premier a préféré donner la voiture de marque Toyota Rav 4 à  sa secrétaire, la seule Bembée qui lui reste, plutôt que de lui faciliter les déplacements tenant compte de sa situation d'handicapé due à son infirmité. Il oublie que l'homme n'a jamais eu pitié de qui que ce soit. Sa préférence pour sa secrétaire Césarine Mbéri est supérieure à celle d' un simple responsable d'une quelconque organisation affiliée au Parti. Pour preuve personne, ni le Premier Secrétaire, ni même le pauvre Romaric encore moins notre aigle ne saurait nous expliquer la situation de la Présidente de l'UFPA, Mme Mapembe qui était  la dernière à porter le drapeau bembé dans son Secrétariat, pour ne citer que de celle-là. Tout le monde sait sans le dire qu'elle avait été chassée sans modestie du Secrétariat. Son bureau avait été défoncé sur ordre de TSATY Mabiala à son absence. Ainsi, elle a rejoint ces frères Kaya Magane, Kignoumbi kia Mboungou, sèchement poussée à la sortie sans la moindre courtoisie au motif qu'elle était la taupe de Kignoumbi et Kaya Magane proches  du pouvoir de Sassou.

Que l'aigle sache qu'il a  beau se cacher sous le sobriquet de Dynamique des jeunes Congolais, nous savons tous que c'est bien TSATY MABIALA qui se métamorphose tantôt oiseau tantôt animal pour reprendre l'expression de l'honorable Foutou Guillaume qui ne sait pas quoi que membre du Secrétariat si le Parti sous TSATY MABIALA est un animal ou un oiseau.

Voici la composition de cette  dynamique dite des jeunes Congolais:  s'y cachent TSATY MABIALA lui-même, sa fille Tessia Tsaty Mabiala, Fredy wilfrid Mavoungou, Marie Kikamba et Kihoussa. Cela a l'odeur d'un courant toléré au sein du Parti alors que TSATY MABIALA  proscrit aux autres membres du Parti de constituer d'autres courants. Le Camarade  Ouabari en sait quelque chose.

Pour terminer, pourquoi certains membres du Secrétariat ont-ils peur de s'exprimer au sein des réunions du parti ? Même ceux du Secrétariat craignent pour leur vie car l'animal dans ses méthodes d'élimination des adversaires est capable de tout. 
Seule femme à réagir pour défendre son gâteau, c'est la femme de joie basée en France, alors que le polygame Tsaty dont les deux autres épouses légitimes : une à Pointe-Noire et l'autre à Bruxelles se taisent dans leur silence profitant allègrement des nguiris que ramène le traître au nom de l'UPADS devenue son épicerie.    Cette femme de joie à qui on a promis un autre poste de représentante du chef de l'opposition, elle s'agite avec zèle pour attaquer le Lion de Makanda, le seul qui peut nous informer et auprès de qui nous pouvons nous faire entendre au niveau tant national qu'international car à l'UPADS, tout est cadenassé, pour preuve la candidature de Mme kikamba n'est jamais  passée  à  la Coordination Europe Amérique, moins encore à celle de Pointe-Noire comme de coutume.


Les Congolais ont trop subi et le temps est venu pour mettre à l'écart tous les truands qui ne pensent qu'à eux mêmes, leur familles et leurs filles de joie comme les Kikamba qui veulent détruire notre source de diffusion et d'informations.
POURQUOI TSATY MABIALA NE REAGIT-IL PAS DIRECTEMENT QUE DE PASSER PAR UN FAUX NOM DYNAMIQUE DES JEUNES CONGOLAIS ? Combien de jeunes Congolais sont avec lui avec ses 4%, preuve de son impopularité mais il continue à rabaisser un grand parti comme l'UPADS.

Que Tsaty Mabiala fasse comme les autres pour prouver sa popularité . Il a chassé Kignoumbi Kia Mboungou de l'UPADS mais celui-ci est resté populaire en créant sa CHAÎNE - tout comme le sénateur Magane. Alors, Tsaty Mabiala peut-il exister sans l'UPADS ??? NON ET NON IL VA DISPARAÎTRE.


Alors, prenons donc le courage de soutenir la candidature de Jeremy LISSOUBA au prochain congrès de l'UPADS qui consacrera la fin de règne de ce truand à qui les militants du parti demanderont des comptes sur ce qu'il a fait des deux milliards encaissés sur la vente du siège du parti à Brazzaville. La fille de joie nous parle d'un siège flambant neuf et équipé, quand on sait qu'il n'y a même pas de wifi installé, pas de PC dans les bureaux et pas de cafétéria.


Un audit devra démontrer la gestion des 2 milliards.


Dolisie : aucun siège de l'UPADS. Brazzaville : la villa du Pr LISSOUBA détruite pendant la guerre n'a jamais été réhabilitée mais celle de Tsaty Mabiala a été reconstruite à neuf à Moukondo sans que personne au Secrétariat national ne dise mot.


Ce n'est qu'une étape et tout doit se savoir si les membres du bureau politique de l'UPADS ne prennent pas leur courage en main pour chasser ce diable qui pourri le parti UPADS.
YA BA COLÈRE VÉÉÉ, C'est la pure vérité cachée et démasquée par un militant de la première heure qui répond en lieu et place du Lion De Makanda qui ne connaît pas les rouages de la bouillabaisse Tsaty Mabiala au sein de la cocotte UPADS.

 

  DUMISS' KIFUMB'

Repost 0
Published by DUMISS' KIFUMB' - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 17:05
RUMEUR/ARGENT NOIR  : D'OU VIENT L'ARGENT AYANT PERMIS DE PAYER UN MOIS DE SALAIRE (C.H.Tue, UNIVERSITE) ?
Il n'est un secret pour personne que Denis Sassou Nguesso ayant tout volé, après avoir pris le soin de financer toutes les architectures avec de la dette, que le pays a du mal à joindre les deux bouts - depuis que les cours du pétrole ont brusquement chuté. Rien dans notre pays n'a jamais été financé avec des fonds propres du Congo - même des petits projets à 3 milliards de francs cfa. Denis Sassou Nguesso avait déclaré que c'était une tradition(qu'il a inventée) dans notre pays que tout soit financé par de l'emprunt. Dans ce cas, on se demande où va l'argent du pays et à quoi il sert - d'autant que sur un budget de plusieurs milliers de milliards de francs cfa, seuls 300 milliards suffisent à payer les salaires, les pensions et les bourses d'étudiants pendant un an. On se demande où va le reste. 
Chaque mois est un vrai mic-mac pour trouver de quoi faire fonctionner l'Ethnie-Etat parce que les caisses du Trésor sont vides. On sait que Denis Sassou Nguesso a volé tout le cash du Congo qu'il a planqué à Oyo et ailleurs, à l'étranger. Il n'a pas pu dépenser tous les milliards de pétrocfas qu'il a volés car c'est tout bonnement impossible. Il y a donc de l'argent noir à Oyo, de l'argent mal acquis, de l'argent volé au peuple congolais que Denis Sassou Nguesso se doit sortir de temps en temps pour éviter l'insurrection populaire généralisée. Nous avons même appris que des gardes volaient cet argent, après avoir fait un trou dans le mur de cette banque clandestine du roi du Congo, le grand Nkani de l'Alima...
 
Nous savions que la Bête de l'Alima allait décrisper la situation, question d'apaiser un temps la grogne sociale. Cependant, cela ne constitue qu'un peut de répit gagné pour un mois. La situation est loin de revenir à la normale. Même si Firmin Ayessa s'emploierait à corrompre les chefs des syndicats du pays en les arrosant de nguiris. Nous sommes bien loin du pays mais nous sommes au courant de ce qui s'y passe. Et si on peut désenvoûter le nouveau stade de Kintélé en faisant venir des féticheurs, il est impossible d'envoûter un ventre affamé pour qu'il n'ait plus faim...
 
Au Congo, selon un ancien directeur des finances à la présidence de la république, 90% de l'argent ne circule pas au travers des banques mais emprunte des circuits informels, un euphémisme pour dire qu'il est détourné. Denis Sassou Nguesso aurait même des billets qui doivent être changés (les billets de banque se changent, il paraît, tous les dix ans) mais qu'il garderait chez lui à Oyo, raison pour laquelle il veut faire construire une antenne de la BEAC dans son village de pêcheurs qui est la capitale réelle de son royaume. Même les ministres, les députés et les sénateurs seraient payés selon le professeur Marion Madzimba de mano à mano par une secrétaire du monstre de l'Alima - sans le moindre bulletin de salaire. C'est tout simplement ahurissant. Le Congo ne peut se targuer d'être dans ces conditions un Etat de droit.
 
Nous estimons que le FMI doit chercher à savoir d'où provient l'argent non comptabilisé à la BEAC qui a permis de payer les salaires d'un mois du personnel du C.H.Tue et de celui de l'université Marien Ngouabi. Le régime des barbares de l'Alima a une banque "noire" où sort de temps en temps de l'argent "noir". Elle doit être démasquée. L'argent doit être reversé au Trésor public.
 
Nous savions qu'en lisant notre article dans lequel nous nous étonnions que même en Haïti, l'un des pays les plus pauvres du monde, l'hôpital fonctionnait, Denis Sassou Nguesso allait faire un geste, à propos des salaires impayés du C.H.Tue.
 
Un mois de salaire aurait été payé par l'Etat au personnel du C.H.Tue et à celui de l'université Marien Ngouabi selon une source qui nous informe. Reste à savoir si cela suffira pour que les médecins reviennent travailler ou que l'université évite une année blanche aux pauvres étudiants de notre pays.
 
Lisez le message ci-dessous que nous avons reçu d'un ami qui témoigne de la crise de liquidités qui commence à se faire sentir - même au sein des banques :
 
" Je t'informe que la situation financière du pays se dégrade de jour en jour. Hier, le réseau Western Union ne pouvait plus faire des transferts au delà de 200.000 F CFA. Quant aux guichets Western Union logés dans la banque LCB, ils avaient cessé leurs opérations depuis 48 heures. À l'allure où vont les choses, bientôt les cartes bancaires internationales adossées sur les banques congolaises ne pourront plus être utilisées. C'est très grave.
La banque nocturne d'OYO vient d'opérer un miracle : Un mois de salaire vient d'être viré pour le personnel du CHU. L'Université Marien Ngouabi vient de recevoir le salaire de Juin.
L'argent est sorti d'OYO. Le personnel du trésor public est surpris de voir un véhicule de la DGSP déposer les sacs d'argent auprès du directeur. De l'argent sans traçabilité à la BEAC. "
 
LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 13:08
MEME A HAITI, L'HOPITAL FONCTIONNE ! LA FERMETURE DU C.H.Tue DE BRAZZAVILLE EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE !

Pour mesurer ce que vaut vraiment un pays, il faut voir comment on y naît et comment on y meurt, et, entre les deux états, comment on s'y nourrit, comment on s'y soigne, comment on s'y instruit, on y travaille, comment on y vit d'une façon générale. Tout cela vous permet de juger la qualité de son Etat, de ses institutions, de son élite politique, de son environnement voire de ses habitants. Quand l'hôpital ne joue pas bien son rôle de sauver des vies parce que l'on ne trouve pas assez de médecins, de médicaments, de matériel, c'est inquiétant mais quand l'hôpital cesse complètement de fonctionner, c'est grave, très grave.

Soigner les concitoyens est un rôle constitutionnel de tout Etat constitué. Il faut donc que tout soit fait pour que les populations soient soignées correctement. Même à Haïti, l'un des pays les plus pauvres du monde, l'hôpital fonctionne ! Au Congo, un pays riche mais paradoxalement ruiné parce que le barbare Denis Sassou Nguesso a tout volé, les hôpitaux publics ferment.

Faute d'être payés, les médecins congolais ont rompu le serment d'Hippocrate en décrétant une grève illimitée qui a provoqué la fermeture du C.H.Tue, le principal hôpital de Brazzaville. Il s'agit d'un hôpital public et non d'un centre hospitalier privé. La responsabilité de l'Etat est donc engagée. Nous avons vu des malades être ramenés chez eux sur des brouettes. Il paraît que tous les enfants prématurés qui y avaient été admis sont morts aux dires de mon cadet Diaf.

Même à Haïti, les hôpitaux fonctionnent ! C'est pourtant un pays très pauvre. Non, ce n'est pas qu'une question d'argent puisque le barbare Denis Sassou Nguesso est capable de mobiliser 100 milliards de francs cfa pour un séjour d'une petite semaine aux Etats-Unis avec une délégation de quarante-quatre personnes - alors qu'il suffit de 32 milliards de francs cfa pour faire fonctionner le C.H.Tue de Brazzaville pendant un an. Quand on sait qu'un milliard de francs cfa, c'est plus de 150 millions de dollars, on comprend vite que pour un séjour d'une petite semaine, cela ne peut s'expliquer sinon par du détournement. Donc si juste un milliard est largement au  dessus des besoins d'un petit séjour d'une semaine aux Etats-Unis, Denis Sassou Nguesso aurait pu consacrer le reste, les 99 milliards de francs cfa à payer le personnel du C.H.Tue et à réparer le matériel défectueux en milieu chirurgical. Hélas, Denis Sassou Nguesso fait peu cas des vies des Congolais. Imaginez toutes les femmes qui ne peuvent plus aller accoucher en maternité et qui risquent de perdre leur enfant - si ce n'est leur vie. Combien de gens vont mourir faute de soins parce que Denis Sassou Nguesso, le barbare de l'Alima a tout volé ? Des milliers au quotidien, des dizaines de milliers chaque mois qui finiront par devenir un ou des millions au fil des années.

Les Congolais n'ont pas tous les moyens d'aller se faire soigner en clinique ou au Maroc - encore moins en France. La nécessité d'avoir des hôpitaux de qualité va sans dire et tout Etat qui se respecte y travaille. Hélas, là où même quand il fonctionne l'hôpital ne vous sauve toujours pas, son absence est synonyme de mort assurée, de morts en série. Le monstre de l'Alima le sait et il fait exprès de laisser pourrir la situation. Pourquoi ? Parce qu'il méprise les Congolais et que seul compte son pouvoir, seule importe la conservation de son pouvoir. Que les Congolais meurent comme des mouches, ce n'est pas son problème.

Qu'on ne soit plus capable de manger à sa faim, de se soigner ou de s'instruire dans un pays sans avenir, c'est une situation grave. Et il est incompréhensible que les Congolais ne se révoltent pas face à une telle situation. La fermeture du C.H.Tue n'est que le début de la mort de tout le système hospitalier politique congolais.

Le Congo se meurt. Denis Sassou Nguesso tue à lui tout seul tout un pays dont il vend déjà les terres arables à des étrangers. Pendant combien de temps les Congolais vont-ils se taire et supporter l'insupportable ? La maladie et la mort ne choisissent pas. Nous sommes tous concernés par la fermeture du C.H.Tue qui laissait mourir plus qu'il ne soignait mais quand il fonctionnait, il permettait au moins de retarder la mort. A présent, qu'il est fermé, les Congolais n'ont plus qu'à attendre la mort. Et a ce propos, il paraît que même la morgue du C.H.Tue risque de fermer.

Voilà la conséquence de soutenir aveuglement des barbares, des hommes sans foi ni loi, sans vergogne, des êtres plus bas que des animaux. Nous avions émis des inquiétudes en nous demandant dans quel état Denis Sassou Nguesso nous laissera le pays quand il ne sera plus là. La réponse nous est donnée avant même qu'il ne s'en aille : le Congo n'a plus le contrôle de son destin. Le Congo est ruiné car Sassou a tout volé.

Les mouvements de grève se multiplient. Il faudra bien qu'à un moment ou à un autre qu'il y ait une grève générale illimitée. Certes, les fonctionnaires perçoivent leurs salaires mais jusqu'à quand ? Si Denis Sassou Nguesso se maintient au sommet de l'ethnie-Etat, ce n'est pas juste une question de force mais surtout une question de faiblesse, la nôtre, la faiblesse du peuple congolais qui se laisse mourir - sans rien faire. Un dictateur n'est fort que de la faiblesse d'un peuple...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 10:25
C'est ce que l'on mange qui devient chair. Ce que l'on mange vient de la terre. La chair, c'est de la terre. Sans la terre, il ne peut y avoir de vie humaine. Lion De Makanda

C'est ce que l'on mange qui devient chair. Ce que l'on mange vient de la terre. La chair, c'est de la terre. Sans la terre, il ne peut y avoir de vie humaine. Lion De Makanda

Sans la terre, il ne peut y avoir de vie, même pas celle d'un moustique. C'est ce que l'on mange qui devient chair. Et ce que l'on mange vient de la terre. La chair, c'est de la terre. De la terre sublimée. La vie, c'est la noblesse même de la terre qui respire, parle, se tient debout et aspire à la liberté, à la vérité, à l'amour. Ce qui porte la vie est vivant car la vie ne provient et ne s'alimente que de la vie. La terre est un être vivant que toutes les civilisations ont appréhendée comme une vie astrale. La terre est plus que notre mère : la terre, c'est nous, nous sommes la terre du Congo. C'est notre chair, notre héritage et notre lien avec nos ancêtres qui continuent à vivre par devers nous. C'est aussi notre espace de souveraineté, notre espace de vie, notre grenier, notre garde-manger, bref, la terre du Congo est une partie intégrante de nous-mêmes qui porte en lui notre passé, notre présent et notre futur.

Se proposer de vendre les terres arables du Congo aux Rwandais n'est pas acceptable : c'est un crime contre le passé, le présent et le futur. Tous les Congolais doivent le refuser. Les barbares venus des berges de l'Alima ont ruiné les finances du pays. Désormais, ils veulent vendre les terres arables du Congo, notamment, celles du Pool et du Niari où Denis Sassou Nguesso compte installer des colonies de Tutsis pour éloigner à jamais la résistance kongo. Les Barbares poussent le bouchon un peu trop loin dans cette affaire.

Les Rwandais ont déjà réussi à conquérir la RDC, un vaste pays de plus de 70 millions d'habitants. Voilà qu'ils s'apprêtent à coloniser le Congo. Il faudra que tous nos députés et tous nos sénateurs s'opposent à cette vente de nos terres arables aux Rwandais. Qui peut vendre son bras ? Son coeur ? Qui peut vendre la terre qui le nourrit aux étrangers ? Et comment vont survivre les populations du Niari et du Pool ? Le barbare mbochi Denis Sassou Nguesso veut vendre les terres du Niari et du Pool pour affamer les populations kongos et par extension, tous les Congolais. C'est en ligne droite de son génocide programmé contre TOUS les Bakongo. Non seulement, il tue et massacre les Bakongo mais voilà qu'il s'apprête à les priver de terres arables. C'est une haute trahison qui me poussera à porter plainte contre l'ethnie-Etat dans tous les tribunaux internationaux.

 

Que tous les mfumu ntoto refusent d'accorder le moindre lopin de terre aux Rwandais, ces nilotiques qui massacrent nos frères en RDC. Leur offrir des terres au Congo, c'est leur ouvrir la possibilité de coloniser le Congo. Ne pensez pas qu'à l'argent car il y a des choses plus importantes qu'un billet de banque qui ne se mange pas.

 

Si les terres arables du Congo sont vendues à des assassins rwandais, où nos paysans trouveront-ils l'espace pour planter des bananiers, du manioc, des légumes afin de nourrir nos enfants, déjà qu'il n'y a plus d'argent dans le pays ? Si les Rwandais ont réussir à envahir et à dominer un pays comme la RDC de 70 millions d'habitants, ce n'est pas un petit pays comme le Congo qu'ils ne parviendront pas à dominer. Voler les terres et les minerais du Kivu, de Goma, etc, ne leur suffit-il pas ? Vous l'ignorez mais le drapeau rwandais flotte sur certains villages de la République Démocratique du Congo.

La vente de nos terres arables, notamment celles du Pool et du Niari, est une opération criminelle qu'il faut arrêter à tout prix. Que les Rwandais plantent leurs tomates empoisonnées sur les terres volées à la RDC, pas chez nous.

Les Tutsis ont une prétention de supériorité sur les Bantous car ce sont des nilotiques. Ils nous haïssent et se croient plus importants que nous. Il ne faut pas prendre cette affaire à la légère. C'est une invasion silencieuse que Denis Sassou Nguesso, le barbare, prépare contre le Congo et contre TOUS les Congolais. Déjà que des terres arables sont cédées aux Chinois, voilà à présent que les Rwandais s'y mettent et on nous dit que même les Ougandais aussi lorgnent sur nos terres.

Si Denis Sassou Nguesso le barbare a besoin d'un soutien militaire de son régime par le Rwanda, cela ne lui donne pas le droit de vendre nos terres, notre grenier, notre avenir. Ce n'est donc pas suffisant qu'il ait pu vendre le sous-sol à des étrangers pour qu'il se propose aussi de vendre nos terres ? C'est donc pour cela qu'il dépeuple le Pool, pour installer à la place des Bakongo à qui il voue une haine féroce des envahisseurs  tutsis ?

 

AINSI PARLE LE DIEU DE NOS ANCETRES : TOUT MFUMU NTOTO QUI SE MONTRERA COMPLICE DE CETTE HAUTE TRAHISON DOIT ETRE MASSACRE  ET OTE DU MILIEU DU PEUPLE CAR IL VAUT MIEUX PERDRE UN MFUMU NTOTO QUE DE PERDRE LA TERRE DU CONGO ! IL VOUS FAUT PENSER AUX GENERATIONS FUTURES !

 

La terre du Congo est sacrée. Nous ne permettrons pas qu'elle soit souillée par des envahisseurs rwandais tutsis aux mains rougies par le sang des Congolais de la RDC.

Quoi qu'il en soit, nous avertissons les Rwandais que nous reprendrons les terres que le barbare de l'Alima leur octroiera. Notre terre, c'est notre vie. Elle boit déjà notre sang par la faute des barbares mais elle nous appartient et nous ne la céderons pas à des envahisseurs rwandais. Si les Rwandais sont tout de même installés au Congo, BRULEZ TOUT ce qu'ils entreprendront pour purifier par le feu la violation de la terre de nos ancêtres par des envahisseurs tutsis aux mains tachées du sang des Bantous.

Il faut absolument savoir que ce n'est pas pour nourrir les Congolais que les Rwandais planteront des tomates et des oignons dans notre pays mais pour nourrir les Rwandais, ces barbares qui massacrent les populations de la RDC en leur volant leurs terres et leurs minerais au passage.

Il faut que le sénat et l'assemblée s'opposent à cette vente. Il est hors de question de leur céder même des terres à Oyo ou à Ollombo. Nos compatriotes du nord doivent se réveiller et comprendre que le soutien aveugle au régime de Denis Sassou Nguesso doit cesser : il est une chose que l'ambition politique mais il en est une autre de la complicité envers le bourreau de ses propres enfants, de son propre peuple. Pour illustration, la fermeture du C.H.Tue ne condamne pas à la mort que des Bakongo mais tous les Congolais, toute ethnie comprise. Le non-paiement des salaires n'affectent pas que les Bakongo qui sont par ailleurs minoritaires dans la fonction publique mais tous les Congolais - sans distinction. Il est temps que nous regardions ensemble vers le futur pour ne pas laisser la folie d'un seul homme détruire le pays en le vendant à des étrangers.

Que les jeunes du Niari, du Pool, d'Oyo, d'Ollombo et d'ailleurs se tiennent prêts à brûler et les plantations et les maisons des envahisseurs tutsis. Nous ne permettrons pas une invasion du Congo par le Rwanda. N'oubliez pas que les barbares rwandais ont déjà massacré plus de six millions de Congolais d'en face, soit plus que toute la population du Congo-Brazzaville. Que chacun se souvienne que la défense de la terre, c'est la défense de la vie. L'arrivée des colonies tutsies au Congo sera considérée comme une invasion - sans déclaration de guerre, donc une guerre quand même.

Regardez plus loin pour essayer de lire l'avenir. Si des terres de notre pays sont vendues au Rwanda où les Congolais n'ont même pas le droit d'acheter une parcelle, ces terres deviendront à jamais propriété de l'Etat rwandais.

Il n'y a qu'une manière de combattre l'invasion : l'expulsion. Si nous n'y prenons garde, nous deviendrons des étrangers et des parias chez nous - si ce n'est pas déjà le cas.

Denis Sassou Nguesso montre par là qu'il est l'ennemi de tous les Congolais qui doivent faire un front pour s'opposer à lui. Les terres arables du Pool et du Niari nourrissent TOUS les Congolais. C'est donc une question vitale d'intérêt national qui dépasse tous les clivages ethniques.

Je suis la terre du Congo devenue vie, la terre du Congo qui marche, parle, écrit et porte à la connaissance de mes compatriotes que la terre est la source de toutes les richesses et qu'elle est l'héritage que nous avons reçu à nos ancêtres et que nous laisserons à nos enfants.

Si vous ne possédez plus la terre, la source de la vie, que vous restera-t-il , ô Congolais ? QU'Y A-T-IL DE PLUS IMPORTANT QUE LA TERRE ? RIEN !

Denis Sassou Nguesso est un barbare sans foi ni loi mais s'il vend nos terres aux Rwandais, ces envahisseurs ne mangeront pas une seule tomate qui poussera sur nos terres car NOUS BRULERONS TOUT ! Rwandais, vous êtes avertis !

AVANT QU'ON NE SE PROPOSE DE VENDRE DES DIZAINES DE MILLIERS D'HECTARES DE TERRE ARABLE AUX RWANDAIS, JUSTE UNE QUESTION PREALABLE : N'Y A-T-IL PAS DES CONGOLAIS CAPABLES DE LES EXPLOITER POUR LES CEDER AUX TERRORISTES RWANDAIS ?

Je viens de la terre du Congo. Je n'ai pas besoin d'être au Congo pour être Congolais car le Congo vit en moi. Nous ferons une guerre farouche aux envahisseurs tutsis qui ont déjà colonisé la RDC au travers du cheval de Troie de Kagamé : Hyppolite Kanambe. LA TERRE DU CONGO APPARTIENT AUX CONGOLAIS. Que Denis Sassou Nguesso en prenne de la graine !

Rwandais, allez voir ailleurs ! LA TERRE DU CONGO N'EST PAS A VENDRE. Que Paul Kagamé se le mette dans le fion. Le Congo ne deviendra pas une colonie tutsie...

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 15:56
NOUS ACCUSONS TSATY MABIALA D'ETRE CORESPONSABLE AVEC SASSOU DE LA SOUFFRANCE DES CONGOLAIS

Pendant que la crise oblige nos courageux médecins à entrer en grève illimitée, laissant mourir tous les prématurés admis au CHTue de Brazzaville, la construction de la grosse villa de Tsaty Mabiala Pascal le petit à Dolisie, juste en face de l'ancien hôpital, se déroule bien. Pourquoi ? Parce que le rat palmiste corrompu ne connaît pas la crise : il reçoit la dîme de la trahison de notre peuple directement de la main de l'enfant terrible d'Edou. Le chantier de la grosse villa de Tsaty Mabiala à Dolisie ne connaît pas la crise - alors que l'UPADS n'a pas de siège à Dolisie. Vous pouvez vérifier ces informations en allant rendre une petite visite aux ouvriers sur le chantier.

Le rat palmiste à l'appétit de ndzokou peut toujours tromper et corrompre les jeunes du parti mais il arrivera un jour où même les aveugles verront avec les yeux de la raison et de la vérité.

Tsaty Mabiala Pascal le petit ne connaît pas la crise car il est comptable de la ruine du Congo avec son maître Sassou en jouant le rôle rémunéré d'une fausse opposition bien arrosée par des nguiris nocturnes personnels comme l'avait indiqué son neveu qui lui tient lieu de chauffeur. Pendant que les médecins ne sont pas payés, que les professeurs d'université sont obligés de sacrifier des étudiants, Tsaty Mabiala construit des grosses villas de luxe. Que les sceptiques mènent leur enquête.

Monsieur 4%, l'homme qui a été vomi par les Congolais plus que Denis Sassou Nguesso lui-même, manipule les jeunes mais ils finiront par entendre la voix du Lion De Makanda qui crie dans désert : " Ouvrez les yeux !  Tsaty Mabiala ne pense qu'à lui. Il n'a aucun projet de conquête de pouvoir, surtout pas avec ce petit score de 4%. Monsieur 4% ne pense qu'à s'enrichir - en tuant au passage le parti créé par le professeur Pascal Lissouba. Je suis un homme de conviction et ma voix, même si vous fermez vos oreilles rebelles parce que corrompues, finira par toucher vos coeurs et vos esprits".

En servant Denis Sassou Nguesso par le biais d'une fausse opposition larvée donnant l'illusion de l'existence d'un jeu démocratique dans notre pays, c'est d'abord Tsaty que Mabiala sert : le rat palmiste qui squatte le sommet des trois palmiers se fait des joues bien rondes pendant que les médecins congolais sont obligés de lâcher le serment d'Hippocrate parce qu'ils crèvent la dalle.

 

Jeunes de l'UPADS, ne vous faites pas d'illusion : quand le peuple demandera des comptes à ceux qui ont ruiné le pays, Tsaty Mabiala Pascal le petit prendra le chemin de la Belgique car il est citoyen belge, vous abandonnant avec la faim et la maladie.

Parlons un peu du Congrès : Tsaty Mabiala doit respecter les textes du parti et quitter la tête du secrétariat national car il a épuisé ses deux mandats. Que va donc faire le rat palmiste kugni aux méthodes de ndzokou mbochi ? Vous verrez qu'il cherchera à s'accrocher au sommet du parti car il ne sert ni le parti UPADS et ses militants, ni le peuple congolais qui a vomi monsieur 4%. Nous demandons à tout ce que l'UPADS compte encore d'hommes intègres de lui barrer le chemin. Si monsieur 4% n'est pas au service de son estomac multipoches de rat palmiste à l'appétit de ndzokou, il doit partir car un homme désavoué à ce point par le peuple. Même toute honte bue, monsieur 4% ne peut plus rester à la tête d'un parti comme l'UPADS - à moins d'avoir reçu mission de Sassou de le couler.

 

QUESTION : qui de Mouamba et Kignoumbi qui ont participé au dialogue de Sibiti dans leur village, radiés de l'UPADS pour cela, et Tsaty Mabiala qui est allé au dialogue d'Ewo à bord d'un jet privé affrété par son maître Denis Sassou Nguesso, est le plus grand traître à la cause de la démocratie ? Si le colonel Boungouandza n'a pas eu le courage de signer la suspension de Tsaty Mabiala, le prochain Congrès le fera et cela doit être un préalable...

Notons que nous savons que le colonel Boungouandza connaît les manigances du traître bakugni d'Oyo, Tsaty Mabiala. Lui a défendu la maison en dirigeant les jeunes dans la forêt tandis qu'au premier coup de feu, Tsaty Mabiala s'est caché sous le lit avant de prendre le chemin de l'exil en emportant la caisse noire pour laquelle il a provoqué la mort du chef d'Etat Major dans la Bouenza. Pierre Mabiala l'aurait rapporté à Téléfoufou...

Un souffle mystérieux travaille à emporter Denis Sassou Nguesso et sa Barbarie. Pascal le petit rat palmiste ne résistera pas à l'onde sismique qui vient. Le destin du Congo est condamné par une horde de barbares. Nous condamnons par avance ceux qui comme Tsaty Mabiala Pascal le petit qui ont oeuvré à ruiner l'avenir de quatre millions de nos concitoyens. Il n'y aura ni repos, ni pardon cette fois-ci pour les éléphants et pour les rats palmistes juchés sur leur dos. Nous surveillons tout. Nous sommes au courant de tout. Tous rendront des comptes.

Nous lançons un appel à tous les patriotes congolais en général et ceux de l'UPADS en particulier afin de fournir tous les renseignements concernant le traître Tsaty Mabiala dans le but de le confondre - en nous contactant par le menu contact de votre blog.

Le Lion De Makanda est un humaniste qui a consacré plus de vingt ans de sa vie à défendre le Congo et les Congolais contre la dictature des barbares et leurs complices comme Tsaty Mabiala Pascal, le petit. Il est très meurtri en constatant que non seulement Tsaty Mabiala hier a poussé les militants de l'UPADS à la mort pendant que ses enfants sont à l'étranger mais en même temps, il collabore avec ceux qui détruisent notre peuple et notre pays ! Nous estimons que Tsaty Mabiala mérite d'être traîné à la CPI car il est à l'origine de plusieurs tueries.

Qu'on nous explique un peu comment en peu de temps, Tsaty Mabiala peut reconstruire sa maison de Moukondo à Brazzaville, construire une grosse villa à la Base à Pointe-Noire, acheter deux appartements en Belgique et payer des études privées à ses enfants dans des universités britanniques et tout ceci en pleine période de CRISE. Nous ajoutons qu'il a confié la construction de son château de Dolisie à une entreprise privée. Pendant ce temps, les étudiants, les retraités, les médecins, les professeurs d'université meurent de faim ! Qu'on nous explique d'où vient la fortune subite de Tsaty Mabiala !

Nous attirons l'attention des cadres de l'UPADS en leur sommant d'éviter le restaurant de la nièce de Tsaty Mabiala Pascal à Dolisie, sur l'avenue Félix Eboué, où de nombreux coups tordus seraient organisés. A bon entendeur, salut...

Voici un surplus d'informations de la part de notre correspondant DUMISS' KIFUMB', au Congo :

" Les intérêts de TSATY Mabiala sont au dessus de ceux de tous les autres membres de l'UPADS et du petit groupe qui  l'accompagne. Pour qu''il soit l'unique interlocuteur devant le pouvoir, il lui a fallu éliminer le groupe Moukouéké, Tamba Tamba  ITADI, BOUNGOU TSATY et Compagnie. Puis chasser le vieux Safoux André Raymond et le ministre Tchibinda Kouangou. Le vieux Safoux accusait TSATY MABIALA, ancien et dernier ministre de la défense de son ami LISSOUBA, de s'être évadé avec une forte somme destinée à l'armée, sujet de sa contradiction avec le Colonel Loundou qu'il avait sacrifié dans la Bouenza avant de s'enfuir en Belgique.

Le vieux Safoux est décédé le 16 Septembre dernier. Comme à l'accoutumée, à une réunion hebdomadaire du Secrétariat de l'UPADS  tenue une semaine avant la date des obsèques du vieux leader, la question fut débattue. En dehors du message de condoléances rédigé et publié par la suite par l'infatigable Romaric Moukoukou, il avait était question qu'une délégation du secrétariat se rende à Pointe-Noire pour assister aux obsèques. Un membre du secrétariat qui a requis l'anonymat craignant de se faire virer rapporte que le 1er secrétaire TSATY dit ne pas avoir d'argent  pour assurer le déplacement de la délégation. Il propose  que seuls les volontaires puissent aller à Pointe-Noire mais à leurs propres frais. TSATY MABIALA savait bien personne autour de lui n'avait des moyens pour se prendre en charge. Néanmoins Jeremy LISSOUBA qui assistait à la réunion bien que n'étant pas membre du secrétariat,  se porta volontaire. TSATY MABIALA sentant le danger de la présence de Jeremy LISSOUBA à Pointe-Noire avec le risque de lui voler la vedette, vu son grand succès dans les pays du Niari, TSATY se porta lui aussi volontaire. Puis on ne sait avec quelle astuce ni l'un, ni l'autre personne n'est arrivé aux obsèques de feu Safoux - alors même que le pouvoir lui avait réservé des obsèques officielles, l'homme ayant été un ancien Commissaire du Gouvernement dans le Kouilou.

Dans la même semaine, disparaissait aussi monsieur Mouberi, ancien Ambassadeur du Congo en Italie, éminent membre de l'UPADS  comme Safoux, ami de Pascal Lissouba et son ancien Directeur de cabinet. Là aussi, TSATY MABIALA a brillé par son absence surtout qu'il était de l'ethnie Bembé, ces adversaires politiques chroniques. "

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 00:19

Julian Assange vient de lancer un LinkyLeaks en dévoilant la surveillance exercée sur les citoyens français au travers du nouveau compteur Linky équipé d'une caméra Haute Définition à infrarouges pour détecter même les mouvements et filmer dans le noir. C'est une violation de la vie privée des Français sous l'excuse et le prétexte du terrorisme. Souriez,le compteur Linky vous filme à votre insu ! On viole votre vie privée ... pour soi-disant vous protéger. C'est terrible mais c'est leur argument bien étudié : on viole votre liberté pour mieux la protéger comme ils vous diront demain qu'il faut exterminer des milliards de nègres pour sauver une planète qu'ils épuisent - sans que les pauvres Africains en soient pour quelque chose.

Cette révélation de Julian Assange qui a pu accéder à des documents TOP SECRET d'EDF devenue ERDF a été muselée par le gouvernement français au nom de la " lutte contre le terrorisme ". C'est la raison pour laquelle les puissances du monde doivent entretenir le terrorisme. Qui crée, arme et finance les terroristes ? Qui entretient le ressentiment qui conduit à des actes désespérés ? Les mêmes qui ont crée les idéologies religieuses qui s'entrechoquent aujourd'hui. Ils conduisent l'humanité quelque part de bien précis (le port de la servitude) en occupant les êtres humains à travailler eux-mêmes à leur propre perte. Ils ne sont plus loin d'atteindre leurs objectifs. La question pour eux n'est pas de savoir quand cela va arriver mais s'il faudra l'imposer à l'humanité ou le faire accepter par la ruse. Leur programme est connu de tous car il n'est pas du tout caché. Vous le lisez et l'approuvez sans le savoir. Il a été écrit depuis des millénaires. Ils sont des générations à travailler sans relâche à sa réalisation. L'une des grandes erreurs de l'humanité a été de leur confier la fabrication de l'argent, à partir de rien, un processus qui a tout accéléré...

Avant que l'on arrive au gouvernement mondial qui est en fait une DICTATURE MONDIALE, l'humanité entière sera mise sous surveillance et dans l'impossibilité d'opposer la moindre résistance quand cette heure sombre arrivera. Prenez très au sérieux ce que nous vous disons dans cet article.

Voilà que même les compteurs électriques nous surveillent après nos ordinateurs, nos téléviseurs, nos téléphones portables, etc. Demain, même notre frigo pourra nous surveiller ! Les possibilités sont illimitées. Si l'électricité suffit à transmettre des données comme l'avait prévu Nicolas Tesla, et que nous ne pouvons pas vivre sans la fée électricité, nous ne pouvons pas échapper à BIG BROTHER. En haut, ils ont des satellites capables de lire la plaque d'immatriculation d'une voiture et dans votre appartement ou votre maison, même votre compteur électrique peut vous surveiller ! Avec les progrès de l'électronique et du numérique, l'humanité est mal barrée car la liberté et la vie privée sont menacées. A jamais !

Ils ont créé le terrorisme pour le prendre comme prétexte à violation des libertés primaires en s'invitant intrusivement dans notre intimité. Je comprends pourquoi Julian Assange est menacé d'arrestation car il en sait trop.

Qui contrôle ces centres de surveillance et de stockage des données concernant les Françaises et les Français ? Que font-ils de toutes ces données prélevées chaque jour sur nos vies privées ? Est-ce légal ? On a le droit de s'interroger. Et on ose nous faire croire qu'il n'existe aucune conspiration contre l'humanité et que tout ceci n'est qu'une vue de l'esprit ? Préoccupés à la survie au quotidien, ces questions semblent totalement incongrues aux communs des mortels qui travaillent chaque jour que Dieu fait à l'asservissement progressif de l'humanité, c'est-à-dire, à leur propre esclavage.

Ils sont jaloux de la liberté humaine et veulent à tout prix la contrôler, la domestiquer, l'apprivoiser, bref, l'asservir. C'est le sentiment de puissance absolue que de dominer un jour l'humanité entière. Ainsi, celui qui dominera l'humanité tout entière pourra se proclamer DIEU. C'est un vieux rêve qui a par le passé parcouru l'esprit d'un Alexandre le Grand. L'homme s'est déjà proclamé "DIEU", un peuple a déjà pris la prétention d'être un peuple élu. Il ne reste plus qu'un homme parvienne à devenir le maître du monde en asservissant toute l'humanité. Ils sont en passe d'y parvenir. Quand on décide de la vie et de la mort de son semblable, de ce qu'il doit manger ou penser, on joue déjà à DIEU, au CREATEUR. Et nous savons QUI est le maître du jeu - mêmesi on ne le voit pas au devant de la scène...

Nous vivons une époque fantastique en progrès scientifiques mais tous ces progrès sont détournés et dirigés contre l'humanité pour la détruire ou l'asservir (les plus grands progrès technologiques sont d'abord mis au service de l'armée). On connaît depuis des millénaires ceux qui ont le projet de dominer la race humaine pour la réduire en esclavage. Au fil des siècles, les hommes libres deviendront de plus en plus rares. Si ceux qui doivent garantir la loi la violent, qui protégera les peuples contre leur soif illimitée de contrôle, de pouvoir, de domination ? Ils mentent et jouent sur notre ignorance de la technologie et de leurs projets funestes. " Nous venons vous installer un nouveau compteur pour mesurer avec précision votre consommation..." En fait, pour mieux nous espionner. Chez moi, Linky vient d'être scotché...

Nous vivons dans un monde d'ondes qui affectent au quotidien notre cerveau et notre ADN. Ils veulent créer une nouvelle race d'humains - zombies et travaillent à nous modifier de l'intérieur. C'est une guerre silencieuse qui se joue au dehors et au dedans de nous, au dedans, à notre insu. Nous sommes dépossédés de tout. Même l'eau potable est à vendre. Il ne leur reste plus qu'à nous vendre l'air qu'on respire. Qui les arrêtera ? That is the big question...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 12:32
LA PRESENCE DE TSATY MABIALA A LA VEILLEE DE FEU SIMON FOUTOU EST INDECENTE ET A PROSCRIRE

COMMENTAIRE : Nous commencerons cet article en présentant nos condoléances à la famille de feu Simon Foutou qui déplore le décès d'un membre de sa famille. Feu Simon Foutou fut un membre très actif de l'UPADS dont il fut député et sénateur - avant que Tsaty Mabiala Pascal le petit ne lui mette des bâtons dans les roues. De nombreux militants s'offusquent de la présence de Tsaty Mabiala Pascal le petit à sa veillée car l'homme est indirectement responsable de la mort de Simon Foutou pour lui avoir fait perdre ses mandats politiques - parce qu'il avait l'intention en sa qualité de président de la commission de contrôle et d'évaluation de dire toute la vérité sur la vente du siège de l'UPADS à Brazzaville qui avait en fait été vendu à deux milliards de francs cfa.

Il s'agit désormais de ne plus  recevoir Tsaty Mabiala à la veillée en le chassant comme un malpropre qui a ruiné la carrière politique du défunt, lui privant de moyens financiers qui auraient pu lui permettre de se faire soigner décemment. Tsaty Mabiala est un indésirable rat palmiste infecté  par les mêmes vices que son maître Denis Sassou Nguesso. Sa seule présence est un danger de contagion. Il est rancunier et a la manie d'écarter systématiquement tous ceux qui ont le cran de s'opposer à lui. Les militants de l'UPADS demandent à la famille de ne plus recevoir cet homme qu'à coups de bâtons, d'eau chaude et de pierres. Si la famille ne peut le faire, que les militants de l'UPADS s'en chargent ! Il faut respecter le mort et la meilleure façon consiste à ne pas souiller sa mémoire en laissant des traîtres comme Tsaty Mabiala Pascal le petit venir paisiblement à sa veillée. C'est insultant de le voir s'asseoir dans le fauteuil où s'asseyait le défunt Simon Foutou comme le montre la photo ci-dessus - en sachant qu'il est en partie responsable de ses malheurs...

                                                           *

Voici un texte reçu de la part de notre observateur Dumiss' Kifumba qui connaît très bien le rat palmiste qui squatte le sommet des trois palmiers ainsi que ses magouilles lui permettant de se maintenir à la tête de l'UPADS dont les statuts ne prévoient que deux mandats :

 

"Tu sais que Simon Foutou, le président de la Commission de contrôle et d'Évaluation de l'UPADS, est décédé hier soir à son domicile du plateau des 15 ans à Brazzaville. Il était désormais l'ennemi juré  du 1er secrétaire TSATY qui l'a torpillé partout dans sa carrière politique. C'est évident que n'étant plus ni député, ni sénateur par la faute de TSATY MABIALA que cela puisse l'emporter car il n'avait plus les moyens de se soigner.

Le cynique Tsaty Mabiala a encore frappé et cette fois-ci, le peuple de l'UPADS doit le savoir : Après la mort subite des cadres de l'UPADS tels que Mouanda Passy, Siapa, C'est le tour de Simon Mfoutou décédé hier soir à son domicile des plateaux à Brazzaville. 

Honte au secrétariat national de l'upads qui convoque une réunion avec pour ordre du jour : Décès du camarade Foutou. Une façon pour Tsaty Mabiala de se rassurer s'il est bien mort, cet élément qui le gênait tant avant de sabler le Champagne avec ses courtisans bénis-oui-oui.
 
En effet, Tsaty Mabiala utilise  les méthodes diaboliques de son maître Sassou en éliminant d'une mort lente tous ceux qui font obstacle à ses avantages politiques et financiers. Il a participé à l'arrestation de Mokoko et d'Okombi Salissa qui selon lui faisaient de l'ombre à son pouvoir dans les pays du Niari.
 
Il a comploté avec le pouvoir pour interdire UDH-YUKI de Kolélas aux élections législatives et locales pour rester l'unique parti d'opposition et prendre la place de chef de l'opposition malgré ses 4% de suffrage soit 96% l'impopularité.
 
Le peuple congolais n'est pas au parlement mais dans les urnes bien que Tsaty Mabiala ait réussi son coup en se retrouvant seul parti d'opposition au parlement pour espérer devenir chef de l'opposition une ascension sociale personnelle alors que l'UPADS le parti du professeur Pascal LISSOUBA a été créé pour gérer le pays pas pour voir son chef se servir comme le fait Tsaty Mabiala depuis son retour d'exil.
 
Pour revenir au décès du camarade Simon Foutou, celui qui fut député et conseiller de Mayéyé est devenu la bête noire du rat palmiste pour avoir fait un rapport financier très compromettant contre le 1er Secrétaire, Tsaty Mabiala, lors du dernier conseil national de Dolisie lequel rapport était interdit aux conseillers.
 
 Ce rapport devait éclairer les conseillers de l'UPADS sur la gestion des   deux milliards de francs cfa issus de la vente du siège contrairement à un milliard annoncé par Tsaty Mabiala et son entourage pour faire main basse sur l'autre milliard de francs CFA. 
 
A ce jour, Tsaty Mabiala déclare  qu'il n'y a plus rien dans les caisses du parti. C'est à ce sujet qu'il en voulait au camarade Simon Foutou, président de la commission d'évaluation  mais aussi au camarade Boussou Diangou, le vice-président de la commission. Et il a travaillé  à leur échec partout et par tous les moyens. La finalité c'était de donner la mort politique puis physique à ces deux camarades qui ont oeuvré à ce rapport compromettant. Tsaty Mabiala et Simon Foutou ne se parlaient plus. 
 
Pourquoi donc ces communiqués dans les réseaux sociaux et pourquoi une réunion du secrétariat national pour parler du décès d'un cadre du parti contre lequel la guerre était déclarée ? Certainement pour espérer croire que ce dossier était clos mais erreur car le vice président Adam Boussou détient le double du dossier de détournement des fonds du parti provenant de la vente du siège. 
 
Le dossier n'est donc pas clos et le prochain congrès de l'UPADS devra statuer et prendre une décision car il s'agit du patrimoine des militants et non d'un bien de Tsaty Mabiala et sa clique.
 
En passant, les militants de l'UPADS doivent savoir que Tsaty Mabiala s'est acheté deux appartements en Belgique, ses enfants sont en Europe aux soins du fruit de la vente du siège du parti et d'ailleurs les internautes ne sont pas étonnés que Tessia Tsaty, la fille de Tsaty Mabiala attaque tous les articles qui critiquent le comportement de traîtrise de son père.
 
Le camarade Simon Foutou était ancien député du district de Mayéyé dans le département de la Lékoumou il était également élu conseiller départemental de cette circonscription en 2012. Pour  l'affaiblir, Tsaty Mabiala va l'opposer aux militants de sa circonscription d'alors en écrivant  d'autorité au ministère de l'Intérieur pour démettre le camarade Simon Foutou à son insu au conseil prétextant le cumul et nommer Moussiti Bernard  à  sa place au conseil, Moussiti étant le suivant sur leur liste. Aussitôt, le ministère accédait au désir de Tsaty. Informer de cela, le camarade  Foutou avait porté plainte contre TSATY Mabiala au TGI de Brazzaville pour solliciter son rétablissement et sa condamnation en plus  des dommages subis. Après quoi,  le Ministère l'avait rétabli pour arrêter la procédure. Pour TSATY Mabiala, c'était un affront. D'où l'inimitié totale. Cette situation  remonte à 2015. En fait, en prévision du travail rigoureux de contrôle sur les fonds du Parti que Foutou s'apprêtait à exécuter pour éclairer le conseil national,  il fallait l'affaiblir avec cette affaire au point où  Tsaty Mabiala a  instrumentalisé certains membres du Conseil pour poser ce problème à la dernière session du conseil national de Dolisie. Mais, il avait oublié  que Boungouanza et Boussou étaient Sénateurs et Conseillers et il ne leur a  jamais opposé cette règle  du cumul de mandats qu'il voulait appliqué au camarade Foutou uniquement.
 
J'attire l'attention des militants de l'UPADS et surtout des parents du défunt afin que Tsaty Mabiala Pascal le petit ne parte pas se moquer de notre brave camarade qui doit reposer en paix. Il faut prendre des dispositions pour que sa présence malodorante ne vienne plus se moquer de la mémoire du défunt Simon Foutou.
 
il est utile de rappeler les graves manquements de Tsaty dans la gestion financière car comment comprendre qu'il recherche des financements alors que le Congrès du parti qui avait une date bien connue devait normalement avoir dans les prévisions budgétaires une ligne de crédit pour la tenue du congrès, sachant que les élections ont été financées pour la plupart des candidats de l'UPADS par le pouvoir PCT, pour preuve, la date de dépôt des candidatures fut retardée à cause de l'UPADS qui attendait la répartition des sièges et des fonds avec le PCT.
 
Après la réunion extraordinaire du Secrétariat National de l'UPADS, quelques membres se sont rendus au lieu de la veillée, pour apporter une entière consolation à la famille éprouvée. Ce moment est très difficile pour les membres et sympathisants de l'UPADS, car le camarade FOUTOU Simon a été l'un des plus grands piliers de ce Parti, et nous tenons à féliciter les membres de l'UPADS pour cette mobilisation qui a marqué la famille de l'illustre disparu. Nous félicitons les militants de l'UPADS pour leur pragmatisme, notamment le président de la JUPADS Sidoine Giscard MADOULOU  pour avoir mobilisé quelques jeunes afin de se rendre à la veillée, et aussi le responsable de la communication Monsieur Sidoine MOUKOUKOU qui nous donne cette possibilité de s’enquérir de certaines informations dudit Parti  de Tsaty en faisant une distribution loyale à ceux qui sont à l'intérieur comme à l’extérieur du Pays.  HÉLAS LA MORT EST UN VÊTEMENT QUE TOUT LE MONDE DOIT PORTER !  Pascal Tsaty Mabiala devrait s'en souvenir..."
 
LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU
 
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 10:50
Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 15:10

Entrons tout de suite dans le vif du sujet : de combien est véritablement la dette du Congo ? En fait, celle de Denis Sassou Nguesso (et de son clan) car si les emprunts ont été faits au nom des Congolais et du Congo, ceux-ci n'en ont vraiment pas profité ! Hélas, au nom de la continuité de l'Etat, nos fils hériteront d'une dette qui ne leur a même pas profité. Voilà pourquoi, ils doivent rendre des comptes. Quiconque pense le contraire est un traître et un complice des barbares qui ruinent notre pays. Nous avons largement dépassé le niveau de la HAUTE TRAHISON pour celui du sabotage de l'avenir d'une nation.

Ce qui se passe au Congo est un braquage du peuple par l'ethnie-Etat au sommet duquel trône le gang des barbares de l'Alima - afin de dévaliser son Trésor public et lui laisser des dettes.

Vous rendez-vous compte des conséquences de la grève des médecins - déjà qu'en temps normal, l'hôpital est un abattoir, un mouroir que j'ai surnommé le C.H.Tue ? Qui peut se permettre de détourner même l'argent destiné à soigner ses compatriotes sinon un barbare sans foi ni loi ? Et ce n'est pas le remplacement d'un barbare par un autre qui changera quoi que ce soit. EN BARBARIE, C'EST CARRÉMENT LA MORT QUI EST AU POUVOIR ! Et on s'étonne que tout aille mal...

Selon la déclaration de monsieur Abdoul Aziz Wane qui s'est exprimé pour le compte du FMI dont une délégation a visité le Congo du 25 septembre au 4 octobre 2017, la dette de Denis Sassou Nguesso serait de 5329 milliards de francs cfa - en omettant les dettes litigieuses intérieures et extérieures. Cette dette calculée sur la mauvaise foi de l'ethnie-Etat ne reflète en rien la vérité sinon elle aurait fait l'objet d'une délibération du Conseil d'administration du FMI. Monsieur Wane ne se fie qu'à la mauvaise foi des barbares de l'ethnie-Etat, rien de plus. Or, nous qui n'avons pas la mémoire courte, savons que les barbares venus du bord de l'Alima ont déjà menti au FMI en affirmant que la dette se situait à 77¨% du PIB au lieu des 110% supposés actuels.

Qui a menti, mentira. Encore et encore. Quand une dette est validée par la justice internationale, elle doit être prise en compte car elle  poursuivra notre pays - même après la disparition du régime dictatorial des barbares de l'Alima. Et il n'est pas certain que l'ethnie-Etat ait déclaré toutes les dettes de Denis Sassou Nguesso bombardées allègrement dettes nationales - alors que le peuple congolais n'a jamais profité de cet argent. N'oubliez pas que ce régime manie l'art de la surfacturation qui n'est que l'alliance de la cupidité et du mensonge appliquée à l'enrichissement illicite.

En compilant toutes les dettes connues, certains observateurs estiment que la dette du Congo se situe au bas mot à au moins 9000 milliards de francs cfa. Et ceci est beaucoup plus proche de la vérité que la déclaration épurée du FMI qui a déjà octroyé au Congo un statut de PPTE sur des bases erronées et mensongères. LE FMI N'EST DONC PAS CREDIBLE.

On ne peut faire confiance à des barbares qui n'ont pas le moindre scrupule et qui mentent plus que des arracheurs de dents. Le vice est au pouvoir dans notre pays. Au Congo, nous sommes en Barbarie. Aussi, rien de ce qui nous arrive ne me surprend aujourd'hui d'autant que je l'ai prédit depuis fort longtemps.

Combien se rappelle ce que je disais quand je nous avertissais de l'état dans lequel nous allions retrouver le pays à la fin du règne du gang des barbares de l'Alima ? Combien se rappelle que je disais que les barbares volent l'argent du Trésor public et nous laissent des dettes ? Mes textes sont là pour témoigner ce que je rappelle aujourd'hui.

Il n'y aura pas de solutions aux problèmes de notre pays tant que nous serons en Barbarie. Les barbares sont comme des piranhas : dès qu'un billet de banque tombe dans la rivière Alima, il est tout de suite déchiqueté par des milliers de dents cupides. L'endettement auprès du FMI ne nous sortira pas de l'endettement.  On ne soigne pas la peste par la peste. C'est plutôt rajouter la peste à la peste.

Pour sauver le Congo, il faut d'abord le sortir des griffes des barbares venus du nord. Oui, je le redis derechef : au regard de l'histoire, il est notoire de constater que les barbares viennent souvent du nord. Et ce n'est pas du tribalisme mais un constat historique que vous pouvez vous-mêmes faire à votre tour. Même nos malheurs continentaux viennent du nord. Je n'invente rien. LE MAL VIENT SOUVENT DU NORD. C'est cardinal - même si tout le nord n'est pas le MAL.

 

LION DE MAKANDA, MWAN', MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

LA DETTE DE DENIS SASSOU NGUESSO DEPASSE LES 9000 MILLIARDS DE FRANCS CFA
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg